WikiSara
Advertisement


Présentation

  • La Route nationale 82, ou RN82, est une route nationale française qui reliait jusqu'en 2006 l'Hôpital-sur-Rhins (au Sud de Roanne) à Chanas (vallée du Rhône) via Saint-Étienne (Loire) et le mythique Col de la République.
  • Aujourd'hui, seul le tronçon reliant l'Hôpital-sur-Rhins à Balbigny a été conservé en tant que route nationale. Depuis juillet 2018, il est entièrement aménagé à 2x2 voies : il relie la RN7 à l'A89.
Loupe.pngVoir l'article : Axe Nevers - Balbigny.
  • La RN82 fait partie de la légendaire Route Bleue (Paris - Côte d'Azur) qui emmenait les vacanciers parisiens dans le Midi de la France. Ce trajet, alternatif à la N7, raccourcissait le parcours d'environ 15 km mais ne pouvait être emprunté qu'avec extrême prudence par les poids lourds à cause du Col de la République (ou du Grand-Bois) qui grimpe à 1154 m d'altitude dans les Monts du Pilat, point culminant de la Route Bleue.

Historique

Généralités

  • Une loi du 12 mai 1806 décrète la création d'une route de Roanne au Rhône par Feurs, Saint-Étienne, Annonay. Son parcours privilégie explicitement Saint-Étienne à Montbrison.
  • A sa création, en 1824, elle est décrite comme étant la route de Roanne au Rhône. Elle s'embranche à L'Hôpital, au delà de Roanne, sur la route n° 7, de Paris à Antibes. Elle succède alors à la Route impériale 100. Son origine est décalée d'environ 800 m jusqu'à La Côte Maréchal, à la suite du changement de tracé de la route n° 7 par une ordonnance du 28-11-1838.
  • Le tracé est modifié le 6 août 1960 en Ardèche. Au lieu de faire le détour par Annonay, la RN82 emprunte dorénavant le parcours de la D206 (ancien chemin vicinal Ic6) entre le pont de Gardache et Davézieux, ce qui raccourcit le parcours d'un peu plus de 7 km. Le tracé entre Annonay et Davézieux est rattaché à la RN105.
  • Lors de la Réforme de 1972 le tracé vers Andance qui se terminait sur une route avec un plus grand numéro, la N86, est abandonné au profit de celui de la N519 jusqu'à la N7 à Chanas, ce qui permet d'assurer une liaison directe avec l'autoroute A7.
  • La RN82 est alors définie dans la nomenclature de 1978 comme étant la route de Roanne, N. 7, à Chanas, A. 6 (sic, en réalité il s'agit de l'A7).
  • Le 1er juillet 2020 la gestion de la portion située sur le territoire de Saint-Étienne Métropole a été confiée à celle-ci, sauf la section entre la sortie sud de Saint-Étienne et la limite de la métropole, qui reste ainsi gérée par le CD42.

Construction

  • Section Roanne - Saint-Étienne : années 1820, rectification de la rampe des Moulineaux en 1896.
    • Section Feurs - Pont sur le Garollet : 24 décembre 1827.
    • Section Pont sur le Garollet - Montrond : 1828.
    • Section Montrond - Cuzieu : 14 septembre 1825.
    • Section Cuzieu - La Guyonnière : 10 septembre 1824.
  • Traversée Nord-Sud de Saint-Étienne : décidée pendant la Révolution, le 14 décembre 1790, les travaux commencent le 19 juillet 1792. Ils seront très fortement retardés faute de financement. En 1807, la percée de la nouvelle route de Roanne, vers le Nord, joint la Grande Place (ou place du Pré-de-la-Foire, actuelle place du Peuple) à la Croix-de-l'Olme sur 2.500 mètres. La traversée de la ville sera achevée en 1825 avec le percement de la rue Gambetta (anciennement Saint-Louis) qui permet de rejoindre la nouvelle route d'Annonay (actuelle rue du Onze-Novembre) construite un peu auparavant en direction du Sud. La place Bellevue, au carrefour de la RN88, a été créée par une décision du 14 avril 1869 et dénommée le 13 mai 1874. En application d'un décret du 9 juin 1882, la RN82 est déviée à La Terrasse pour la construction d'un pont au-dessus des voies ferrées en remplacement du passage à niveau.
  • Section Saint-Étienne - Col de la République : 1er septembre 1832.
  • Section Col de la République - Andance : années 1820.

