FANDOM


Présentation

  • Cette nomenclature historique a été réalisée grâce au livre Statistique du département de la Drôme, les cartes routières du département de la Drôme de 1838 et de 1854, la carte Michelin de France de 1922, les cartes et nomenclatures actuelles.
  • Le département de la Drôme est créé le 04/03/1790. Le 28/03/1792, le Comtat Venaissin est en partie rattaché au département de la Drôme (districts de Carpentras et de Louvèze[1]). L'année suivante est créé le département de Vaucluse par un décret du 25/06/1793 (7 messidor an I) absorbant les districts de Carpentras et de Louvèze. En 1800, la commune vauclusienne de Suze-la-Rousse est intégrée dans le département de la Drôme, contribuant à la formation de l'enclave vauclusienne de Valréas.

Périmètre géographique des anciens départements

 Chantier Section en cours de création 

Projet de 1803

  • L'instruction du 19 ventôse an XI (11 mars 1803) émet le principe d'une nouvelle classification des routes établie par le Ministère de l'Intérieur entre 1803 et 1807.
  • On ne connaît pas de projet pour le département de la Drôme en 1803. Aucun document ne nous est parvenu.

Numérotations successives

  • Dès 1813, le département crée 5 routes départementales. Ce nombre sera à 13 en 1853, puis finalement à 15. Lors de la réforme de 1836, dans un pré-projet le département a classé 28 chemins vicinaux de Grande Communication (Gc) (dont la numérotation est regroupée par arrondissement), qui seront finalement regroupés en 16 puis 24 chemins en 1848, ainsi que 13 chemins vicinaux de Moyenne Communication ou d'Intérêt Commun (Ic) (qui passeront à 30 en 1854) qui sont des voies à la charge du département. Plusieurs des Gc seront classés en tant que routes départementales par le Conseil Général. Depuis 1939, les chemins vicinaux de grande communication et les chemins vicinaux d'intérêt commun ont disparu au profit des chemins départementaux (qu'on appelle aussi routes départementales dans le langage courant). Les anciennes R.D. conservent leur numéro, les Gc reçoivent leur numéro additionné de 50 et les Ic additionné de 100.
  • Entre temps, la réforme des routes nationales des années 1930 a permis au département de léguer à l'État une grande partie des routes départementales. Mais depuis la loi de décentralisation vers les collectivités locales, le département se voit doté d'un réseau de routes plus étendu à entretenir suite aux réformes successives de 1972 et de 2005.

Évolution du réseau à partir du projet initial

Routes nationales

Nomenclature de 1811
Routes impériales
Nomenclature de 1824
Routes royales
Nomenclature de 1870
Routes nationales
Réforme de 1933 Réforme de 1972 A partir de 2006
Route N°8 de Saint-Rambert-d'Albon à Pierrelatte[2] Route N°7 N7 N7 N7, D807[3] et D844[4] N7, D7[5], D51[6], D51A[7], D104[8], D540A[9], D807, D844 et D2007N[10]
/ / / N7A[11] D540A D540A
/ / / N7D[12] N7 et N507 D2007N
/ Route N°75[13] N75 N75 N75 D1075
/ / / N86B[14] D1 D1
/ / / N86C[15] D886 D886
/ / / N86F[16] D86 D86
/ / / N86G[17] N104 D104N
/ / / N86H[18] D11 D11
/ / / N86I[19] D73 D73
/ / / N86J[20] N86J[21] et D486[22] D93N[23] et D486
/ / / N86K[24] D59 D59
Route N°111 de Valence à Saint-Paul-lès-Romans[25] Route N°92 N92 N92 N92 N532[26] et D92N[27]
Route N°112 de Fiancey au col de Cabre[28] Route N°93 N93 N93 N93[29] et D93[30] D93 et D93N[31]
/ / / N93A[32] D93A D93A
Route N°113 de Suze-la-Rousse à Rosans (05)[33] Route N°94 N94 N94 D94 D94
/ / / / N95[34] D95N[35], D532A[36] et D532B[37]
/ / / / N102[38] N102
/ / / / N104[39] D104N
/ / / / N304[40] D104N
/ / / / N507[41] D2007N
/ / / N518[42] D518 D518
/ / / N519[43] D519 D519
/ / / N531[44] N532 D532
/ / / N532[45] N532[46], D532[47] et D532A[48] N532[49], D532, D532A et D532N[50]
/ / / N533[51] N532 D533N
/ / / / N534[52] D534N
/ / / N538[53] D538 D538
/ / / N538A[54] D538A D538A
/ / / N539[55] D539 D539
/ / / N540[56] N102[57] et D540[58] N102 et D540
/ / / N541[59] D541 D541
/ / / N542[60] D542 D542
/ / / N546[61] D546 D546
/ / / N576[62] D576 D576
/ / / / N1532[63] N7[64]
/ / / / N2007[65] D807[66] et D2007N[67]
/ / / / N2092[68] D2092N
/ / / / N2507[69] D2507N
/ / / / N2532[70] D2532N


