FANDOM


Présentation

  • Cette nomenclature historique a été réalisée grâce aux Rapports et délibérations - Conseil Général des Alpes-Maritimes (1861-1923), les cartes d'état-major, la carte Michelin 84 de 1947, les cartes actuelles.
  • Créé le 04/02/1793 (16 pluviôse an I), le premier département des Alpes-Maritimes sera rattaché au Royaume de Sardaigne et deviendra en 1814 le Comté de Nice, puis la division de Nice à partir de 1818, remplacé en 1859 par la province de Nice. La Principauté de Monaco est alors rattachée au département des Alpes-Maritimes le 14/02/1793 (26 pluviôse an I). Le 15 prairial an XIII (4 juin 1805), la partie orientale de la République ligurienne (arrondissement de Saint-Rème[1]) est également rattachée au département des Alpes-Maritimes.

Périmètre géographique des anciens départements

 Chantier Section en cours de création 

Projet de 1803

  • L'instruction du 19 ventôse an XI (11 mars 1803) émet le principe d'une nouvelle classification des routes établie par le Ministère de l'Intérieur entre 1803 et 1807.
  • On ne connaît pas de projet pour le département des Alpes-Maritimes en 1803. Aucun document ne nous est parvenu.

Numérotations successives

  • Le nouveau département des Alpes Maritimes a été créé en 1860 après le rattachement de la Province de Nice à la France, auquel a été adjoint l'arrondissement de Grasse du département du Var.
  • En 1860, des décrets impériaux créent 2 nouvelles routes nationales (dont l'ancienne route impériale n°118) et 4 routes départementales dans l'ancien comté auxquelles s'ajoutent les 6 routes issues du département du Var. En 1861, le nouveau conseil général classe 17 chemins de grande communication (dont 13 issus du Var) et 25 chemins d'intérêt commun (dont 5 du Var) qui atteindront vite le nombre de 19 et 27, respectivement. En 1860, à l'exception de la frange littorale et de quelques axes comme celui du col de Tende, les chemins sont restés à l'état muletier par suite des interdictions de toute amélioration des routes prononcées par les administrations militaires, aussi bien du côté français que sarde, sous le prétexte des craintes d'invasion. Il faudra donc des travaux importants, sur des terrains souvent difficiles, pour mettre en place un réseau routier moderne (certains chemins comme les Gc6 ou Gc15 ne seront totalement terminés qu'après 1947). En parallèle, l'État crée de nouvelles routes nationales (7 annexe du littoral, 207, 209, 210, 211) entre 1867 et 1898.
  • En 1899, le réseau vicinal est réorganisé pour former 33 chemins de grande communication avec leurs annexes. En 1900, les routes départementales sont intégrées à la voirie vicinale par intégration à des chemins adjacents et création de 3 nouveaux Gc, dont le nombre se portera à 41 dans les années 1930.
  • La réforme de 1938 remplace les Gc par les nouveaux chemins départementaux mais la numérotation reste inchangée. Ce n'est qu'après 1947 et le rattachement à la France des zones de Tende et du Mercantour qu'une renumérotation est effectuée, qui concerne surtout les annexes, pour obtenir environ 90 chemins principaux.
  • Après la réforme de 1972, les Nxxx sont reclassées en D2xxx et suite à celle de 2005, les dernières routes nationales du département deviennent les D6xxx.
  • Les routes départementales Dxxxx situées dans la nouvelle métropole Nice Côte d'Azur sont devenues les Mxxxx. Toutefois, dans les tableaux qui suivent, pour simplifier les notations, on désignera les routes comme Dxxxx, qu'elles soient situées ou non sur le territoire de la métropole.

