FANDOM



Présentation

  • La route nationale 370, ou RN370, est une ancienne route nationale française qui a connu différents parcours plus ou moins longs dans la banlieue Est de Paris, et qui a été déclassée en 2006.

Historique

Généralités

  • A sa création, en 1933, elle est définie comme la route de Domont à Neuilly-sur-Marne.
  • En 1978, on lui adjoint le tracé Neuilly-sur-Marne - Noisy-le-Grand. C'est la route de Domont, à Noisy-le-Grand, N. 303.
  • Le 10 septembre 1979, l'ancien tracé par les centres-villes d'Aulnay-sous-Bois et Sevran est déclassé pour être remplacé par un ensemble de voies nouvelles et de voies reprises sur d'autres axes. Il est reclassé en D44 d'Aulnay-sous-Bois au canal de l'Ourcq à Sevran et dans la voirie communale de Sevran et Livry-Gargan, du canal de l'Ourcq à l'ancien tracé de la RN3.
  • En 1998, le tronçon Domont - Aulnay-sous-Bois est déclassé en D370.
  • Enfin, le restant de l'itinéraire est entièrement déclassé en 2006.

Aménagements

  • En raison de son statut de boulevard urbain périphérique, la RN370 bénéficie également d'une série d'aménagements de traverses et d'intersections, listés ci-après :
    • Classement dans la voirie départementale du Val-d'Oise (95) de la Rue de la République à Écouen. Elle assure la continuité de l'ancienne route nationale dans le sens Villiers-le-Bel - Domont (le sens Domont - Villiers-le-Bel étant en sens unique). Ce tracé est numéroté D44E2.
    • Fermeture d'un court tronçon de l'Avenue Pierre Sémard à Villiers-le-Bel, au droit des Parcs Sainte-Beuve et Jean Vilar. Ce tracé condamné interrompt très brièvement l'ancienne route nationale. Sa continuité est localement rétablie au moyen de diverses voies communales, bien qu'aucune signalisation verticale ne guide les automobilistes sur le terrain.
    • Déviation de Villiers-le-Bel et de Gonesse par la D970. Progressivement mis en service par étapes dès 2007, cet axe déleste modestement la difficile traversée de ces agglomérations. Cependant, en raison d'une connexion de fortune au Nord de Villiers-le-Bel et de la présence de nombreux giratoires, cet axe éloigné et inachevé reste peu emprunté des automobilistes.
    • Divers giratoires et carrefours-plans en traversée de Villiers-le-Bel et de Gonesse dans la décennie 2000. Certains de ces travaux de requalification (zones 30, feux tricolores, ralentisseurs, pistes cyclables) apaisent prématurément la voirie avant la mise en service de la D970 censée capter le trafic de transit.
    • Déviation de la Rue d'Aulnay à Gonesse en 1970. Sur ce tracé délaissé subsistent aujourd'hui trois poteaux Michelin témoignant de l'ancien passage de la route.
    • Élargissement de la section Rue d'Aulnay - Carrefour des Tulipes (D317) à Gonesse en 1976.
    • Giratoire de la Laïcité (D47E1) à Gonesse en 1993.
    • Requalification de la section Rue d'Aulnay - Giratoire de la Laïcité à Gonesse en janvier 2018. Cette section est réduite en 2x1 voies, incluant une voie par sens réservée aux transports en commun.
    • Giratoires au droit des D170 et D970 à Gonesse en 1995 et 2009.
    • Dénivellation du Carrefour des Tulipes (D317) à Gonesse en 1976.
    • Giratoire du Parc d'activités des Tulipes de Gonesse : années 2000.
    • Élargissement de la section Carrefour des Tulipes - Aulnay-sous-Bois avant 1982.
    • Diffuseur du centre commercial régional O'Parinor en 1974.
    • Carrefour Louis Armand (D40) à Aulnay-sous-Bois en 1976.
    • Déviation d'Aulnay-sous-Bois et Sevran sous forme d'un boulevard urbain : section D932 - D115 en 1973, section D115 - D44 en 1977, section D44 - Avenue du Commandant Charcot en 1972, section Avenue du Commandant Charcot - D933 reprise sur un tracé existant.
    • Déviation entre Sevran et Livry-Gargan sous forme d'un boulevard urbain : il s'agit en réalité de l'élargissement des boulevards Westinghouse et Jean Jaurès opéré en 1985.
    • Classement dans la voirie départementale de la Seine-Saint-Denis (93) des Allées Gay, Rue Content, Rue Saint-Germain et Avenue Jean Jaurès à Gagny. Cet ensemble de rues permet d'assurer la continuité de l'ancienne route nationale dans le sens Montfermeil - Neuilly-sur-Marne (le sens Neuilly-sur-Marne - Montfermeil étant en sens unique). Ce tracé est numéroté D370 : pour le rejoindre, il faut emprunter deux courts troncs communs avec les D117 (au Nord) et D902 (au Sud).
    • Élargissement de la traversée de Neuilly-sur-Marne en 1986.
    • Complétion du diffuseur de Cité Descartes (A4, sortie 10) à Champs-sur-Marne en 2006.

Futur

  • Possible déviation d'Ézanville et d'Écouen, dans la continuité de la D970.

