FANDOM


Présentation

  • Les routes territoriales sont, dans les anciens Territoires d'Outre-Mer (aujourd'hui regroupés dans les collectivités d'outre-mer françaises (COM)), des voies importantes qui traversent de larges portions du territoire. Leur usage est gratuit, et elles sont ouvertes à tous les véhicules. On peut dire que les routes territoriales ont pour équivalence les routes nationales dans les départements français. Anciennement, elles étaient désignées sous l'appellation de routes coloniales.
  • A Wallis-et-Futuna, ces routes sont gérées par le service des Travaux Publics de l'Administration supérieure de Wallis-et-Futuna. De 1933 à 1938, le résident, le Docteur David, fait construire une route carrossable du nord au sud de Wallis. Depuis 1962, les interventions de l'État sur ce territoire ont sensiblement amélioré les infrastructures routières jusqu'en 1990. En 1974, on notait déjà 86,2 km de voies territoriales et 24 km de routes secondaires. En 1983, l'aménagement routier à Mata-Utu est effectif. De 1985 à 1988, le bitumage de la route circulaire de Futuna est réalisée.
  • En Polynésie française, l'entretien des routes territoriales est assuré par la DTT (Direction des Transports Terrestres, une instance du Ministère de l'Équipement, qui dépend du gouvernement de la Polynésie française.
  • En Nouvelle-Calédonie, ces routes sont entretenues par la DITTT (Direction des Infrastructures, de la Topographie et des Transports Terrestres). Un bon nombre d'entre-elles ont été déclassés en 1989 par une loi de l'Assemblée Territoriale calédonienne.
  • La Corse constitue un cas à part. Des routes territoriales y ont été créées par délibération de l'Assemblée de Corse le 30 janvier 2014 mais, jusqu'à un éventuel futur changement du Code de la voirie routière (ou un classement de la Corse dans les COM), il ne s'agit que d'un changement d'appellation. La compétence sur la gestion des routes nationales a bien été transférée à la Collectivité Territoriale le 1er janvier 1993 mais, légalement, le statut des routes n'a pas changé. Tacitement accepté par le Ministère de l'Intérieur, le changement d'appellation s'est accompagné d'une nouvelle numérotation et il apporte plusieurs changements dans le parcours des routes (redécoupage des itinéraires historiques), la signalisation (adoption de la couleur bleu cyan pour les cartouches) et le bornage (aux armes de l'Assemblée de Corse).

Liste complète des routes territoriales

Nomenclature des routes territoriales

Liens Sara

Liens externes

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-NC-SA .