Évolution du réseau à partir du projet initial

Routes nationales

Nomenclature 1860-1933 Reforme de 1933 A partir de 1978 À partir de 2006
N°7 (R.I N°8) de Paris à Antibes et en Italie[2] N7[3] N7[4], D2564 D6007, D2564
(1903-1933) par la corniche de l'Estérel N98, N7[5] N98, N7[6], D2564 D6098, D6007, D2564
annexes du littoral avec raccordements avec le port et la darse de Villefranche[7] N559[8] (emb. N559D et N559E) N98[9], N7[10] (emb. VC) D6098, D6007 (emb. VC)
annexe de l'avenue de la gare à Nice[11] N7G VC VC
N°85 (R.I N°103) de Lyon à Antibes N85[12], N567[13], D35 N85[14], D35 D6085, D35
(1870) de Lyon à Nice[15] N85 N85[16], D2085 D6085, D2085
N°97 (R.I N°116) de Toulon à Antibes N7[17] N7 D6007
N°204 (R.I N°118) de Nice à Turin[18] N204 D2204, N204[19] D2204, D6204
annexe de Breil[20] N204B N204[21] D6204
annexe de Laghet[22] N204A D2204A D2204A
N°205 de Nice à Barcelonnette[23] N202[24], N205[25] N202, D2205 D6202, D2205
N°207 d'Avignon à Nice[26] N202[27] N202 D6202
N°209 de la route nationale n°7 près de Saint-Laurent-du-Var au pont Charles-Albert par la rive droite du Var[28] N209 D2209 D2209
annexes de Vence et Colomars N210[29] D2210 D2210
N°210 du pont de Gueydan à Barcelonnette[30] N202[31] D2202 D2202
N°211 du Logis du Pin à Entrevaux[32] N211 D2211 D2211
N°212 de Thonon à Nice par les grandes Alpes[33]

puis, N°202 de Thonon à Nice par les grandes Alpes[34]

N202 D2202, N202 D2202, D6202


R.N réforme de 1933 Anciens classements A partir de 1978 À partir de 2006
N98 de Toulon à Cannes N7 N98[35], D2098 D6098, D2098
N210 du Pont de la Manda à Grasse N209A, Gc36 D2210 D2210
N559 de Marseille à Menton par le bord de mer Gc9a, Vo5, Gc8, N7A N98[36], D2559 D6098, D2559
N559C annexe d'Antibes à Juan-les-Pins Vo40 N98 D6098
N559D annexe du port de Villefranche N7A VC VC
N559E annexe de la darse de Villefranche N7A VC VC
N562 de Brignoles à Grasse Gc34 D2562 D2562
N563 de Draguignan à Séranon Gc4 (83) D563 (83)[37] D563 (83)
N564 Moyenne Corniche[38] Gc37 N7 D6007
N564A annexe de Cap-d'Ail à Monaco[39] Gc37 N207 D6307
N565 de Nice à St-Sauveur-sur-Tinée par la vallée de la Vésubie Gc19, Gc31 D2565 D2565
N566 de Nice à Menton par Turini Gc21, Gc22 D2566 D2566
N567 de Cannes à Grasse Vo, Gc34, Gc34a N85 D6085


Routes départementales

Nomenclature de 1860 A partir de 1901 A partir de 1948 Réforme de 1973 À partir de 2006
D1 de Nice à St-Martin-de-Lantosque[40] Gc19 D19, N565[41] D19, D2565 D19, D2565
D2 du confluent du Var et de la Tinée à Guillaumes puis (1867) d'Entrevaux à Guillaumes N207[42] et N210[43] N202[44] N202 et D2202 D6202 et D2202
D3 de St-Martin-du-Var à Roquestéron N209[45], Gc17 N209, D17 D2209, D17 D2209, D17
D4 de Sospel à Menton Gc22 N566 D2566 D2566
D5 de Cannes à Grasse[46] Gc34 N567, VC[47] N85, VC D6085, VC
D6 de Grasse à Cagnes Gc7, Vo, Gc4a, N85 D7, VC, D204, N85 D7[48], VC[49], D204[50], D2085[51] D7, VC, D204, D2085
(1870) de Grasse à Antibes Gc35 D35 D35 D35
D7 de Grasse à Vence Gc36 N210 D2210 D2210
D8 de Vence à Cagnes Gc36 D36 D36 D36
D9 de Brignoles à Grasse Gc34 N562 D2562 D2562
D10 de Comps à Entrevaux[52] Gc2a[53], N211[54] D44, N211 D44, D2211 D44, D2211


