FANDOM


Présentation

  • Ce tableau a été réalisé en utilisant les manuscrits du projet de 1803, le texte de loi de la nomenclature de 1813, les indications portées sur le terrain par les plaques de cocher, des cartes du XIXème siècle, les cartes Michelin 65, 66 et 69 parues respectivement en 1941, 1939 et 1966, les Documents Statistiques sur les Routes et les Ponts de 1873 et les cartes et nomenclatures actuelles.
  • Le département de la Côte-d'Or est créé le 04/03/1790.

Projet de 1803

Villaines04

Borne commémorative de 1856 à Villaines-en-Duesmois
© Lloyd_cf

  • L'instruction du 19 ventôse an XI (11 mars 1803) émet le principe d'une nouvelle classification des routes établie par le Ministère de l'Intérieur entre 1803 et 1807.
  • Ce projet fut réalisé par l’Ingénieur Chef Ulriot Montfeu à Dijon, le 1er Floréal An XI de la République Française (21 avril 1803).
  • Il récapitule l'état et la fonction des chemins principaux en proposant les réparations et une numérotation, qui ne sera en fait suivie qu'en partie lors de la réorganisation de 1813.
  • On y apprend que l'état des petites routes du département est désastreux à cette date. De même, l'Ingénieur récapitule tous les problèmes posés par les itinéraires de Paris à Génève et de Paris à Turin par les voituriers et les trajets alternatifs qu'ils sont obligés de prendre. Ces routes ne sont, semble-t-il, pas encore achevées à cette date. On y apprend que les aubergistes d'Arnay et d'Ivry, contrariés par ces perpétuelles déviations qui écartent les voyageurs de leur route, ont posé une plainte pour voir passer la grand'route chez eux.
  • De même, un problème de litige de la route de Châtillon à Mâcon à propos d'une enclave dans la Nièvre est posé.
  • Enfin, on y apprend que selon l'Ingénieur, la route de Nancy à Châlon-sur-Saône, bien que de 2ème classe, est une des plus fréquentées du pays à cause du commerce des vins.
  • En 1803, la 1ère classe était réservée aux Routes Impériales prévues ainsi qu'une partie de la 2ème.
  • Toutes les routes impériales de Côte-d'Or étaient classées en 1ère et 2ème classe.
  • Les Routes Départementales, quant à elles, avaient toutes été regroupées en 3ème classe.
  • Il en était prévu 17 numérotées avec deux ajouts ultérieurs.
  • L'ingénieur y précise que leur entretien ayant été négligé depuis environ dix années, elles sont en général en fort mauvais état.

Numérotations successives

  • La Côte-d'Or numérotera ses routes entre 1813 et 1836, faisant porter le nombre de R.D. de 9 à 22. Leur nomenclature ne nous reste encore que partiellement connue.
  • La numérotation du réseau vicinal se fera avec des Gc, des Mc (Moyenne communication) et des Vo.
  • Après fusion des Gc et des Mc, les Ic (Intérêt commun) apparaissent après 1900.
  • Dans les années 1920, les deux réseaux fusionnent, portant le nombre de Gc à 40.
  • On se trouve avec un réseau structuré en Gc (Grande communication), Ic (Intérêt commun) et Vo (vicinal ordinaire). On y trouvait quelques annexes et un grand nombre de Gc xx et d'Ic 1xx.
  • Lors de l'implantation de poteaux et bornes Michelin, dès 1932, la Côte-d'Or (21) choisit de ne pas respecter le code couleur de ceux-ci. Ainsi, tous les poteaux Ic et Gc sont oranges dans le département (couleur normalement réservée aux routes départementales).
  • En 1933, à l'extension du réseau national, on réduit le nombre de Gc à 36, les numéros 37 à 40 reprenant les numéros laissés vacants.
  • En 1938, la renumérotation s'est faite en conservant les numéros existants quand c'était possible et en ajoutant un grand nombre d'annexes numérotées par des lettres pouvant aller de A à Z pour remplacer les VO départementalisés.
  • Les réformes successives ne modifieront que très peu les itinéraires fixés au début du siècle, et on peut encore aisément les lire aujourd'hui, les Gc principaux ayant gardé leur numéro en se départementalisant en 1938. Par contre, de très nombreuses annexes y ont été ajoutées, ainsi que de nouveaux itinéraires en D9xx marquant soit la renumérotation des anciennes RN en 1972, soit de nouveaux itinéraires ou déviations.

