FANDOM


Présentation

  • En France, la majorité des autoroutes sont à 2x2 voies. Néanmoins, ce nombre peut varier suivant le trafic. Sur des sections très fréquentées, on trouve souvent 2x3 voies. Il en est de même sur la plupart des rocades des grandes villes. Il existe aussi des sections à 2x4 voire même 2x5 voies, en particulier au niveau de grands échangeurs, mais sur de très courtes distances. À l'inverse, lorsque le trafic supporté par l'autoroute est très faible, des sections ont été construites avec un profil de chaussée dit à "caractéristiques réduites".

Caractéristiques réduites

  • On parle de caractéristiques réduites lorsque le concessionnaire de l'autoroute (ou l'État français) a fait abstraction de caractéristiques de base lors de la construction de l'autoroute pour diverses raisons, en particulier pour limiter le coût de la construction et reporter les travaux complémentaires de mise au profil définitif des chaussées lorsque l'autoroute atteindra les niveaux de trafic prévus.
  • Les principales caractéristiques réduites :
    • Remplacement de la Bande d'Arrêt d'Urgence (B.A.U.) revêtue par une bande de gravillons ou autre matériau plus étroite (A29, jusqu'en 2018).
    • Réduction de la largeur de la voie rapide (de gauche) de 3,50 à 3,00 m (A28 et A85)
    • Réduction du nombre de voies à 2x1 (une pour chaque sens) ou 1+2 (une dans un sens et deux dans l'autre). Ce dernier phénomène, qui implique une baisse de limitation de vitesse à 90 km/h, est surtout utilisé pour la réduction du coût de grands ouvrages d'arts (tunnels ou viaducs) supportant un faible trafic. Les principaux concessionnaires utilisant cette méthode sont Alis (A28), Cofiroute (A28, A85), Sanef (A29) et AREA (A51).

Élargissement

Présentation

  • Un élargissement d'une autoroute consiste à ajouter une ou plusieurs voie(s) supplémentaire(s) soit dans chaque sens, soit dans un seulement, dans le but de fluidifier le trafic sur des sections problématiques en termes de ralentissements. Les travaux peuvent se révéler plus ou moins conséquents suivant le calibrage des ouvrages d'arts (voir ci-dessous) qui nécessitent ou non la transformation de ces derniers.

Calibrage d'une autoroute pour un élargissement futur

  • On parle d'autoroute "calibrée" pour un élargissement à x voies lorsqu'une autoroute a été prévue pour être facilement élargie à plus ou moins long terme. Par exemple, pour une autoroute exploitée à 2x2 voies en service voies calibrée pour 2x3 voies, les ouvrages d'arts ont été prévus pour accueillir une voie de plus dans chaque sens sans être modifiés.
  • De même, soit le TPC (Terre-Plein Central), soit la BAU peuvent être plus large que la normale afin qu'une partie soit transformée en voies supplémentaires. Par exemple, l'A39 a été mise en service à 2x2 voies, mais ses ouvrages d'arts et son terre-plein central sont prévus pour un élargissement futur à 2x3 voies.

Identification des sections à élargir

  • Les sections d'autoroute qui ont des projections de trafic (notamment poids-lourd) à la hausse et des indicateurs de congestion et de sécurité de moins en moins satisfaisants conduisent les autorités à évaluer les opportunités d'un élargissement.
Indicateur de congestion Heures de bouchon multipliées par longueur de bouchon, en h.km
Indicateur de sécurité Nombre d’accidents pour 100.000.000 km parcourus ; 20,97 en 2015 pour la moyenne nationale sur les autoroutes concédées
Saturation des autoroutes

Carte des bouchons fréquents (juillet 2015).
© Centre National d’Information Routière

