FANDOM


Présentation

  • Cette nomenclature historique a été réalisée grâce à différentes sources issues d'Internet, aux liens internes, cartes et nomenclatures actuelles.
  • Le Val-de-Marne (94) est un département qui est situé dans le périmètre géographique de :
    • l'ancien département de Paris créé le 04/03/1790, devenu département de la Seine par la Constitution du 5 fructidor an III (22/05/1795) jusqu'en 1967, à l'origine doté de 74 routes départementales en 1813.
    • l'ancien département de Seine-et-Oise créé le 04/03/1790 et ayant existé jusqu'en 1967, à l'origine doté de 57 routes départementales en 1813.

Périmètre géographique des anciens départements

Chargement de la carte...
Légende de la carte
En gris clair Le département de la Seine (75) avant 1968.
Note Le département de Seine-et-Oise (78) couvrait avant 1968 le reste du Val-de-Marne (94).
Pour plus d'informations sur les sources cartographiques, consulter cet article.
La carte ne s'affiche pas ? Merci d'éditer l'article et de le sauvegarder sans aucune modification.

Projet de 1803

  • L'instruction du 19 ventôse an XI (11 mars 1803) émet le principe d'une nouvelle classification des routes établie par le Ministère de l'Intérieur entre 1803 et 1807.
  • A partir de cette section, nous allons nous intéresser uniquement aux routes départementales qui ont existé dans le périmètre géographique actuel du département du Val-de-Marne (94).
  • On ne connaît pas de projet pour les départements de la Seine et de Seine-et-Oise en 1803. Aucun document ne nous est parvenu.

Numérotations successives

  • En 1813, le Val-de-Marne (94) dans sa forme actuelle comportait 29 routes départementales, dont 25 issues du département de la Seine (75) et 4 issues du département de Seine-et-Oise (78). La suite de l'historique est scindée en deux car les anciens conseils généraux n'ont pas eu la même politique de l'aménagement routier départemental et vicinal entre 1813 et 1968 dans ce qui va constituer le futur département du Val-de-Marne (94). Ajoutons que le conseil général du Val-de-Marne (94) a renuméroté ses axes en 2009.

Département de la Seine

  • Les routes départementales de la Seine ont été classées par le décret du 7 janvier 1813, et de différentes ordonnances. En 1836, les chemins de Grande Communication (Gc) sont venus compléter le réseau départemental. Suite à l'extension de la ville de Paris (75) au niveau de l'enceinte de Thiers, la voirie vicinale subit une seconde réforme en 1860. La réforme de 1896 renforce le réseau vicinal en n'attribuant qu'une trentaine de routes départementales pour tout le département de la Seine. Il semblerait d'ailleurs que ce dernier ait suivi la tendance de son voisin de Seine-et-Oise, en ayant déclassé toutes ses routes départementales après 1930.

Département de Seine-et-Oise

  • Les routes départementales de Seine-et-Oise ont été classées par le décret du 7 janvier 1813, et de différentes ordonnances. A partir de 1826, le conseil général créé à titre provisoire des routes auxiliaires qui seront intégrées quelques années plus tard dans les routes royales, départementales, ainsi que dans la future voirie vicinale. Une première réforme des routes départementales intervient en 1828. Notons que, hors voirie vicinale, le conseil général de Seine-et-Oise répertoriait déjà avant 1824 la voirie rurale qui comprenait des chemins communaux. En 1836, les chemins de Grande Communication (Gc) et les chemins d'Intérêt Commun (Ic) sont venus compléter le réseau départemental. Alors que le nombre de routes départementales diminue, la réforme de 1859 accroît la consistance du réseau routier départemental malgré l'idée grandissante de réunir sous la voirie vicinale les routes départementales. En 1888, ce sera chose faite. La voirie vicinale subit une seconde réforme déclassant toutes les routes départementales dans le réseau vicinal.

