FANDOM



Présentation

  • Le Tunnel du Siaix est un tunnel permettant de franchir l’étroit du Siaix sur la RN90.
  • Ouvert le 22 décembre 1990, il possède des caractéristiques réduites, c'est-à-dire que le tunnel n’est qu’à un tube bidirectionnel avec deux voies de circulation, alors que la RN90 est à 2x2 voies de part et d’autre du tunnel.
  • Il s’agit d’un des rares tunnels routiers dépassant le kilomètre à être accessible aux cyclistes. Il existe en effet des bandes cyclables de part et d’autre de la route. Il connaît actuellement des travaux de modernisation.

Localisation

Chargement de la carte...
Légende de la carte
En rouge Le tunnel du Siaix.
Pour plus d'informations sur les sources cartographiques, consulter cet article.
La carte ne s'affiche pas ? Merci d'éditer l'article et de le sauvegarder sans aucune modification.

Histoire ancienne : les passages de l’étroit du Siaix[1]

Jusqu’en 1766 : la voie romaine

  • Le premier passage de l’étroit du Siaix date de l’Antiquité. N’ayant pas le savoir-faire technique pour construire des tunnels, les Romains ont créé un chemin longeant la rivière Isère. Utilisé jusqu’à la construction d’une nouvelle route en 1766, il était protégé par des renforcements de pierres rendant ce chemin encore visible aujourd’hui, mais non praticable sur toute sa longueur, car la végétation a depuis repris ses droits.

De 1766 à 1874 : la route « Sarde »

  • Le passage romain devenant de plus en plus obsolète, une nouvelle route a été construite dans les années 1760 et ouverte en 1766 sous le règne de Charles-Emmanuel III de Savoie. Plus large que la voie romaine, elle est également plus élaborée avec d’imposants murs de pierre soutenant la route parfois jusqu’au fond de la vallée.
  • Construite 200 mètres plus haut que la route romaine, la route fut utilisée jusqu’en 1873. Certains murs ont cependant été détruit par des dynamites pendant la seconde guerre mondiale.

De 1874 à 1990 : la route à flanc de montagne

  • Le principal défaut des deux passages antérieurement construits était leur vulnérabilité aux chutes de pierres. L’idée de construire une nouvelle route avec des tunnels a été discutée dès 1866, et le chantier démarra en 1872 pour s’achever en 1873.
  • Construite avec de nombreux murs de pierre soutenant la route, cette portion était dangereuse car elle surplombait un fossé pouvant atteindre 400 mètres de profondeur et car, malgré les deux tunnels, elle restait vulnérable aux éboulements et devait régulièrement être fermée.

De 1990 à nos jours : le tunnel

  • Pour supprimer le problème des éboulements, le passage en tunnel sur toute la longueur de l’étroit su Siaix s’imposait. Construit à la fin des années 1980, le tunnel a ouvert fin 1990. L’ancien passage utilisé jusqu’en 1990 est aujourd’hui interdit à tout véhicule.

Futur

  • Percement d’une galerie parallèle au tunnel existant pour les cyclistes et piétons, afin de rendre la circulation du tunnel uniquement aux véhicules motorisés. Ce tunnel servira également de galerie de secours en cas d’incident dans le tunnel routier. Les travaux ont commencé fin 2014 pour s’achever en 2018.

Fiche technique

Généralités

  • 1 tube exploité à double sens.

Dimensions

  • 1 619 mètres de longueur.
  • 10,60 mètres de largeur.

Equipements

  • A compléter

Notes et références

  1. Partie réalisée grâce à la page suivante : http://tarentaise-vanoise.over-blog.com/article-l-etroit-du-siaix-sur-les-traces-de-la-voie-antique-65344021.html Pour plus de détails et de photos, s'y référer.

Lien externe

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-NC-SA .