FANDOM


[modifier

Histoire

  • 1908 : Apparition des Plaques "Merci".
    Merci4
  • 1928 : Quatre prototypes de borne d'angle sont proposés par André Michelin.
  • 1931 : La forme définitive de la borne d'angle est approuvée.
  • 1946 : Une instruction générale interdit la publicité sur la signalisation, et celle-ci doit s'homogénéiser.
  • 1971 : La production des panneaux Michelin cesse.

[modifier

Cartes de localisation

[modifier

Liens



















[modifier

Les Plaques de cocher

  • RN139
    Ces plaques sont l'une des plus anciennes signalisations de position et de direction ayant existé. Elles furent placées sur l'ensemble des routes françaises à partir du début du 19ème siècle, jusqu'au début des années 20.
  • Principalement en fonte, certaines pouvaient être de simples plaques émaillées, ou encore des plaques faites avec de la lave de Volvic.
  • Celles ci étaient situées aux intersections, à l'entrée, à la sortie ou dans le centre des villes traversées. Elles étaient placées à plus de deux mètres de hauteur sur les murs d'habitation ou sur de simples mats, permettant ainsi aux cavaliers de se repérer.
  • RN477(Gc69)
    Ces plaques étaient également présentes aux entrées et sorties des villages traversés, ou sur un bâtiment public (Mairie, lavoir...)
  • Aucune homogénéisation de la signalétique ne fut jamais réalisée et de nombreux types de plaques différents existent. Néanmoins, certains types de plaques furent largement diffusés à travers l'hexagone, en particulier les plaques de Routes Impériales, relativement semblables, ainsi que celles des fonderies de Varigney (Haute-Saône) qu'on retrouve entre autres dans les départements de Haute-Saône, des Vosges, de Meurthe-et-Moselle, de Loire et du Rhône.
  • Aujourd'hui, bien que peu de gens y fassent encore attention, de nombreuses plaques murales sont toujours en place, mais celles placées sur un mat sont devenues rares. Les plus beaux exemplaires de mâts encore en place peuvent être vus en Haute-Saône et dans l'Orne.
  • Avec l'arrivée de l'automobile, elles devinrent très vite obsolètes, et la signalisation fut alors vite remplacée par de plus grands panneaux.

[modifier

Les Panneaux Dunlop

  • 57 007
    Dunlop, principal concurrent de Michelin dans le domaine du pneumatique, fabriqua également des panneaux de signalisation.
  • Les premiers panneaux sont apparus au début des années 20
  • A Compléter

[modifier

Les Panneaux Japy

  • La firme Japy, installée dans le pays de Montbéliard, à Beaucourt, fabriquait également, outre des outils et des montres, des panneaux de circulation en vitracier Neuhaus, mais aussi des bornes de priorité en béton, comme Michelin.
JapyMD
  • Ces panneaux sont à peu près du même modèle que les Dunlop et sont souvent confondus avec ceux-ci.
  • Un musée est consacré à Frédéric Japy et à ses inventions à Beaucourt (90).
  • A compléter

[modifier

Les bornes de limite de departements

[modifier

Les Dons des constructeurs automobiles

  • Les constructeurs automobiles Français ont également fabriqué des panneaux de signalisation, avant la seconde guerre mondiale.
PSCRenault
  • Ces panneaux étaient des plaques émaillées.
  • Les principaux étaient :
    • Citroën (et sa filiale Mors, aujourd'hui disparue)
    • Peugeot
    • Renault

[modifier

Les autres anciennes signalisation

EstevellesDonACN
  • Les dons des Automobiles Club
    • Les automobile club de France faisaient don de panneaux aux localités pour indiquer des endroits comme la gendarmerie,la mairie et d'autres lieux. Les panneaux servaient également de signalisation plus classique comme la signalisation de danger.
  • Les dons du Touring-Club de France
  • Les dons de Castrol
    • Panneaux routiers très rares aujourd'hui, ils étaient bleus avec écritures blanches.
  • Les dons des syndicats d'initiatives
    • Panneaux routiers devenus rares aujourd'hui, ils indiquaient certains sites touristiques ou historiques.

[modifier

Liens