Évolution du réseau à partir du projet initial

Routes nationales

Nomenclature de 1811
Routes impériales
Nomenclature de 1824
Routes royales
En 1933 En 1949 À partir de 2009
/ / / N4[1] D4
Route N°6 de Paris– Barrière de Charenton à Rome et à Naples, par le Simplon et Milan Route N°5 N5 N6 N6[2] D6 D6A D6B
Route N°8 de Paris– Barrière d'Italie à Rome, par Gênes et Florence Route N°7 N7 D7
/ Route N°19[3] N19 N19[4] D19 D19A D19B
Route N°23 de Paris– Barrière d'Enfer à Toulouse et en Espagne, jusqu'à Puycerda Route N°20 N20 D920
Route N°39 de Paris– Barrière du Trône à Vitry-le-François, par Sézanne Route N°34 N34 D34 D86 D120
/ / N186[5] D86 D86A D87
/ / N303[6] D3 D11 D203
/ / N304[7] N4 D4
/ / N305[8] D5
/ / N486[9] D86B


Routes départementales

Nomenclature de 1813

Nomenclature de 1813 En 1836 En 1860 En 1896 En 1933 En 1968 Après 2009
D23 (75) de Bondy à Charenton D23 Gc15 Gc38 D38 (94) D158
D42 (75) de Paris à Provins, par Vincennes et Tournan D42 D23 ou Gc123 N304 N4 D4
D43 (75) de Paris à Lagny D43 Gc44 D44 (94) D240 D244
D44 (75) de Nogent-sur-Marne à Noisy-le-Grand D44 Gc120 D120 (94) D120
D45 (75) du Pont de Saint-Maur à Villiers-sur-Marne D45 Gc30A N303 D3 D11
D46 (75) de Pont-Saint-Maur à Petit-Bry[10], dite embranchement de Petit-Bry D46 Gc30 D30 (94) D130
D49 (75), celle dite du bac des Carrières de Charenton D49 Vo VC
D50 (75), celle dite rue de Valdonne, dans Charenton-Saint-Maurice[11] D50[12] Vo VC
/ D50[13] D23 ou Gc123 D123 (94) D103
D51 (75) de Paris à Choisy-le-Roi D51 D25 ou Gc125 N305 D5
D52 (75) de Paris au pont d'Ivry D52 Gc51 D50 (94) D154 D156
D53 (75), dite Avenue de Bicêtre à Gentilly D53 Gc54 D54 (94) D154 VC
/ / D55[14] Gc55 D55 (94) D148
D56 (75) de Cachan à Clamart D56[15] Gc68 D68 (94) D248
D57 (75) de Châtillon à Sceaux D57 Gc67 D67 (94) D67
D58 (75) de Versailles et Choisy-le-Roi à Bonneuil-sur-Marne[16] D58 RN186 Gc60 RN186 D60 (94) N186 D1 D10 D60 D86 VC
/ D59[17] Gc55 D55 (94) D155
D62 (75) de Vincennes à Montreuil-sous-Bois D62[18] Gc20 D20 (94) D220
D63 (75) du Pont-Saint-Maur à Créteil[19] D63[20] Gc45 D45 (94) D245
D64 (75) de Paris au Pont-à-l'Anglais D64[21] RN19 D19
/ / D64[22] D27 ou Gc127 D127 (94) D127
D65 (75) de Gentilly à Cachan et Bourg-la-Reine D65 Gc57 D157 (94) D157 D258
D66 (75) de Villejuif à Sceaux D66 Gc55 Gc60 D55 (94) D60 (94) D148
D67 (75) de Choisy-le-Roi à Versailles D67 Gc60 D60 (94) D160
D68 (75) de Choisy-le-Roi à Villeneuve-le-Roi D68 Gc125 D125 (94) D225
D69 (75) d'Orly à la route impériale n°8 D69[23] Gc65 D65 (94) D136 D264
D70 (75) de Rungis à la route nationale n°186 D70[24] Gc37 Gc65 D65 (94) D265
D71 (75) de Fresnes à la route nationale n°186 D71[25] Gc36 Gc126 D126 (94) D126
D73 (75) d'Arcueil à la route impériale n°13 D73[26] Gc44 Gc62 D62 (94) D262