  • Pour approcher au mieux la gêne liée au trafic ressentie par les usagers de l’autoroute, le Ministère des Transports (Service technique du SETRA), a défini des indicateurs de gêne croisant la valeur du trafic, le taux de présence des poids lourds dans le trafic et la capacité de l’autoroute (= le nombre de voies offertes à la circulation).
  • Le SETRA définit ainsi cet indicateur de gêne : « On considère comme une gêne le fait pour un véhicule léger (VL) de ne pas rouler en état libre, plus précisément, lorsqu'il subit la contrainte du véhicule prédécesseur (le VL est alors contraint de rouler à la vitesse du véhicule lent qui le précède, au lieu d'une vitesse de circulation fluide). Le temps gêné est le temps passé par les VL en état ralenti. »
  • L’échelle de gêne retenue par le SETRA fait également la distinction en fonction de la période de l’année entre :
    • le Trafic Moyen Journalier Annuel (TMJA), correspondant au trafic cumulé sur un an dans les 2 sens de circulation, divisé par 365 pour le ramener à un trafic moyen journalier.
    • le Trafic Moyen Journalier Estival (TMJE) faisant un zoom sur les 2 mois de la période des congés d’été, cumulant ainsi le trafic des mois de juillet et août, divisé par 62 pour obtenir un trafic moyen journalier estival.
  • Les tableaux suivants présentent les valeurs des trafics correspondants aux différents seuils de l’indicateur de gêne pour une autoroute interurbaine à 2x2 voies, en moyenne annuelle et en période estivale :
TMJA Taux de PL
Temps gêné < 10 % 10 - 19 % 20 - 29 % > 29 % Commentaires
Fluide < 10 % < 33000 < 32000 < 32000 < 31000 Des ralentissements ou des attentes de courte durée ne sont pas exclus mais ils ne sont pas localisés.
Dégradé 10 - 20 % Entre 33000 et 40000 Entre 32000 et 39000 Entre 32000 et 38000 Entre 31000 et 37000 Hors été, la congestion apparaît en moyenne 1 jour sur 20, principalement aux périodes de fêtes et vacances scolaires.
Fortement dégradé 20 - 45 % Entre 40000 et 50000 Entre 39000 et 49000 Entre 38000 et 47000 Entre 37000 et 46000 Hors été, la congestion apparaît en moyenne 2 jours par mois, principalement aux périodes de fêtes et vacances scolaires.
Très fortement dégradé > 45 % > 50000 > 49000 > 47000 > 46000 Hors été, la congestion apparaît en moyenne 3 jours par mois, aux périodes de fêtes et vacances scolaires et certains jours ouvrables.
TMJE Taux de PL
Temps gêné < 10 % 10 - 19 % 20 - 29 % > 29 % Commentaires
Fluide < 15 % < 50000 < 47000 < 44000 < 41000 Des ralentissements ou des attentes de courte durée ne sont pas exclus mais ils ne sont pas localisés.
Dégradé 15 - 30 % Entre 50000 et 60000 Entre 47000 et 56000 Entre 44000 et 53000 Entre 41000 et 50000 En été, la congestion apparaît les jours de week-end et certains jours ouvrables.
Fortement dégradé 30 - 60 % Entre 60000 et 73000 Entre 56000 et 69000 Entre 53000 et 65000 Entre 50000 et 61000 En été, la congestion apparaît les jours de week-end et près d'un jour ouvrable par semaine.
Très fortement dégradé > 60 % > 73000 > 69000 > 65000 > 61000 En été, la congestion apparaît les jours de week-end et près de deux jours ouvrables par semaine.
  • Lorsque ces indicateurs sont de moins en moins satisfaisant et que les projections de trafic sont à la hausse, la non-réalisation d'un élargissement se traduirait par les situations suivantes :
    • Une saturation encore plus fréquente de l’autoroute générant des conditions de circulation dégradées, une augmentation des bouchons et des risques plus importants d’accidents de la circulation.
    • Lors des épisodes les plus sensibles (accidents notamment pouvant générer une coupure d’une ou plusieurs voies de circulation), le report de trafic sur les réseaux parallèles peuvent conduire à une augmentation de la gêne et de l’accidentologie sur ces derniers.
    • Enfin, les congestions entraîneraient des augmentations des temps de parcours.
    • En termes environnementaux, la réalisation d'un projet d’élargissement est souvent l’occasion de mettre les infrastructures au niveau des standards les plus récents en matière environnementale et notamment de remplacer les réseaux d’assainissement anciens (rejet diffus sans traitement dans le milieu naturel) par un assainissement moderne permettant la gestion des eaux pluviales.

Liste du nombre de voies par autoroute

Voir : Liste du nombre de voies par autoroute

Liste des élargissements futurs par autoroute

Voir : Liste des projets d'élargissement sur le réseau autoroutier français

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-NC-SA .