Aménagements

  • La section située entre L'Hôpital-sur-Rhins et Balbigny a été lourdement réaménagée grâce à la correction de nombreuses courbes dangereuses, mais en maintenant les caractéristiques d'une route nationale ordinaire :
    • Section L'Hôpital-sur-Rhins - Vendranges : 1956.
    • Déviation de Vendranges et réaménagement de ses abords immédiats : 1966.
    • Section Vendranges - La Croix-Bouquin : 1969 (y compris la création d'un créneau de dépassement).
    • Section La Croix-Bouquin - Neulise : 1958.
    • Section Neulise - La Croix-de-Barre : 1946 à 1954.
    • Section La Croix-de-Barre - Balbigny : 1973 (y compris la suppression du passage à niveau de Balbigny).
  • Le passage en voie express sur ce même linéaire s'est effectué selon le calendrier suivant :
    • Section L'Hôpital-sur-Rhins - Neulise : 15 décembre 2006.
    • Déviation de Neulise : 9 juillet 1998.
    • Section Neulise - Balbigny : 6 juillet 2018.
  • La section située entre Andrézieux-Bouthéon et Saint-Étienne fait l'objet de travaux de reconstruction intégrale avec une chaussée à 3 voies, en remplacement d'un itinéraire majoritairement urbain, étroit et sinueux en 1953. La déviation du carrefour de la Gouyonnière avait été terminée dès 1950 pour supprimer les deux passages à niveau dangereux de la RN82 et de la RN498. L'ancien tracé a été repris en 1974, à l'occasion des travaux de construction de l'autoroute B47. Une déviation courte à la hauteur de La Gouyonnière a permis de créer un échangeur avec la D100 le 17 mars 2011.
  • Contournement Nord d'Annonay : 1958, classé dans la voirie nationale en 1960. Auparavant, la N82 traversait la ville.
  • Déviation de Davézieux : 17 juillet 2014, après la refonte des échanges entre les D82 et D820 en 2008.
  • Déviation de Saint-Cyr : 1993.
  • L'itinéraire repris sur la RN519 entre Davézieux et l'A7 a bénéficié de lourds travaux de modernisation, sans pour autant parvenir à traiter tous les points durs :
    • Élargissement à 2x2 voies entre Peaugres et Davézieux : 2009.
    • Déviation de Peaugres : 1981.
    • Rectification entre Peaugres et Félines : 1998, élargissement à 2x2 voies en 1999. Cette section permet d'éviter une zone sinueuse et une traversée de zone industrielle, l'ancien tracé est renuméroté en RN2082.
    • Élargissement à 3 voies entre Félines et Serrières : 1969.

Tracé historique

Chargement de la carte...
Légende de la carte
En rouge Tracé actuel.
En orange Tracé déclassé en 2006, et sections déclassées après mise en service de la voie express.
En jaune Tracé déclassé en 1973 et ancien tracé à La Gouyonnière entre 1950 et 1974.
En jaune clair Anciennes sections du tracé originel rectifiées ou déviées localement.
En vert Tracé par le centre d'Annonay déclassé en 1960.
En bleu ciel Sections du tracé originel rectifiées au XIXe siècle.
Pour plus d'informations sur les sources cartographiques, consulter cet article.
La carte ne s'affiche pas ? Merci d'éditer l'article et de le sauvegarder sans aucune modification.