Nomenclature de 1813 En 1828 En 1859 En 1888 En 1933 En 1968 Après 2009
D11 (78) de Paris dans Seine-et-Marne, par Villiers et Malnoue D11 Gc110 N303 D203
D12 (78) de Paris à Provins, par Tournans D12 Gc78 N304 N4 D4
D32 (78) de Villeneuve-Saint-Georges à Brunoy, par Crosnes et Yères D32 Gc32 D32 (94) D232
D33 (78) de Yères aux routes royales n°5 et 19, par la Grange et Valenton D33 Gc94 D94 (94) D110 D204 D260


Nomenclature de 1828

Nomenclature de 1828 En 1859 En 1888 En 1933 En 1968 Après 2009
D11 (78) de Paris dans Seine-et-Marne, par Villiers et Malnoue D11 Gc110 N303 D203
D12 (78) de Paris à Provins, par Tournans D12 Gc78 N304 N4 D4
D32 (78) de Villeneuve-Saint-Georges à la route nationale n°19, par Crosnes et le chemin de la Grange D32 Gc32 D32 (94) D232
D33 (78) de la route nationale n°5 à la Pyramide de Brunoy, par Valenton et l'abbaye d'Yerres D33 Gc94 D94 (94) D110 D204 D260


Nomenclature de 1859

  • La nomenclature de 1859 est quasi-identique à celle de 1828 pour le département du Val-de-Marne (94).

Nomenclature de 1896

Nomenclature de 1896 En 1933 En 1968 Après 2009
D20 (75) de Paris à Noisy-le-Grand D20 ou Gc120 D120 (94) D120
D23 (75) de Paris (Porte de Bercy) à Chennevières-sur-Marne[27] D23 ou Gc123 N304 D123 (94) N4 D103 D4
             · embranchement sur Saint-Maurice Gc23Bis D40B (94) D23
D24 (75) de Paris (Porte de Vitry) à Choisy-le-Roi[28] D24 ou Gc124 D124 (94) D224 D274
D25 (75) de Paris (Porte de Choisy) à Villeneuve-le-Roi[29] N305 D5
D26 (75) de Paris (Porte d'Italie) à Fresnes[30] D26 ou Gc126 D126 (94) D126
D27 (75) de Paris (Porte des Peupliers) à Bourg-la-Reine[31] D27 ou Gc127 D127 (94) D127 D127B D258
             · embranchement sur Gentilly D27Bis ou Gc127Bis D127A (94) D127A


Routes auxiliaires

  • Une route auxiliaire est une route créée à titre transitoire à partir de 1826 dans le département de Seine-et-Oise (78). Surnommées « routes de grande vicinalité », ce sont des chemins vicinaux qui, en raison de l'importance des communications qu'ils établissent, ont droit aux secours du département. Dans le département de Seine-et-Oise, 48 routes sont classées dès 1826 sous cette appellation transitoire. Dans l'actuel département du Val-de-Marne (94), on dénombre pas moins de 3 routes auxiliaires.
Nomenclature de 1826 Situation en 1836 En 1859 En 1888 En 1933 En 1968 Après 2009
RA2 (78) de la route départementale n°12 à Bonneuil (Seine), par Ormesson Gc2 Gc185 D185 (94) D111
RA32 (78) d'Orly (Seine) au bac d'Ablon, par Villeneuve-le-Roi Gc32 Gc25 D125 (94) D125
RA33 (78) de Corbeil à Villecresnes, par Tigery, Quincy, Boussy et Mandres Gc33 D133 (94) D252 D253


Chemins de grande communication (Gc)

  • Le département de la Seine a classé dès 1836 des chemins de grande communication. A la suite de l'extension de la ville de Paris jusqu'à l'enceinte de Thiers, des nouveaux chemins de grande communication sont classés dans la voirie vicinale en 1863. En 1897, une dernière réforme classe des chemins de grande communication, réduisant à néant l'existence des routes départementales semble-t-il dans les années 1930.
  • Le département de Seine-et-Oise a classifié dès 1836 des chemins de grande communication. En 1888, le conseil général décide de reclasser toutes les routes départementales, ainsi que tous les chemins vicinaux d'intérêt commun dans le réseau vicinal des chemins de grande communication.