Routes départementales

Nomenclature de 1813 Réforme de 1933 Réforme de 1938 Réforme de 1973 À partir de 2006
D1 d'Andance (Ardèche) à Rives (Isère) D1 D1 D1 D1
D2 de Montélimar à Dieu-le-fit, par la vallée de Jabron N540 N540 D540 D540
D3 de Tain à Romans, par Curson N532 N532 D532 D532
D4 de Montélimar à Carpentras N538[71], N541[72] et D4 N538, N541 et D4 D538, D541 et D4 D538, D541 et D4
D4Bis de Taulignan au pont de Novezan, par le pont au Jard N538 N538 D538 D538
D4Bis de Montélimar à Nyons D4Bis, N538 D24[73], N538[74] D24, D538 D24, D538
D5 du Buis à Carpentras D5 D5 D5 D5
D6 de Montélimar à Beaurepaire D6, D6Bis, N538[75] D6, D26, N538 D6, D26, D538 D6, D26, D538
D7 du Bourg-de-Péage à Grenoble N531 N531 N532 D532
D8 de Die à Grenoble N539 N539 D539 D539
D9 de Cléon-d'Andran à Grignan D9 D9 D9 D9
D10 de Montélimar au Pont du Theil N540 N540 N102 N102
D11 de Montélimar au Pont de Rochemaure D11 D11 D11 D11
D12 du Pont du Pouzin à Allex[76] N86G, N93A N86G, N93A N104, D93A D104N, D93A
D13 de Pierrelatte au Bourg-St-Andéol D13 D13 D13 D13, D59
D14 de Taulignan au pont du Robinet de Donzère D14, N541, N86J D14[77], N541[78], N86J[79] D14, D541, D486 D14, D541, D486


Chemins de grande communication (Gc)

Projet de 1835 Nomenclature de 1838 Réforme de 1938
Gc1 de la montée du Colombier-de-Rochefort à Taulignan, par le bois et le village de Salles D4Bis D24
Gc2 de Montélimar à Beaurepaire, par Sauzet, Saint-Marcel, Puy-Saint-Martin, Crest, Chabeuil, Romans, Montchenu, Hauterives et Lens-Lestang, avec un embranchement par le Grand-Serre D6 N538[80] et D6[81]
Gc3 de Romans à Roybon, par Génissieux, Geyssans, Montmiral, Saint-Antoine et Dionay Gc2 D52
Gc4 de Saint-Vallier à Roybon, par la vallée de Galaure, avec embranchement sur le Grand-Serre Gc1 (emb. Gc16) D51
Gc5 de Romans à Saint-Sorlin, commune de Moras, par Saint-Donat, Ratières, Saint-Avit et Châteauneuf-de-Galaure Gc3 D53
Gc6 du Bourg-du-Péage à Saint-Jean-en-Royans, par Rochebrune, commune de Saint-Nazaire, Mane, la Motte-Fanjas et Saint-Thomas D7, Gc4 N531[82] et D76[83]
Gc7 de Valence à Chabeuil Gc18 D68
Gc8 de Valence à Crest, par la Vache et Montoison Ic11 D111
Gc9 de Valence à Crest, par Beaumont, Montmeyran, Upie et Vaunaveys Gc5 N538A[84] et D142[85]
Gc10 de Tain à Châteauneuf-de-Galaure, par Larnage, Chantemerle et Claveyson Ic9 D109
Gc11 de Die à Grenoble, par Châtillon, le col de Grimone et Lus-la-Croix-Haute D8 N539
Gc12 de Die à Nyons, par Poyol, la Motte-Chalancon, Rémuzat et Sahune Gc11 D61
Gc13 de la Chapelle-en-Vercors au Pont-en-Royans, par les Gouletsde la vallée d’Échevis, en suivant le cours de la rivière de Vernaison Gc10 N518
Gc14 de Luc à Valdrome Ic6 D306
Gc15 de Crest à Loriol, par Grane Ic4 D104
Gc16 de Crest à Montélimar, par Marsanne Ic5 D26[86] et D105[87]
Gc17 d'Allex à Livron, en passant sous le coteau de Brézème Gc6 N93A
Gc18 de Luc à Châtillon, par Menglon Gc19 D69
Gc19 de Dieu-le-fit à Valréas, par la montagne de Dio-Grâce et Taulignan Gc12 N538[88] et D24[89]
Gc20 de Dieu-le-fit à Crest, par Comps et Bourdeaux Gc12 N538
Gc21 de Grignan à Crest, par Salles, Aleyrac, La Bégude, commune de Châteauneuf-de-Mazenc, Charols, Cléon-d'Andran et Puy-Saint-Martin D9 D9
Gc22 de Taulignan au port du Robinet de Donzère, par Grignan, Valaurie et le hameau de la Berre, commune des Granges-Gontardes Gc8 N541[90] et D14[91]
Gc23 de Suze-la-Rousse au Bourg-Saint-Andéol, par Saint-Paul-Trois-Châteaux et Pierrelatte Gc9 D59
Gc24 de Cléon-d'Andran à Loriol, par Marsanne et Mirmande Gc7 D57
Gc25 de Nyons à Séderon, par Curnier, Sainte-Jalle, Saint-Auban, la Rochette, Mévouillon et Villefranche Gc14 N546[92] et D64[93]
Gc26 du Buis à Gap, par Saint-Auban, Montauban, le col de Perti, Laborel et Orpierre Gc15 N546[94] et D65[95]
Gc27 du Buis à Aurel et Sault, par Reilhanette Gc22 D72
Gc28 d'Orpierre à Sault, par Séderon Gc13 N542



