FANDOM



Présentation

Historique

  • La première route à avoir vraiment porté ce numéro, en 1813, est la route de Besançon à Nancy. Ce très long parcours alternatif à la N57 n'a jamais été classé dans la voirie nationale et comprend la D1 dans le Doubs, la D3 en Haute-Saône, les D5 et D5A en Haute-Marne, et la D1 dans les Vosges, pour aboutir sur la N74 à Neufchâteau.
  • Cette route est devenue Gc1, numéro qu'elle a conservé. Même si la route est très courte dans le Doubs, son numéro rappelle l'importance ancienne de cet axe qui est héritier d'une voie romaine (voir plus bas).
  • Le Doubs avait choisi de numéroter ses chemins en Gc (Grande communication), Ic (Intérêt commun) et Vo (vicinal ordinaire). On n'y trouve donc aucun système d'annexes. Les Ic furent ensuite convertis en Gc avec la nomenclature Ic XX → Gc 1xx. A l'aube de la départementalisation, dans les années 1940, le département se retrouvait donc avec un réseau de Gc et de Vo.

Autres aménagements de tracé

  • Cette route n'est en réalité que le tronçon final du long Gc3 (D3) haut-saônois, dénommé chemin de Besançon à Neufchâteau par Jussey. La présence du nom de cette localité sur une plaque de cocher, située à plus de 50 km de ce bourg, dénote de l'importance ancienne de l'axe.
  • Il s'agit donc de l'héritière de la voie romaine conduisant de Bourbonne-les-Bains (Lindesina) à Besançon (Vesontio).
  • C'est à Auxon que se construira la gare de Besançon du futur TGV. De gros travaux pour son raccordement à la RN57 ont été engagés en 2011.

Autour de la route

  • Château de Cussey

Tracé

Chargement de la carte...
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-NC-SA .