Nomenclature de 1836

Nomenclature de 1836 Réforme de 1860 Réforme de 1896 En 1933 En 1968 Après 2009
Gc19 (75) de Romainville à Fontenay-sous-Bois Gc19 Gc40 D40 (94) D240
Gc21 (75) de Rosny-sous-Bois au rond-point de Plaisance Gc21 Gc41 N186 D86
Gc22 (75) du rond-point de Plaisance au pont de Bry-sur-Marne Gc22 Gc30 D30 (94) D244
Gc23 (75) de Bry-sur-Marne au pont de Champigny-sur-Marne Gc23 Gc30 D30 (94) D130
Gc24 (75) de Villiers-le-Dézert à Villeneuve-Saint-Georges Gc24 Gc38 D33 (94) D136 D233
Gc25 (75) de Champigny au pont de Créteil, par Saint-Maur-des-Fossés Gc25 Gc30 D30 (94), D48 (94) D118 D130
Gc26 (75) de Nogent-sur-Marne à Joinville-le-Pont Gc26 Gc40 N186 D86
Gc27 (75) de Joinville-le-Pont au pont de Créteil, par Saint-Maurice et Saint-Maur-des-Fossés Gc27 Gc40 N186 D86
Gc28 (75) du pont de Créteil à Choisy-le-Roi Gc28 Gc40 N186 D86
Gc29 (75), dit « chemin des Noyers », de Paris à Vitry-sur-Seine, par Ivry-sur-Seine Gc29 Gc54 D54 (94) D223 D224
Gc30 (75), dit « voie Saquet », de Vitry-sur-Seine à Villejuif Gc30 Gc55 D55 (94) D148
Gc31 (75), dit « chemin des Poulets », d'Arcueil à L'Hay-les-Roses Gc31 Gc57 D57 (94) D157
Gc36 (75) de la route impériale n°186 à Fresnes[32] Gc36 Gc126 D126 (94) D126
Gc37 (75) de la route impériale n°186 à Rungis[33] Gc37 Gc65 D65 (94) D265


Nomenclature de 1836 En 1888 En 1933 En 1968 Après 2009
Gc2 (78) de Bonneuil à Laqueue, par Ormesson Gc185 D185 (94) D111
Gc25 (78) d'Ablon à Montlhéry, par Villemoisson Gc25 [34] VC
Gc32 (78) d'Orly (Seine) à Villeneuve-Saint-Georges et à Ablon Gc25 et Gc32 [34] D5 D136 D266 VC
Gc56 (78) de Villeneuve-Saint-Georges à Villiers-sur-Marne, par Boissy-Saint-Léger Gc39 et Gc126 [34] D229 D233 VC