Chemins de grande communication (Gc)

Nomenclature de 1861 A partir de 1901 A partir de 1948
Gc1 de Vence à Roquestéron et à la R.D 3 Vo, Gc1 VC[55], D318, D1[56]
Gc2 du pont du Loup à La Valderoure Gc2 ,Gc2a[57] D2
Gc3 du Bar à la route impériale n°85[58] et à Cannes Gc3 et Gc3a D3 et D103[59]
Gc4 de Séranon à Entrevaux Gc2a[60], Gc2[61], N211[62] D79[63], D80[64], N211[65],
Gc5 de la route départementale n°9 à Saint-Auban Vo[66], Gc13[67], Gc5[68] VC, GR51, D13[69], D5[70]
Gc6 de Bouyon à Grasse Gc6 D8[71], D6[72]
Gc7 de Vence à Grasse, par Saint-Paul-du-Var Gc7 D7[73], D6[74]
(1867) annexe sur Cagnes Gc7a D6[75]
Gc8 de la R.N 85 puis (1870) de la R.D 6 au golfe Jouan par Vallauris Gc8 D135
Gc9 de Grasse à la route impériale n°97 par N.D de Vaucluse et Pégomas Gc9 D9
Gc10 de Roqueestéron à Saint-Auban par Aiglun et le Mas Gc10 D10
Gc11 du pont de Riolan à Briançonnet par Sallagriffon et Collonges Gc11 N211A
Gc12 de Gréolières à Grasse par Gourdon Gc12 D3
Gc13 de la route départementale n°9 à la route impériale n°85 Gc13[76], Gc13a[77] D11
Gc14 de Nice à Aspremont et à Falicon Gc14 D14 et D114 (embr. de Falicon)
(1868) de Nice à Aspremont et à la route départementale n°1 par Falicon Gc14 D14 et D114 (embr. de la R.D.1)
Gc15 de Lantosque à la route impériale n°204 et à l'Escarène par Lucéram Gc15[78] et Gc21[79] D15 et N566
Gc16 de Guillaumes à Entraunes N210[80] N202
Gc17 de Puget-Théniers à Roquestéron Gc17 N211A[81], D17
Gc18 de Notre-Dame de Laghet[82] N204A[83] N204A
Gc19 de la route nationale n°205 à la route départementale n°1[84] Gc19 N565[85]


Chemins d'intérêt commun (Ic)

Nomenclature de 1861 A partir de 1901 A partir de 1948
Ic1 d'Auribeau à la route impériale n°97[86] Gc9a D509
(1867) de Pégomas à la route impériale n°97 Gc9a D109
Ic2 de Grasse à la route impériale n°7, par Valbonne et Biot Gc4 D4
Ic3 de Tourettes à Nice[87] Vo, Gc7a VC[88], D6[89]
Ic4 de St-Jeannet à Cagnes par LA Gaude Gc18 D18
Ic5 de St-Jeannet à St-Laurent par le Plan-du-Bois Gc18a D118
Ic6 de Conségudes à Vence par Bézaudun / Ch. Mul., Piste[90]
Ic7 de Bézaudun au Broc Vo VC, Piste[91]
Ic8 du Broc au pont Charles-Albert Gc1a, N209 D101, N209
Ic9 du pont Charles-Albert à Puget-Théniers Gc27 D27
Ic10 de Puget-Théniers au pont de Villars de La Croix Gc16 D16
Ic10bis du pont de Villars de La Croix à Guillaumes[92] Gc16 D16, Ch. Mul.[93]
Ic11 de Guillaumes à la route impériale n°205, entre St-Etienne et Isola Gc29 D29[94], VC[95], Ch. Mul.[96], D61
(1892) annexe de St-Delmas-le-Selvage Gc29 D63
Ic12 de Péone à St-Sauveur Gc30 D29[97], D28[98], D30
Ic13 de Beuil à Rigaud Gc30a D28
Ic14 du pont du Cians à Marie Gc28 D28[99], D428, Ch. Mul[100] ,D59, D58
Ic15 de St-Martin-de-Lantosque, par Valdeblore, à la route impériale n°205 Gc31 N565
Ic16 de La Tour au hameau de La Rivière[101] par Utelle Gc32 D32
Ic17 de Villars à Malaussène Gc26 D26[102], D326
Ic18 de Levens à l'endiguement du Var par la Roquette Gc20 D20
Ic19 d'Aspremont, par St-Blaise, à la route départementale n°1 Gc14 D14
Ic20 de Falicon à St-André[103] Gc14 D114
Ic21 de Drap à l'Escarène Gc21 D21
Ic22 de Moulinet à Sospel Gc22 N566
Ic23 de Gorbio, par Ste-Agnès, à la route départementale n°4[104] / puis Gc23 GR51[105] puis D23
Ic24 de Menton à Castellar Gc24 D24
Ic25 de de St-Laurent à La Turbie par Eze Gc25 D45
(1892) annexe d'Eze Gc25a D46
(1892) annexe de St-Jean Gc25 D25
Ic26 de Clans à Villars[106] Gc26 D55, D26[107]