Nomenclature de 1838-48 En 1922 Réforme de 1938
Gc1 de Saint-Vallier à Roybon Gc1 D51
Gc2 de Romans à Roybon Gc2 D52
Gc3 de Romans à Vienne Gc3 D53, D453
Gc4 de Saint-Nazaire au Pont-en-Royans Gc26, Gc4 D76[96], D54[97], N518[98]
Gc5 de Valence à Crest Gc5 N538A
Gc6 d'Allex à Livron D12 N93A
(1854) de Grignan à Montélimar Gc6 D56
Gc7 de Loriol à Cléon-d'Andran Gc7 D57
Gc8 de Taulignan au Robinet de Donzère D14 D14[99], N541[100], N86J[101]
Gc9 de Suze-la-Rousse au Bourg-Saint-Andéol Gc9, D13 D59[102], D13[103]
Gc10 de Die au Pont-en-Royans Gc10 N518
Gc11 de Die à Nyons Gc11 D61
Gc12 de Crest à Valréas Gc12 N538[104], D24[105]
Gc13 de Sault à Laragne Gc13 D63, N542[106]
Gc14 de Nyons à Sisteron Gc14 D64, N546[107]
Gc15 du Buis à Orpierre Gc15 N546[108], D65
Gc16 de Montchenu à la Côte-St-André Gc16 D66
Gc17 de Valence à Montfalcon Gc17 D67
Gc18 de Valence à Peyrus et (1854) Léoncel Gc18 D68
Gc19 de Luc à Châtillon Gc19 D69
Gc20 de Crest à St-Jean-en-Royans Gc20 D70
(1854) de St-Jean-en-Royans à Nyons Gc20 D70[109]
Gc21 de Grignan à Bollène Gc21 D71[110]
Gc22 du Buis à Sault Gc22 D72, N542[111]
Gc23 de Bourdeaux à Nyons Gc20 D70
(1854) de Montélimar au pont de Viviers Gc23 D73
Gc24 de Leyne à Châteauneuf-de-Mazenc Gc24 D74


Chemins d'intérêt commun (Ic)