Nomenclature de 1860

Nomenclature de 1860 Réforme de 1896 En 1933 En 1968 Après 2009
Gc14 (75) de Vincennes à Montreuil Gc20 [34] VC
Gc15 (75) de Bagnolet à Charenton Gc38 D38 (94) D158
Gc16 (75) de la route nationale n°5 au chemin de grande communication n°15 Gc20 [34] D280 VC
Gc17 (75) de Vincennes à Bagnolet Gc20 ou Gc39[35] [34] VC
Gc19 (75) de Romainville à Nogent-sur-Marne Gc41 D41 (94) D241
Gc21 (75) de Rosny-sous-Bois au rond-point de Plaisance Gc30 N186 D86
Gc22 (75) du rond-point de Plaisance au pont de Bry-sur-Marne Gc30 D30 (94) D244
Gc23 (75) de Bry-sur-Marne au pont de Champigny-sur-Marne Gc30 D30 (94) D130
Gc23Bis (75) d'accès à la gare du Plant-Champigny Gc30 [34] VC
Gc24 (75) de Villiers-sur-Marne à Villeneuve-Saint-Georges Gc38 D33 (94) D136 D233
Gc25 (75) du pont de Champigny au pont de Créteil Gc30 D30 (94), D48 (94) D118 D130
Gc25Bis (75) du chemin n°27 (pont de Créteil) au pont de Chennevières Gc123 D123 (94) D123
Gc26 (75) de Nogent-sur-Marne à Joinville-le-Pont Gc40 N186 D86
Gc27 (75) de Joinville-le-Pont au pont de Créteil Gc40 N186 D86
Gc28 (75) du pont de Créteil à Choisy-le-Roi Gc40 N186 D86
Gc29 (75), dit « chemin des Noyers », de Paris à Vitry-sur-Seine Gc54 D54 (94) D223 D224
Gc29Bis (75) d'Ivry-sur-Seine à Bicêtre Gc54 D54 (94) D154
Gc30 (75), dit « voie Saquet », de Vitry-sur-Seine à Villejuif Gc55 D55 (94) D148
Gc31 (75) d'Arcueil à L'Hay-les-Roses Gc57 D57 (94) D157
Gc36 (75) de la route impériale n°186 à Fresnes Gc126 D126 (94) D126
Gc37 (75) de la route impériale n°186 à Rungis Gc65 D65 (94) D265
Gc41 (75) de Villejuif à Montrouge Gc61 D61 (94) D161
Gc42 (75) de la route nationale n°7 à la route départementale n°68 Gc64 D64 (94) D136 D264
Gc44 (75) d'Arcueil à Clamart Gc62 D62 (94) D262
Gc47 (75) de Maisons-Alfort à Créteil Gc48 D48 (94) D19B VC
Gc55 (75) de Paris à L'Hay-les-Roses Gc126 D126 (94) D126
Gc60 (75), voie industrielle circulaire autour de Paris [34][36]
Gc62 (75), route stratégique d'Issy à Gentilly Gc62 D62 (94) D262
Gc63 (75) du chemin de grande communication n°29Bis au fort d'Ivry Gc54 D54 (94) D223
Gc64 (75) du fort de Noisy-le-Sec au fort de Nogent-sur-Marne Gc41 D41 (94) D241
Gc66 (75) de Fresnes à Antony Gc67 D67 (94) D267
Gc70 (75) du chemin de grande communication n°19 à la gare de la Maladrerie Gc40Bis [34] D240 VC
Gc73 (75) de Nogent-sur-Marne à Neuilly-sur-Marne Gc45 D45 (94) D245
Gc74 (75) de Nogent-sur-Marne à Champigny, y compris le pont sur la Marne Gc45 D45 (94) N486 D145
Gc79 (75) de la route nationale n°19 à la route nationale n°7 Gc50 D50 (94) D150
Gc80 (75) de la route nationale n°34 au chemin de grande communication n°19 ou de Paris (Saint-Mandé) à Villemonble Gc20 D20 (94) D220 VC
Gc88 (75) de Bonneuil-sur-Marne à Champigny-sur-Marne Gc30 D30 (94) D130
Gc95 (75)[37], quais de la Marne à Saint-Maur-des-Fossés, entre les ponts de Chennevières et de Créteil Vo VC


Nomenclature de 1888

Nomenclature de 1888 En 1933 En 1968 Après 2009
Gc25 (78) d'Ablon à Montlhéry, par Villemoisson Gc25 [34] VC
               · embranchement de Villeneuve-le-Roi Gc25Bis [34] D5 VC
Gc29 (78) de Villeneuve-Saint-Georges à Champigny-sur-Marne (Seine) Gc29 D29 (94) D124 D219 D229
Gc32 (78) de Wissous (Seine) à Yerres Gc32 D32 (94) D136 D232 Route détruite[38]
               · embranchement d'Ablon Gc32Bis [34] D266
Gc33 (78) de Corbeil à Villecresnes, par Tigery, Quincy, Boussy et Mandres Gc33 [34] D253
               · embranchement de Santeny Gc33Bis [34] D252
Gc39 (78) du chemin de grande communication n°126 à Champigny-sur-Marne (Seine) Gc39 D33 (94) D233
Gc78 (78) de Paris à Provins, par Tournans N304 N4 D4
Gc83 (78) de Champigny-sur-Marne (Seine) à Noisy-le-Grand Gc83 D33 (94) D233
Gc94 (78) de la route nationale n°5 à Périgny-sur-Yerres, par Yerres et Brunoy Gc94 [34] D110 D204
Gc110 (78) de Paris dans Seine-et-Marne, par Villiers et Malnoue N303 D203
Gc126 (78) de Villeneuve-Saint-Georges à la Queue-en-Brie, par Boissy-Saint-Léger Gc126 D136 (94) D136
Gc162 (78) de Bonneuil-sur-Marne (Seine) à Sucy-en-Brie Gc162 [34] D10 D111 D206 D229
Gc185 (78) du chemin de grande communication n°29 à La Queue-en-Brie, par Ormesson Gc185 D185 (94) D111