Nouveaux chemins de grande communication (Gc) (1901-1939)

Nomenclature de 1901 A partir de 1948
Gc1 du pont de Colomars à Roquesteron et annexes[108] D1[109]
annexe du Broc à la route nationale n°209 D101
annexe de Ste-Marguerite D201
annexe des Ferres D301
annexe de Conségudes D501
annexe du Clos Martel D401
Gc2 de la route nationale n°7 près de Villeneuve-Loubet à Valderoure et annexes D2[110], D79[111], D80[112]
annexe de Caille D79[113]
annexe du col de St-Pierre D80[114]
annexe de Thorenc D2[115]
annexe de la Doire D144
annexe de Notre-Dame D81[116]
annexe vers Comps D44
annexe de St-Barnabé D302
annexe de St-Pons D702
Gc3 du Bar à Cannes par le Cannet et annexe D3
annexe d'Antibes D103
Gc4 de Grasse à Antibes par Biot et annexe D4
annexe de Roquefort D204
Gc5 de Saint-Vallier à Saint-Auban et annexes D5
annexe de Canaux D205
annexe de Soleilhas D305
annexe de Prignolet et Sagne D80
Gc6 de Bouyon à Grasse par Cousegoules et annexes[117] D8[118], D6[119]
annexe de Coursegoules D108
annexe de Bézaudun D208
Gc7 de Vence à Grasse par Saint-Paul-du-Var et annexes D7, D6[120]
annexe sur Cagnes D6[121]
annexe sur Opio D707
annexe sur la gare de Grasse D407
Gc8 du Gc35 à Antibes par Vallauris, Golfe-Jouan et la pointe de la Garouppe D135, N559
Gc9 de Grasse à la Bocca par Pégomas et annexes D9
annexe d'Auribeau D509
annexe de la Roquette-sur-Siagne D409
annexe de la Napoule D109
annexe de Cannes à la Napoule N559
annexe de la Roquette à Mouans-Sartoux D409
Gc10 de Roqueesteron à Saint-Auban et annexe D10
annexe du hameau des Sausses D110
Gc11 du pont de Riolan à Briançonnet et annexes N211A
annexe de Sallagriffon D87
annexe de Gars D84
annexe des Mujouls D85
annexe de Collongues D86
annexe d'Amirat D83
Gc12 de Gréolières à Grasse et annexes D3
annexe de Courmes D503
annexe de Cipières D603
annexe de Caussols D12
Gc13 de Grasse à St-Vallier par St-Cézaire et annexes D11[122], D13[123], D5[124]
annexe de Cabris D4[125] et D11[126]
annexe de St-Cézaire à Mons D105
annexe des Termes et de St-François D13[127], D113
Gc14 de Nice à Levens par Aspremont et St-Blaise et annexes D14
embranchement de la Sérène à la Banquière D114
annexe sur Falicon D214
embranchement d'Aspremont à la gare de Colomars D414
annexe de Castagniers D614
branche le long du torrent de St-Sauveur D514
(1913) annexe d'Aspremont à Tourette-Levens D719
Gc15 de Lantosque à la pointe de Contes par Contes et annexes[128] D15, D73
embranchement de Coaraze D15[129]
(1913) annexe de Bendejun D315
annexe de Vernea et Sclos D115
annexe de Châteauneuf D815
annexe de Cantaron D515
annexe de Berre-des-Alpes D215
annexe de la Pautière à Contes D715
annexe du Vignal à Berre-les-Alpes D615
annexe de St-Colomban D273
Gc16 de Puget-Théniers à Châteauneuf-d'Entraunes et au col des Champs par Guillaumes et annexes D16, Ch. Mul.[130], D74[131] et D78[132]
annexe des Tourres D174
annexe de St-Léger D316
annexe de Puget-Rostang D116
annexe de St-Brès D28[133]
annexe de Sauze D76
annexe de La Croix D416
(1913) annexe de Sussis D178
Gc17 du Pont Charles-Albert à Puget-Théniers par Roquesteron et Sigale et annexes D17, N211A[134]
