FANDOM



Caractéristiques du projet

  • Ce projet des années 1960 remanié au début des années 1990, consistait à offrir un itinéraire contournant l'agglomération grenobloise pour le trafic Nord-Sud.
  • Le projet fut abandonné à la fin des années 2000 alors que se profilait l'élargissement de l'A480 à 2x3 voies et le report ou l'abandon de l'achèvement de l'A51.

Localisation

Chargement de la carte...
Légende de la carte
En bleu Projet de 1975.
En rouge Tracé de la variante 1 du projet de 1993.
En rouge clair Tracé commun aux variantes 1, 2 et 3 du projet de 1993.
En jaune Tracé des variantes 2 et 3 du projet de 1993.
En jaune clair Tracé commun aux variantes 2, 3 et 4 du projet de 1993.
En vert Tracé de la variante 4 du projet de 1993.
En violet Tracé de la variante 5 du projet de 1993.
Pour plus d'informations sur les sources cartographiques, consulter cet article.
La carte ne s'affiche pas ? Merci d'éditer l'article et de le sauvegarder sans aucune modification.

Histoire du projet

  • Le projet d'un contournement de Grenoble par l'Ouest voit le jour dans les années 1960 sous le nom de U6.
  • Jusqu'au début des années 1990, le projet restera quasiment inchangé avec seulement des modifications d'ordre mineur. Ce n'est qu'en 1993, que le projet fut complètement revu avec cinq variantes envisagées se séparant complètement du projet précédemment envisagé.

Projet de 1971 à 1992

  • Ce projet débutait sur la D1075 au niveau de la commune de Saint-Egreve avec le nom de Voie 69 puis contournait le triage ferroviaire par le Nord-Ouest avant de suivre l'A48. A partir de ce point, le reste du projet était nommé U6. Le tracé se poursuivait en traversant l'A48, l’Isère, l'A480 et enfin le Drac dans l'alignement de l'actuel pont de la D531 au-dessus du Drac (Pont des Martyrs).
  • Après quelques centaines de mètres, l'U6 devait recueillir la SU1 venant du Nord, puis poursuivre son chemin en prenant une direction plein Sud en traversant la commune de Fontaine où elle se superposait sur une distance de 1,6 km à la D1532. L'U6 rejoignait ensuite la bifurcation entre l'A480 et la RN87 en longeant le pied du massif du Vercors sur les communes de Seyssinet-Pariset et de Seyssins.
  • Le projet fut en partie réalisé dans sa section Sud avec l'ouverture de la D6 reprenant son tracé entre la D106B et l'A480.
  • Dans la section Nord du projet, la seule partie du projet ayant été réalisé est le franchissement du Drac par la D531 et l'échangeur avec l'A480.

Projet de 1993 à 2000

  • Le projet de 1993 renommé tangentielle Nord-Sud envisageait cinq variantes :
    • La variante 1 consistait à se débrancher de l'A48 au Sud de Noyarey puis traverser tout le massif du Vercors à l'aide de trois tunnels successifs à 2x2 voies débouchant sur l'A480 au Sud de la zone commerciale de Comboire. Coût de la variante : 5 milliards de francs.
    • La variante 2, débutait sur l'A48 au Nord de Noyarey, puis longeait l’Isère par sa rive gauche jusqu'à Sassenage. Le parcours se poursuivait à l'aide d'une tranchée couverte permettant de rejoindre le pied du massif du Vercors qu'elle traversait ensuite au moyen d'un tunnel à 2x2 voies débutant à l'Ouest de Fontaine et se terminant comme pour la variante 1 au Sud de la zone commerciale de Comboire où elle rejoignait l'A480. Coût de la variante : 4 milliards de francs.
    • La variante 3 était identique en tout point à la variante 2 à la différence près que la tranchée couverte devait être remplacée par un viaduc permettant d'éviter les contraintes de nappe phréatique rencontrée par la variante 2 en tranchée couverte. Coût de la variante : 3,8 milliards de francs.
    • La variante 4 débutait sur l'A48 au Nord de Noyarey et longeait l’Isère par sa rive gauche jusqu'au Pont des Martyrs au moyen d'une 2x2 voies classique. A partir de ce point le projet continuait de longer l'Isère, mais cette fois-ci au moyen d'une 2x2 voies superposée. Une fois arrivée au Nord de la zone commerciale de Comboire, la variante franchissait l'Isère pour aller se raccorder 1,5 km plus au Sud à l'A480. Cette solution rencontrait de grosses difficultés au droit des communes de Fontaine, Seyssinet-Pariset et Seyssins à cause des nombreux réseaux à déplacer pour permettre la réalisation des caissons superposés le long de l'Isère, ce qui de facto ne plaçait pas cette variante dans les favorites. Coût de la variante : 5 milliards de francs.
    • La variante 5 consistait en un élargissement de l'A480 entre l'A48 et la RN87. Les contraintes posées par la circulation très dense et les nombreux ouvrages à démolir et reconstruire firent que cette variante fut dès le départ considéré comme à éviter. C'est pourtant cette option qui est finalement retenue lors de la mise en concession de l'A480.

Mises en service

  • 01 09 1983 : U6-Sud (Le Rondeau - D106)
  • 09 08 1984 : U6-Sud (D106 - Seyssinet)
  • 29 07 1986 : U6-Nord (Pont des Martyrs sur le Drac, utilisé par la D531)

Documentation

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-NC-SA .