Nomenclature de 1896

Nomenclature de 1896 En 1933 En 1968 Après 2009
Gc20 (75) de Gennevilliers à Saint-Mandé Gc20 ou Gc39 D20 (94), D39 (94) D220 D280 VC
               · embranchement de Bagnolet à Vincennes[35] Gc20D [34] VC
Gc30 (75) de Stains à Brévannes N186 Gc30 N186 D30 (94) D1 D10 D60 D86 D101 D130 D205 D244 VC
               · embranchement de Saint-Maur-des-Fossés Gc30A [34] D123
               · embranchement de la gare du Plant-Champigny Gc30B [34] VC
Gc30A (75) de Bry-sur-Marne à Villiers-sur-Marne N303 D3 D11
Gc37Bis (75) de Paris (Porte de Vincennes) aux chemins de grande communication n°s 40 et 40Bis Gc37Bis D43 (94) D143
Gc38 (75) de Bagnolet à Villeneuve-Saint-Georges Gc38 D38 (94) D138 D158
               · embranchement de Charenton-le-Pont Gc38A D38A (94) D6A
               · embranchement de Saint-Maurice Gc38B D38B (94) VC
Gc39 (75) de Bagnolet à Vincennes[35] Gc20 ou Gc39 D39 (94) VC
Gc40 (75) de Drancy à Choisy-le-Roi N186 Gc40 N186 D40 (94) D86 D86A D86B D240
Gc40Bis (75) de Montreuil-sous-Bois à Fontenay-sous-Bois, par la Maladrerie Gc40Bis [34] D240 VC
Gc41 (75) de Bondy à Nogent-sur-Marne Gc41 D41 (94) D241
Gc42 (75) de Montreuil-sous-Bois à Nogent-sur-Marne Gc42 [34]
               · embranchement de Fontenay-sous-Bois [34]
Gc43 (75) de Saint-Mandé à Rosny-sous-Bois Gc43 Av Daumesnil D43 (94) Av Daumesnil D143 D243 Av Daumesnil VC
Gc44 (75) de Vincennes à Neuilly-sur-Marne Gc44 D44 (94) D290
Gc45 (75) de Neuilly-Plaisance à Créteil Gc45 D45 (94) D3 D3B D145 D245 D288B
Gc45Bis (75) du rond-point de Plaisance au chemin de grande communication n°45 Gc45Bis D45Bis (94) D246
Gc46 (75) de Villiers-sur-Marne à Chennevières-sur-Marne Gc46 D46 (94) D233
Gc47 (75) de Joinville-le-Pont à La Varenne-Saint-Hilaire Gc47 D47 (94) D247 D282
Gc48 (75) de Vitry-sur-Seine à La Varenne-Saint-Hilaire N19 N186 Gc48 N19 N186 D48 (94) D19B D86 D118 D148 VC
               · embranchement à Joinville-le-Pont N186 D86
Gc50 (75) de Boulogne à Vincennes Gc50 D50 (94) D150
Gc51 (75) de Paris (Porte d'Ivry) à Ivry-Port Gc51 D51 (94) D154 D156
Gc52 (75) d'Ivry-sur-Seine à Choisy-le-Roi Gc52 D52 (94) D152
Gc54 (75) de Gentilly à Ivry-sur-Seine Gc54 D54 (94) D154
               · embranchement sur l'hospice de Bicêtre Gc54A [34] VC
               · embranchement sur le Petit-Ivry Gc54B [34] D156A
Gc55 (75) de L'Hay-les-Roses à Ivry-sur-Seine Gc55 D55 (94) D148 D155
               · embranchement à Villejuif [34]
Gc57 (75) de Montrouge à L'Hay-les-Roses Gc57 D57 (94) D157
               · embranchement d'Arcueil Gc57A [34] D258
               · embranchement de Cachan Gc57B [34]
               · embranchement de L'Hay-les-Roses Gc57C [34]
Gc58 (75) de Paris à Arcueil Gc58 D58 (94) D258
Gc60 (75) de Clamart à Bonneuil-sur-Marne N186 Gc60 N186 D60 (94) N406 D60 D86 D148 D160
               · embranchement à Thiais Gc60Bis [34] D160
Gc61 (75) de Vanves à Ivry-sur-Seine Gc61 D61 (94) D161 VC
               · embranchement à Arcueil Gc61B [34] VC
Gc62 (75) d'Issy-les-Moulineaux à Gentilly Gc62 D62 (94) D262
Gc64 (75) de Rungis à Orly Gc64 D64 (94) D136 D264 Route détruite[39]
Gc65 (75) de Rungis à la route nationale n°7 Gc65 D65 (94) D117 D265 Route détruite[40]
Gc67 (75) de Sceaux à Fresnes Gc67 [34] D267
Gc74 (75) de Châtillon à L'Hay-les-Roses Gc74 D74 (94) D160
Gc120 (75) de Paris (Bois de Vincennes) à Noisy-le-Grand D20 ou Gc120 D120 (94) D120
Gc123 (75) de Paris (Porte de Bercy) à Chennevières-sur-Marne[27] D23 ou Gc123 N304 D123 (94) N4 D103 D4
                 · embranchement de Saint-Maurice Gc23Bis D40B (94) D23
Gc124 (75) de Paris (Porte de Vichy)[41] à Choisy-le-Roi[28] D24 ou Gc124 D124 (94) D224 D274
Gc125 (75) de Choisy-le-Roi à Villeneuve-le-Roi N305 D5
Gc126 (75) de Paris (Porte d'Italie) à Fresnes[30] D26 ou Gc126 D126 (94) D126
Gc127 (75) de Paris (Poterne des Peupliers) à Bourg-la-Reine[31] D27 ou Gc127 D127 (94) D127
                 · embranchement à Gentilly Gc127Bis [34] D127B