Nomenclature de 1848 En 1922 Réforme de 1938
Ic1 de Châteauneuf-d'Isère à Léoncel Ic1 D101
Ic2 de Peyrus au Bourg-de-Péage Ic2 D102
Ic3 de St-Julien-en-Vercors au G.c 10 Ic3 D103
Ic4 de Crest à Loriol Ic4 D104
Ic5 de Crest à Marsanne Ic5 D105
Ic6 de la Motte-Chalançon au ruisseau de Maravel Ic6 D106[112], D306[113]
Ic7 de Grignan à Montélimar Gc6 D56
Ic8 de Montélimar au Pont de Viviers Gc23 D73
(1854) du Buis à Ste-Jalle Ic8 D108
Ic9 de Tain à Châteauneuf-de-Galaure Ic9 D109
Ic10 de Comps à Charols Ic10 D110[114], D310
Ic11 de Valence à Crest, par Etoile Ic11 D111
Ic12 de St-Vallier aux Fauries, avec embranchement sur Beausemblant Ic12 D112 (emb. D312)
Ic13 de Cléon-d'Andran à Grane Ic13 D113
Ic14 du Pont de l'Herbasse au G.c 17 Ic14 D114
Ic15 de Bren à Tain Ic15 D115 et D115a
Ic16 de Rémuzat à Laux-Montaux Ic16 D116
Ic17 de Grignan à Orange Ic17 D117
Ic18 de Pierrelatte aux Granges-Gontardes Ic18 D118[115]
Ic19 de Valence à Charpey, par Montélier Ic19 D119
Ic20 de Châtillon au Col de Menée Ic20 D120
Ic21 d'Hauterives à Pact Ic21 D121
Ic22 de St-Vallier à Anneyron Ic22 D122
Ic23 de la route impériale n°92 à St-Antoine Ic23 D123
Ic24 de Rochefort-Samson au Bourg-de-Péage Ic24 D124
Ic25 de St-Nazaire-en-Royans à Allex Ic25 D125
Ic26 de Châteauneuf-du-Rhône à la Bâtie-Rolland Ic26 D126
Ic27 du Colombier-de-Rochefort à Châteauneuf-de-Mazenc Ic27 D127
Ic28 de Montélimar à Charols Ic28 D128
Ic29 de la route impériale n°93 à St-Julien-en-Quint Ic29 D129
Ic30 de Dieulefit aux Pilles Ic30 D130


Chemins vicinaux ordinaires (Vo)