annexe de la Penne D417
annexe de Cuébris D317
annexe de Pierrefeu D217
annexe de St-Antonin D427
Gc18 de St-Jeannet à Cagnes et annexes D18
annexe de St-Laurent D118
annexe de la gare de St-Jeannet D318
Gc19 de Nice à St-Martin-Vésubie et annexes D19, N565[135]
branche de St-Jean-la-Rivière au Plan-du-Var N565
annexe de Pélasque D373
annexe de la Bollène[136] D70
annexe de Belvédère D71
annexe de l'Abadie D619
annexe de Tourette-Levens D419
annexe d'Utelle D132
annexe du Figaret D473
((1913) annexe de Roquebillière D69
Gc20 de St-Martin-du-Var à Levens et annexe D20
annexe de la Roquette-sur-Var VC
Gc21 de Drap au col de St-Roch par l'Escarène et annexes D21[137], N566[138]
annexe de Peille D53
annexe de Peillon D121
annexe de Blausasc D221
prolongement de l'annexe de Blausasc D321
annexe du col de St-Rcoh à la baisse de Turini (ch. stratégique) N566
annexe de Tourette-Levens D419
annexe de Lucéram à la baisse de Cabanette par le col de l'Orme (ch. stratégique) D21
prolongement de l'annexe de Peille jusqu'à la Turbie et (1913) Beausoleil D53
Gc22 de Menton à Moulinet par Sospel[139] N566
(1934) de Menton à Ste-Agnès D22
Gc23 de Gorbio à Menton D23
Gc24 de Menton à Castellar D24
Gc25 de St-Jean-de-Villefranche[140] à la Turbie par St-Laurent d'Eze et annexes D25, D45
embranchement d'Eze D46
déviation entre le pont de St-Jean et la villa Sylvia D125
annexe de la Turbie ?
Gc26 de Malaussène à Villars et à Clans par Tournefort D326, D26, D55
(1936) annexe de Thiéry D226
Gc27 du Gc n°17 près du pont Charles-Albert à Puget-Théniers par Toudon et Ascros et annexes D27
annexe de Tourrette D327
annexe du col des Sausses à Gilette D227
Gc28 du pont du Cians à Marie et annexes D28[141], D428, Ch. Mul.[142], D59, D58
annexe de Rigaud D228
annexe de Lieuche D128
(1913) annexe de Touët-sur-Var D60
Gc29 de Guillaumes à St-Etienne et à St-Delmas-le-Selvage par le col de Crous D29[143], VC[144], Ch. Mul.[145], D61, N205[146], D63
Gc30 de Péone à St-Sauveur avec embranchement sur le Pré d'Astier et annexe D29[147], D28[148], D30
annexe de Beuil D328
embranchement sur le Pré d'Astier D28[149]
annexe de Roure D130
Gc31 de St-Sauveur à St-Martin-Vésubie et annexes N565
annexe de Rimplas D66
annexe de Venanson D31
Gc32 de St-Jean-la-Rivière à la route nationale n°205 par Utelle et la Tour et annexe D32
annexe de Roussillon D57
Gc33 de Villefranche au col des Quatre Chemins D33
annexe de St-Michel D34
Gc34 de Draguignan à Cannes par Grasse et annexes N562, N567, VC[150]
annexe sur la gare de marchandises P.L.M à Grasse D304
annexe sur la route nationale n°85 à Grasse N567[151]
annexe entre l'octroi de Rastiny et celui du Cours à Grasse D104
Gc35 de Mougins à Antibes D35
Gc36 de Grasse à Cagnes par Vence N210, D36
Gc37 de la route nationale n°7 (branche du littoral) à la Turbie D37
branche de Nice à Monaco (moyenne corniche) N564
Gc38 de la Gare de Fontan-Saorge aux villages de Fontan et de Saorge[152] D38
annexe de Berghe D42
Gc39 de St-Etienne-de-Tinée à Entraunes par le col de Pal[153] D139, Ch. Mul.
annexe d'Auron D39
Gc40 de Menton à Ste-Agnès[154] D22
Gc41 de Nice à Cannes par le bord de mer[155] D41[156]