Autour de la route

  • Aéroport du Bourget
  • Château d'Écouen
  • Site du "Champ de Tulipes" au carrefour de la RN2 à Gonesse, autrefois mentionné comme curiosité remarquable sur les cartes Michelin[1]
Note :
  1. En 1934, deux agriculteurs de Gonesse, Messieurs Gigot et Richebois, transfèrent en bordure de la RN2 (actuelle RN17), la plantation de tulipes qu’ils avaient démarrée deux ans auparavant à la sortie de la ville en direction de Bonneuil-en-France. Face à l'attrait qu'exercent les étendues de fleurs de toutes les couleurs en bordure d'une nationale très passante, les propriétaires décident d’ouvrir leur champ pour permettre aux nombreux visiteurs de se promener dans les cultures. De larges allées sont tracées et une serre d’exposition présente toutes les variétés cultivées. Les visiteurs peuvent acheter des fleurs sur place ou commander des bulbes livrés l’automne suivant. La marque "Tulipes de France" est déposée et des messages passent sur les ondes de Radio-Cité. Face à l’affluence, la ligne d’autobus 152 est prolongée au champ de tulipes les samedis et dimanches. En 1938, six millions de tulipes de 150 variétés différentes, poussent sur les 20 hectares plantés et on dénombre 150.000 visiteurs. Pendant la guerre, l’activité horticole se poursuit mais sans exposition. Les boutons sont coupés juste avant floraison pour éviter que cette masse colorée soit repérée par l’aviation. L’exposition reprend après-guerre et se poursuit jusqu’en 1976, date à laquelle les plantations de tulipes sont transférées dans le Finistère et remplacées par des activités maraîchères. Aujourd'hui ne subsiste plus que le nom du carrefour des Tulipes. [Source : article signé Jacques Decoudun, publié dans le journal "Le Gonessien" de mars 1996]

Tracés historiques

Chargement de la carte...
Légende de la carte
En rouge Tracé déclassé en 2006.
En orange Tracés aménagés par les départements après les déclassements.
En jaune Tracé déclassé en 1998.
En vert Tracé rajouté en 1973 et déclassé en 2006.
En violet Troncs communs avec d'autres routes.
En blanc Tracé délaissé dans les voiries communales des villes traversées.
En gris clair Tracé déclassé en 1979.
Pour plus d'informations sur les sources cartographiques, consulter cet article.
La carte ne s'affiche pas ? Merci d'éditer l'article et de le sauvegarder sans aucune modification.


De Domont à Aulnay-sous-Bois (de 1933 à 1998)

RN370 - Ezanville

Panneau de la RN370 "oublié" à Ézanville.
© GPS Nico

RN370 2

Ancien panneau en tôle sur la D370 à Villiers-le-Bel (déposé).
© GPS Nico

95 Gonesse N370 poteau3

Poteau directionnel Michelin de 1938 sur l'ancien tracé à Gonesse
© Jmlv

  • Val-d'Oise (95) - D370
    • D11 (ex-N1) Domont Le Nouveau Domont
    • Ézanville
      • La Justice D301
      • Les Bourguignons AB25 
      • Les Boërs
      • Les Closeaux
      • Ézanville-Centre D44E1
    • Écouen
      • AB25 
      • Écouen-Centre ID16a Château, Église Saint-Accuel XVIe D44E2
      • Redoute du Moulin D316
    • Tronc commun Court tronc commun avec la D316, jusqu'à Villiers-le-Bel.
    • Villiers-le-Bel ID16a Église Saint-Didier XIIIe, Puits Gallo-Romain
      • Villiers-Centre AB25  D10
      • La Chevée
    • Arnouville La Garenne
    • Gonesse ID16a Église Saint-Pierre-Saint-Paul XIIIe, Hôtel-Dieu, Colombier
      • La Garenne
      • Logo ZI  AB25 
      • La Madeleine D208
      • D84
      • AB25  D47E1
      • AB25  D970 C107 D170  Sortie verte D370 
      • Carrefour des Tulipes Logo Aeroport Aéroport de Paris-Le Bourget D317 (ex-N2)
      • Logo ZI  AB25 

D'Aulnay-sous-Bois à Livry-Gargan (de 1973 à 2006)

D'Aulnay-sous-Bois à Livry-Gargan (de 1933 à 1973)

93 Gagny ex-N370

Poteau Michelin sur la RN370 à Gagny.
© Dark_green67

De Livry-Gargan à Neuilly-sur-Marne (de 1933 à 2006)

  • Seine-Saint-Denis (93) / Métropole du Grand Paris - D970
    • Livry-Gargan
    • Clichy-sous-Bois
    • Montfermeil ID16a Moulin, Château des Cèdres
    • Gagny (le tracé originel, aujourdhui D370 passait par Les Grands Coteaux, le tracé tardif par le centre)
      • Les Grands Coteaux
      • Quartier de la Gare D902
      • Tronc commun Court tronc commun avec la D902.
    • Neuilly-sur-Marne
      • Pont des Trois Communes
      • Les Fauvettes Nord
      • Les Fauvettes D301
      • L'Épi d'Or D934
      • Pont Pont de Neuilly Logo Rivière La Marne

De Neuilly-sur-Marne à Marne-la-Vallée (de 1973 à 2006)

Trafic

  • Après le Val-d'Oise (95) : 28 213 véhicules par jour et 1433 poids-lourds en 2008.
  • Aulnay-sous-Bois : 35 265 véhicules par jour en 2006.
  • Servan-Nord : 13 505 véhicules par jour en 2006.
  • Servan-Ouest : 14 559 véhicules et 1252 poids-lourds par jour en 2008.
  • Limite Livry-Gargan - Clichy-sous-Bois : 13 463 véhicules et 1771 poids-lourds par jour en 2006.
  • Clichy-sous-Bois : 11 859 véhicules et 561 véhicules en 2007.
  • Gagny : 5364 véhicules et 276 poids-lourds en 2006.
  • Limite Gagny - Neuilly-sur-Marne : 6508 véhicules et 281 poids-lourds par jour en 2007.
  • Neuilly-sur-Marne : 16 700 véhicules par jour en 2008.
  • Noisy-le-Grand : 33 607 véhicules par jour en 2007.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-NC-SA .