De l'Hôpital-sur-Rhins à l'autoroute A89

La bifurcation de la N82 et de la N7 à L'Hôpital-sur-Rhins.
© Guide de la Route Bleue 1951

  • Loire (42) - N82
    • Début de voie express N7 L'Hôpital sur Rhins
    •  Échangeur entre des autoroutes gratuites Échangeur entre RN7 et RN82 N7 N82
    • Fin de voie express N7
    • Début de voie express N82
    • Vendranges (sur la D282)
    •  Sortie gratuite 72  Neulise -nord
      • Airederepos.png Aire de Neulise (dans les deux sens)
    •  Sortie gratuite 73  Neulise
    •  Sortie gratuite 74  (Biesse) D1082 : Villes desservies : Saint-Etienne par RD, Feurs par RD, Saint-Just-la-Pendue, Balbigny
    • Fin de voie express N82
    • Début d'autoroute  (vers A89 E70  Sortie payante 33 )

De l'autoroute A89 à Annonay (déclassée en 2006)

Flèche Michelin à La Fouillouse. © Dark_green67

D'Annonay au Rhône (avant 1973)

D'Annonay à Chanas (de 1973 à 2006)

Description du tracé

De l'Hôpital à Saint-Étienne

  • Le tracé débute en voie express dans la continuité de la RN7 issue de Roanne. On attaque directement l'ascension en direction de Neulise par une voie express ouverte en 2006. Ce dernier village est dévié depuis 1998. Au-delà, la voie express s'interrompt.
  • La descente qui suit nous mène à Balbigny, où l'on trouve l'accès à l'A89. Un échangeur avec cette dernière a été construit dans le cadre de son prolongement à la Tour-de-Salvagny ouvert en 2013.
  • Le tracé est ensuite assez rectiligne et établi dans la plaine du Forez, en traversant plusieurs gros bourgs: Feurs, Montrond, Veauche.
  • Notre route remonte ensuite la vallée du Furan jusqu'à Saint-Étienne. Le tracé traverse la ville du nord au sud. Elle est déclassée dans la voirie communale et est empruntée par la ligne 1 du tramway sur presque toute sa longueur.

De St Etienne à Davézieux par le Col de la République

La RN82 à la sortie de La Versanne
© radars-auto.com / Daniehdx

  • A la sortie de Saint Etienne, la route attaque directement l'ascension vers le massif du Pilat, vers le sud est, pour rallier ensuite la vallée du Rhône en amont de Valence.
  • Elle rentre dans le Parc Naturel Régional du Pilat, en prenant progressivement de l'altitude. La route traverse plusieurs petits villages et hameaux : Planfoy, La République, La Digonnière... et parvient au Col du Grand Bois, autrement dit le mythique "Col de la République", culminant à une altitude de 1161 mètres (ou 1154, selon les sources).
  • Une fois le col passé, la route redescend sur Bourg Argental (450 mètres, 11 km après le col) qu'elle traverse. Elle atteint ensuite les abords d'Annonay. A Boulieu, on laisse depuis 1960 l'ancien tracé vers la ville sur la droite, devenu D206. A Davézieux, on parvient sur un giratoire qui donne la direction de Valence par le tracé via Andance déclassé en 1973.

De Davézieux à Chanas

  • Après le giratoire de Davézieux, le tracé de la RN de 1973 à 2006 oblique plein nord pour rejoindre Serrières et l'autoroute A7.
  • Le tracé s'inscrit désormais sur un plateau, et passe devant le safari-parc de Peaugres. Cette section entre Annonay et Peaugres a été récemment doublée avec carrefours giratoires aux extrémités. Peaugres est dévié depuis 1980 (avec une seule chaussée), puis on atteint la courte portion à 2x2 voies mise en service en 1998.
  • Au-delà, on commence à descendre vers Serrières par un tracé pentu et sinueux, majoritairement à 3 voies. On atteint Serrières en contre-bas, blottie entre la montagne et le Rhône.
  • Après le giratoire sur la RD86, on traverse immédiatement le Rhône par un pont suspendu de couleur bleue. On traverse Sablons en rive gauche, puis le canal de dérivation établi en 1975. On atteint rapidement le rond-point de Chanas, qui donne accès à la RN7, la RD519 vers Grenoble, et l'autoroute A7.

De Davézieux à Andance

  • Avant 1973, la RN regagnait la vallée du Rhône à Andance. A partir du giratoire de Davézieux, elle continuait vers le sud-est en traversant ce bourg.
  • Saint Cyr est désormais dévié par une route à trois voies. On ne tarde pas à aborder une longue descente sinueuse qui nous mènera à Andance. On rejoint la RD86 en ayant la priorité sur sa branche de Condrieu.

Liens SARA

Liens externes


Advertisement