Chemins d'intérêt commun (Ic)

  • Le département de la Seine n'a jamais affecté de chemins d'intérêt commun dans son territoire.
  • En 1836, le département de Seine-et-Oise a classé 84 chemins d'intérêt commun. En 1888, ils seront tous reversés dans la voirie vicinale des chemins de grande communication.
Nomenclature de 1836 En 1888 En 1933 En 1968 Après 2009
Ic59 (78) de Santeny à Mandres Gc33 [34] D252
Ic73 (78) de Laqueue à Boissy-Saint-Léger, par Noiseau Gc126 D136 (94) D136


Voies ordinaires (Vo)

  • Les départements de la Seine et de la Seine-et-Oise comportent des voies ordinaires. Il semblerait que certaines d'entre-elles aient reçu un numéro d'ordre ou bien une numérotation comme pour les autres axes de la voirie vicinale.

Voirie rurale

  • La voirie rurale comprend tous les chemins communaux qui ne seront pas affectés après 1836 dans la voirie vicinale, mais qui revêtent les mêmes usages que ces derniers. Ce sont des axes communaux non classés la plupart du temps (chemins ruraux, voirie urbaine), dont leur classement émane des conseils municipaux, leur charge et l'entretien incombent directement aux communes.
  • Le département de Seine-et-Oise avait répertorié et numéroté 33 chemins communaux bien avant que les lois de 1824 et 1836 distinguent la voirie rurale. Dans l'actuel département du Val-de-Marne (94), on dénombre 1 chemin communal :
    • Cc32 (78) : de la limite du département de la Seine, près d'Orly, au port d'Ablon, par Ville-Neuve-le-Roi