Voies ordinaires (VO)

  • A compléter

Liens et documents externes

Réferences

  1. Redevenu San Remo après 1814, orthographié Sanremo depuis 2002
  2. classée le 18/08/1860 pour la partie dans l'ancien comté de Nice
  3. d'Antibes à Menton. A paritr de 1920, de Mandelieu à Menton. A partir de 1933, du dpt. du Var à Menton. Après le déclassement de l'itinéraire par Draguignan et Grasse en 1828, les R.N 95 et 97 auraient dû devenir R.N 7. Mais jusqu'en 1920, aussi bien sur les documents que sur les cartes, elles restent désignées comme R.N 95 et R.N 97.
  4. jusqu'à Nice et de Roquebrune à Menton
  5. d'Antibes à Menton. A paritr de 1920, de Mandelieu à Menton.
  6. jusqu'à Nice et de Roquebrune à Menton
  7. classée le 29/12/1860
  8. de Nice à Roquebrune
  9. de Nice à Roquebrune
  10. de la D6098 à la D2564
  11. classée le 07/03/1863. Actuellement, avenue Jean-Médecin à Nice
  12. du dpt. du Var à Grasse
  13. de Grasse à Mougins
  14. du dpt. du Var à Mougins
  15. classée le 29/08/1870
  16. du dpt. du Var à Grasse
  17. du dpt. du Var à Antibes. A partir de 1920, du dpt. du Var à Mandelieu. Devient R.N 7 en totalité en 1933.
  18. classée le 18/04/1860
  19. de Breil au tunnel de Tende
  20. classée le 12/04/1879
  21. de Breil vers Ventimille (I)
  22. classée le 11/04/1895
  23. classée le 18/04/1860
  24. A partir de 1920, de Nice au pont de la Mescla
  25. L'administration militaire a interdit la construction de la route au-delà de St-Etienne-de-Tinée. Le tracé entre St-Etienne et Barcelonnette n'a donc jamais été précisé. La section jusqu'au Pont Haut a été classée en 1933
  26. classée le 07/12/1867
  27. A partir de 1920
  28. classée le 17/03/1891
  29. de Vence au pont de la Manda
  30. classée le 28/12/1896
  31. A partir de 1920
  32. classée le 17/04/1898
  33. Classée le 05/04/1912. Cette numérotation demeura entièrement virtuelle sur tout son parcours dans le département en raison de la règle de rattachement des troncs communs à plusieurs routes nationales à celle du numéro le plus bas.
  34. classée le 16/12/1920
  35. du dpt. du Var à La Napoule
  36. de La Napoule à Juan-les-Pins et de Nice à Roquebrune
  37. Comme avant le classement de 1933, la partie entre le dpt. du Var et le col de Valferrière est prise en charge par le département du Var
  38. sera prolongée par le contournement de Monaco en 1939
  39. classée le 16/12/1939
  40. St-Martin-Vésubie
  41. de St-Jean-la-Rivière à St-Martin-Vésubie
  42. A partir de 1867, du Pont de la Mescla au Pont de Gueydan
  43. A partir de 1896, du Pont de Gueydan à Guillaumes
  44. A partir de 1920
  45. pont Charles-Albert à partir de 1891
  46. Jusqu'en 1870, la section entre Grasse et l'actuelle D35 appartenait à la R.N 85
  47. Avenue de Grasse (Cannes)
  48. de Grasse à St-Mathieu
  49. Ch. de la Rourée(Grasse), Ch. des Picholines(Châteauneuf-Grasse), Ch. de la Font des Dones(Opio)
  50. du pont de La Bégude à la D2085
  51. de la D204 à Cagnes