  • A compléter

Liens et documents externes

  • A compléter

Réferences

  1. Orange est le chef-lieu du district de Louvèze
  2. de Paris à Antibes et en Italie
  3. Traversée de Saint-Rambert-d'Albon
  4. Traversée de Donzère, déviée en janvier 1958
  5. de Bourg-lès-Valence à Étoile-sur-Rhône
  6. Traversée Nord de Saint-Vallier
  7. Traversée Sud de Saint-Vallier
  8. Traversée de Loriol-sur-Drôme
  9. Traversée de Montélimar
  10. de Bourg-lès-Valence à Valence
  11. Traversée de Montélimar de 1962 à 1978
  12. Avenue de Provence à Valence de 1963 à 1978
  13. de Châlons-sur-Saône à Sisteron, par Grenoble et Lus-la-Croix-Haute. Classée dans la voirie royale le 11/06/1828
  14. d'Andance (07) à Andancette
  15. de Sarras (07) à Saint-Vallier
  16. de La Voulte-sur-Rhône (07) à Livron-sur-Drôme
  17. du Pouzin (07) à Loriol-sur-Drôme
  18. de Rochemaure (07) à Ancône
  19. de Viviers (07) à Châteauneuf-du-Rhône
  20. de Viviers (07) à Donzère
  21. de Viviers (07) à Pierrelatte, de 1973 à 1978
  22. de Viviers (07) à Donzère depuis 1973
  23. de Viviers (07) à Pierrelatte
  24. de Bourg-Saint-Andéol (07) à Pierrelatte
  25. de Valence à Genève, par Grenoble
  26. de Valence à Romans-sur-Isère
  27. de Romans-sur-Isère à Saint-Paul-lès-Romans
  28. de Valence à Sisteron, par Die et Gap
  29. de Viviers (07) à Pierrelatte
  30. de Fiancey au col de Cabre
  31. de Viviers (07) à Pierrelatte
  32. d'Allex à Livron-sur-Drôme
  33. du Pont-Saint-Esprit à Briançon, par Nyons, Serres et Gap
  34. de Tournon-sur-Rhône (07) à Tain-l'Hermitage (A7) + Contournement Sud-Est de Tain-l'Hermitage
  35. de Tournon-sur-Rhône (07) à Tain-l'Hermitage (centre)
  36. Traversée de Tain-l'Hermitage
  37. Contournement Sud-Est de Tain-l'Hermitage
  38. du Teil (07) à Montélimar
  39. de Loriol-sur-Drôme au Pouzin (07), jusqu'en 1990
  40. de Loriol-sur-Drôme au Pouzin (07), de 1990 à 2006
  41. Avenue de Provence à Valence, de 1978 à 2002
  42. de Lyon (69) à Die
  43. de Chanas (38) à Beaurepaire (38)
  44. de Bourg-de-Péage à Saint-Just-de-Claix (38)
  45. de Tournon-sur-Rhône (07) à Saint-Just-de-Claix (38)
  46. de Granges-lès-Valence (07) à Saint-Just-de-Claix (38)
  47. de Tain-l'Hermitage à Bourg-de-Péage
  48. de Tournon-sur-Rhône (07) à Tain-l'Hermitage
  49. de Valence à Bourg-de-Péage
  50. Traversée de Valence
  51. de Granges-lès-Valence (07) à Valence
  52. Second pont sur le Rhône au Sud de Valence, de 2004 à 2006
  53. de Beaurepaire (38) à Vaison-la-Romaine (84)
  54. de Valence aux Batailles
  55. d'Aix-en-Diois à La Croix-Haute
  56. du Teil (07) à Dieulefit
  57. du Teil (07) à Montélimar
  58. de Montélimar à Dieulefit
  59. de Donzère à Novézan, par l'enclave de Valréas (84)
  60. de Sault (84) à Laragne-Montéglin (05)
  61. de Buis-les-Baronnies à Sisteron (04)
  62. d'Orange (84) à Valréas (84)
  63. Contournement de Valence par le Sud-Est de 1984 à 2002
  64. Depuis 2002
  65. Traversées de Saint-Rambert-d'Albon et de Valence
  66. Traversée de Saint-Rambert-d'Albon
  67. Traversée de Valence
  68. Pénétrante Nord-Est de Romans-sur-Isère
  69. Avenue de Provence à Valence, de 2002 à 2006
  70. Pénétrante Sud de Bourg-de-Péage
  71. de Novézan à Nyons, et de Mirabel à La Tuilière
  72. de Grignan à Novézan
  73. de Rochefort-en-Valdaine à Taulignan(D538)
  74. de Taulignan à Novézan
  75. de Divajeu au département de l'Isère
  76. classée le 25/07/1851
  77. de Taulignan à Grignan
  78. de Grignan à Donzère
  79. de Donzère au Rhône
  80. de La Répara-Auriples à Beaurepaire (38)
  81. de Montélimar à La Répara-Auriples
  82. de Bourg-de-Péage à Saint-Nazaire-en-Royans
  83. de Saint-Nazaire-en-Royans à Saint-Jean-en-Royans
  84. de Valence à Montmeyran
  85. de Montmeyran à Vaunaveys-la-Rochette
  86. d'Autichamp à Lambres
  87. de Sauzet à Autichamp
  88. de Dieulefit à Taulignan
  89. de Taulignan à Valréas (84)
  90. de Grignan à Donzère
  91. de Taulignan à Grignan
  92. de Saint-Auban-sur-l'Ouvèze à Séderon
  93. de Curnier à Saint-Auban-sur-l'Ouvèze
  94. de Buis-les-Baronnies à Saint-Auban-sur-l'Ouvèze
  95. de Saint-Auban-sur-l'Ouvèze à Orpierre (05)
  96. de St-Nazaire à St-Jean-en-Royans
  97. de St-Jean à Ste-Eulalie-en-Royans
  98. de Ste-Eulalie à Pont-en-Royans
  99. de Taulignan à Grignan
  100. de Grignan à Donzère
  101. de Donzère au Rhône
  102. de Suze-la-Rousse à Pierrelatte. L'entrée dans Pierrelatte est devenue D13 après la construction de la déviation.
  103. de Pierrelatte à Bourg-St-Andéol. La section près du pont du Rhône est devenue D59.
  104. de La Répara-Auriples à Montbrison
  105. de Montbrison à Valréas
  106. du Col de Macuègne au département des Hautes-Alpes
  107. de St-Auban-sur-l'Ouvèze au Col de la Pigière (la section de l'enclave de Montfroc appartient au réseau des Basses-Alpes(RD5 puis Gc3))
  108. de Buis-les--Barronies à St-Auban-sur-l'Ouvèze
  109. la section du Pas de Lestang n'a jamais été construite.
  110. la section longeant l'autoroute A7 est devenue D458 dans les années 1990
  111. de Montbrun-les-Bains au département du Vaucluse
  112. d'Establet à Valdrôme
  113. de Valdrôme à la D93
  114. de Comps à Félines-sur-Rimandoule
  115. route coupée après la construction du canal de Donzère-Mondragon
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-NC-SA .