Liens internes

Liens et documents externes

Notes et références

  1. RN4 de Paris– Porte de Bercy à Strasbourg et en Allemagne, classée en 1957 par la réforme de 1949
  2. De Créteil-Pompadour à Villeneuve-Saint-Georges
  3. Classée par loi du 14/05/1837
  4. De Bonneuil-sur-Marne à Santeny
  5. Traversée du Bois de Vincennes, classée dans la voirie nationale en 1932. Cet axe était situé dans la commune de Vincennes (94).
  6. De Paris à Crécy-en-Brie
  7. De Paris à Vitry-le-François, par Tournan
  8. De Paris (Porte de Choisy) à Choisy-le-Roi
  9. Annexe de la RN186 à Joinville-le-Pont, déclassée en 1990
  10. Bry-sur-Marne
  11. la Rue du Val-d'Osne, à Saint-Maurice
  12. Déclassée après 1836
  13. D50 (75) de Paris à Saint-Maur-des-Fossés, classée après 1836
  14. D55 (75) de Paris à L'Hay ; classée par délibération du conseil général de la Seine le 17/12/1883
  15. D56 (75) déclassée par décret du 16/08/1863
  16. L'ordonnance royale du 06/07/1820 a incorporé une partie de la D58 (75) à la route royale n°186
  17. De la route royale n°19 à la route départementale n°51
  18. Déclassée par décret du 16/08/1863
  19. Déclassée par décret du 16/08/1863
  20. Déclassée par décret du 16/08/1863
  21. Incorporé par la loi du 14/05/1837 à la route royale n°19
  22. De Paris (Poterne des Peupliers) à la route départementale n°65, classée par décret du 27/07/1880
  23. Déclassée par décret le 16/08/1863
  24. La D70 (75) est déclassée par décret le 25/07/1851, reclassée dans la foulée en Gc37 (75)
  25. La D71 (75) est déclassée par décret le 25/07/1851, reclassée dans la foulée en Gc36 (75)
  26. La D73 (75) est déclassée par décret du 16/08/1853
  27. 27,0 et 27,1 Sur la nomenclature de 1896, on remarque que la D23 (75) et le Gc123 (75) sont confondus car il s'agit du même axe !
  28. 28,0 et 28,1 Sur la nomenclature de 1896, on remarque que la D24 (75) et le Gc124 (75) sont confondus car il s'agit du même axe !
  29. Sur la nomenclature de 1896, on remarque que la D25 (75) et le Gc125 (75) sont confondus car il s'agit du même axe !
  30. 30,0 et 30,1 Sur la nomenclature de 1896, on remarque que la D26 (75) et le Gc126 (75) sont confondus car il s'agit du même axe !
  31. 31,0 et 31,1 Sur la nomenclature de 1896, on remarque que la D27 (75) et le Gc127 (75) sont confondus car il s'agit du même axe !
  32. Issu de la D71 (75), le Gc36 (75) est classé en 1851
  33. Issu de la D70 (75), le Gc37 (75) est classé en 1851
  34. 34,00, 34,01, 34,02, 34,03, 34,04, 34,05, 34,06, 34,07, 34,08, 34,09, 34,10, 34,11, 34,12, 34,13, 34,14, 34,15, 34,16, 34,17, 34,18, 34,19, 34,20, 34,21, 34,22, 34,23, 34,24, 34,25, 34,26, 34,27, 34,28, 34,29, 34,30, 34,31 et 34,32 Aucun document ou nomenclature ne permet de repérer cet axe
  35. 35,0, 35,1 et 35,2 Dans la nomenclature de 1896, l'embranchement du Gc20 (75) de Bagnolet à Vincennes se confond avec le Gc39 (75) de Bagnolet à Vincennes
  36. Etudes réalisées à Charenton (1880-1883) et à Saint-Mandé (1877-1895)
  37. Chemin de grande communication projeté
  38. Route détruite à Villeneuve-le-Roi pour les besoins de l'aéroport d'Orly
  39. Route détruite à Rungis pour le Parc tertiaire Paris-Rungis-Orly
  40. Route détruite à Rungis pour le Marché d'Intérêt National de Paris-Rungis
  41. Comprendre Porte de Vitry, il s'agit d'une erreur de nomenclature
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-NC-SA .