  52. la R.D 21 du Var a été prolongée sur 7km, sans modification de classement, entre la R.N 85 et le hameau des Lattes pour rejoindre le Gc10 du Var/Gc4 des Alpes-Maritimes et a été désormais designée comme 'de Comps à Entrevaux'. Ceci a probablement été réalisé pour correspondre avec la direction choisie par le département des Basses-Alpes pour son Gc5 'd'Entrevaux à Malamaire'
  53. de la R.N 85 vers Comps
  54. A partir de 1898
  55. Ch.de Ste-Colombe(Vence), Ch. des Sausses(St-Jeannet), Vieille route de Carros(Gattières) et Route Jean-Natale(Carros). La route principale actuelle entre Vence et Carros a été construite lors de la création de la R.N 209 et de son annexe.
  56. de Carros à Roquesteron
  57. de Gréolières à la Ferrière. Le tracé du Gc2 a été modifié, passant par la nouvelle route de la vallée du Loup entre Gréolières et Caille (D79).
  58. comprendre : en direction d'Antibes
  59. branche vers Antibes
  60. de la RN85 à Caille et de la Ferrière aux Lattes
  61. de Caille à la Ferrière
  62. A partir de 1898, des Lattes à Val-de-Chavagne
  63. de la RN85 à Caille
  64. de Caille aux Lattes
  65. des Lattes à Entrevaux (04)
  66. de la mairie du Tignet au Brusquet
  67. du Brusquet(D13-GR51) à Saint-Vallier-de-Thiey
  68. de Saint-Vallier-de-Thiey à Saint-Auban
  69. du Brusquet à Saint-Cézaire-sur-Siagne
  70. de Saint-Cézaire-sur-Siagne à Saint-Auban
  71. de Bouyon à Courségoules
  72. de Bramafan à Pont-du-Loup. Le tracé original était un chemin muletier entre Courségoules et la D2210 par Saint-Barnabé, les hauteurs de Courmes et Courmettes
  73. de Grasse(St-Mathieu (R.D 6) jusqu'en 1870 puis le centre-ville) à St-Paul
  74. entre la vallée du Loup et La Colle-sur-Loup
  75. de la Colle-sur-Loup à Villeneuve-Loubet
  76. entre la RN85 et Spéracèdes
  77. de la D2562 à Spéracèdes
  78. de Lucéram au Col St-Roch et branche de Contes. Le tracé originel entre Contes et le Col St-Roch était prévu par Le Vignal et les environs du Col de la Croix et le chemin Contes-Coaraze devait être une annexe.
  79. branche du Col St-Roch à l'Escarène
  80. de 189? à 1920, puis R.N 202
  81. de Puget-Théniers au pont de Miolans
  82. classé en 1868
  83. A partir de 1895, de La Turbie à Laghet
  84. classé en 1881
  85. de Plan-du-Var à St-Jean-la-Rivière
  86. déclassé en Vo en 1867
  87. déclassé en 1867. La partie entre la Colle-sur-Loup, St-Paul et Tourettes a été reclassée en Vo, celle entre la Colle et le Gc2 reclassée en annexe du Gc7
  88. de la Colle-sur-Loup à La Sine et un embranchement vers St-Paul
  89. de la Colle-sur-Loup à Villeneuve-Loubet
  90. Balises rando. 41, 125, 114, 113, 112, 111, 131, 140, 129 et rejoint la D2 un peu au nord du Baou des Blancs. Ce chemin n'a jamais vraiment fait l'objet de travaux
  91. Piste de Berdine (Balises rando. 136, 135, 109, 108, 41, 42)
  92. classé en 1863
  93. chemin du Col de Roua (1282m)
  94. de Guillaumes à Péone
  95. de Péone à La Baumette
  96. chemin du Col de Crous (2204m)
  97. de Péone à Valberg
  98. de Valberg à Beuil
  99. du ""Pont du Cians au Pra-d'Astier
  100. chemin du Col de la Sinne (1437m). La route n'a été ouverte que dans les années 2000.
  101. St-Jean-la-Rivière
  102. de la D6202 à Villars
  103. sera intégré au Gc14 en 1868
  104. ce chemin a été modifié en 1883, pour passer par le vallon de Gorbio
  105. de Gorbio à Monti
  106. classé en 1863
  107. de Pont-de-Clans à Villars
  108. Après 1932, de Saint-Laurent-du-Var à Roquesteron
  109. du pont de la Manda et, après 1932, de St-Laurent-du-Var à Roquesteron
  110. de Villeneuve-Loubet à Gréolières et de la Ferrière à Malamaire
  111. de Gréolières à Caille
  112. de Caille à la Ferrière
  113. de Caille à la D6085
  114. de la Ferrière aux Lattes
  115. de la Ferrière au Haut-Thorenc
  116. de Caille à la D6085
  117. sera ensuite prolongé du Pont-du-Loup vers La Colle-sur-Loup et redénommé 'de Bouyon à Cagnes'. La dernière partie pour joindre le Gc7 ne sera terminée qu'après 1947.
  118. de Bouyon à Courségoules
  119. de Bramafan à Pont-du-Loup puis vers la Colle-sur-Loup
  120. du Lauron à la Colle-sur-Loup
  121. de la Colle-sur-Loup à Villeneuve-Loubet
  122. de la D6085 à Spéracèdes
  123. de Spéracèdes à St-Cézaire
  124. de St-Cézaire à St-Vallier
  125. de Cabris à Grasse
  126. de Spéracèdes à la D2562
  127. de Spéracèdes à Grasse
  128. Le tracé originel entre Contes et le Col St-Roch était prévu par Le Vignal et les environs du Col de la Croix et le chemin Contes-Coaraze devait être un embranchement. Mais après la construciotn de ce dernier, il a été jugé préférable de faire passer la ligne principale par Coaraze (la traversée de la vallée du Paillon entre Coaraze et le Col St-Roch n'a été achevée qu'après 1947)
  129. de Contes à Coaraze
  130. chemin du Col de Roua (1282m)
  131. branche de Châteauneuf-d'Entraunes
  132. branche du col des Champs
  133. de Guillaumes à St-Brès
  134. de Puget-Théniers au pont de Miolans
  135. de St-Jean-la-Rivière à St-Martin-Vésubie
  136. sera prolongée vers le col de Turini en 1928
  137. de Drap à l'Escarène
  138. de l'Escarène au col St-Roch
  139. sera prolongée vers le Col de Turini. Classée R.N 566 en 1932.
  140. St-Jean-Cap-Ferrat
  141. du Pont du Cians au Pra-d'Astier
  142. chemin du Col de la Sinne (1437m). La route n'a été ouverte que dans les années 2000.
  143. de Guillaumes à Péone
  144. de Péone à La Baumette
  145. chemin du Col de Crous (2204m)
  146. entre St-Etienne-de-Tinée et le Pont-Haut
  147. de Péone à Valberg
  148. de Valberg à Beuil
  149. de Beuil au Pra-d'Astier
  150. Avenue de Grasse (Cannes)
  151. entre la D2562 et la D2085
  152. classé en 1914
  153. classé en 1922
  154. classé en 1927, reclassé comme Gc22 en 1934
  155. classée en 1929. La route ne sera en fait construite que de Nice à Antibes et ouverte à la circulation après 1947 comme CD 41
  156. Devient R.N 98 en 1979

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-NC-SA .