Évolution du réseau à partir du projet initial

Projet de 1803 Nomenclature de 1813 Réforme de 1836 Etat Général au 31/12/1860[1] Numérotation de 192x Réforme de 1933 Réforme de 1938 A partir de 1973
R.D. N°1 de Dijon à Is-sur-Tille et Selongey R.D. N°3 de Dijon à Langres, par Is-sur-Tille et Selongey R.D. N°3 R.D. N°3 de Dijon à Langres Gc3 Gc3 D3 D3 puis D903
R.D. N°2 de Dijon à Seurre, par Aiserey et Bonnencontre R.D. N°4 de Dijon à Seurre, par Aisery et Saint-Jean-de-Losne, R.D. N°5 d'Aisery à Seurre R.D. N°4, R.D. N°5 R.D. N°4 de Dijon à Seurre, R.D. N°5 d'Aizery à Seurre Gc4, Gc34 N468 et D34 N468 et D34 D968 et D34
R.D. N°3 de Dijon à Saint-Jean-de-Losne, depuis Aiserey jusqu'à Saint-Jean-de-Losne R.D. N°4 de Dijon à Seurre, par Aisery et Saint-Jean-de-Losne[2] R.D. N°4 R.D. N°4 de Dijon à Seurre Gc4 N476 N476 D976
R.D. N°4 de Dijon à Pontailler et Pesmes par Arc-sur-Tille et Binges RI88 [3], R.D. N°2 de Dijon à Besançon par Pontarlier[4] RI88, R.D. N°2 RI88, R.D. N°2 de Dijon à Besançon N70, Gc2 N70 et N461 N70 et N461 D70 et D961
R.D. N°5 de Beaune à Semur par Bligny et Pouilly R.D. N°1 de Semur à Verdun, par Pouilly, Oligny et Beaune[5] R.D. N°1 R.D. N°1 de Semur à Verdun Gc1 N470[6] N470 D970
R.D. N°6 de Dijon à Autun par Sombernon et Arnay R.D. N°7 de Dijon à Autun par Sombernon et Arnay-le-Duc RI88, R.D. N°7[7] RI88, R.D. N°7 de Dijon à Autun N5[8], N77Bis[9], Gc7 N5, N77Bis, N494 N5, N77Bis, N494 D905[10], D977Bis, D994, D981 [11]
R.D. N°7 de Chanceaux à Pontailler par Is-sur-Tille, Mont-sur-Tille, Bèze et Mirebeau R.D. N°6 d'Avallon à Pontarlier[12] par Epoisse, Semur, Flavigny, Chanceaux, Is-sur-Tille et Mirebeau[13] R.D. N°6 R.D. N°6 d'Avallon à Pontailler[14] Gc6 Gc6[15], N459 D6, N459 D6, D959 puis D901[16]
R.D. N°8 de Dijon à Vezoul par Varois, Bèze, Fontaine-Française et Champlitte R.D. N°8 de Dijon à Bourbonne-les-Bains RI88[17] et R.D. N°8 RI88, R.D. N°8 de Dijon à Bourbonne-les-Bains N70 et Gc8 N70et N460 N70et N460 D70 et D960
R.D. N°9 de Dijon à Gray par Arc-sur-Tille et Mirebeau / RI88 RI88 N70 N70 N434 D70
R.D. N°10 de Beaune à Châlons-sur-Saône par Demigny / / / Gc18 Gc18 D18 D18
R.D. N°11 de Beaune à Verdun-sur-le-Doubs par St Loup R.D. N°1 de Semur à Verdun[18], par Pouilly, Oligny et Beaune[19] R.D. N°1 R.D. N°1 de Semur à Verdun[20] Gc1 N470 N470 D970
R.D. N°12 de Châtillon à Tonnerre par Cerilly et Laignes / / RI83 N65 N65 N65 D965
R.D. N°13 de Châtillon à Langres par Brion, Courban, Boudreville et Dancevoir / / RI83[21] et Gc22 N65 et Gc22 N65 et Gc22 N65 et D22 D965 et D22
R.D. N°14 de Semur à Avallon par Epoisses et Toutry R.D. N°6 d'Avallon à Pontarlier[22] par Epoisse, Semur, Flavigny, Chanceaux, Is-sur-Tille et Mirebeau[23] R.D. N°6 R.D. N°6 d'Avallon à Pontailler Gc6 N454 N454 D954
R.D. N°15 de Semur à Noyers par Anstrude / / / Gc1 Gc1 D1 D1
R.D. N°16 de Semur à Flavigny R.D. N°6 d'Avallon à Pontarlier[24] par Epoisse, Semur, Flavigny, Chanceaux, Is-sur-Tille et Mirebeau[25] R.D. N°6 R.D. N°6 d'Avallon à Pontailler Gc9 N454[26] et Gc9 N454 et D9 D954 et D9
R.D. N°17 d'Is-sur-Tille à Bar-sur-Aube par Marey / R.D. N°13[27] R.D. N°13 de Châtillon-sur-Seine à Pontailler[28] Gc13, Gc3, Gc6 N428, N459 N428, N459 D928, D959
R.D. de Saint-Jean-de-Losne à Seurre (rajouté) / R.D. N°14[29] R.D. N°14 de Châlon-sur-Saône à Gray[30] Gc4, Gc14, Gc6, Gc14 N476 N476 D976
R.D. d'Auxonne à Gray par Pesme R.D. N°9 d'Auxonne à Pesmes R.D. N°9 R.D. N°9 d'Auxonne à Pesmes Gc20 Gc20 D20 D20
/ / R.D. N°10[31] R.D. N°10 de Fontaine-Française à Gray Gc8, Gc30c N460, Gc30c N460, D30C D960, D30C
/ / R.D. N°11[32] R.D. N°11 de Vitry-le-François à Dijon[33] Gc6, Gc11, Gc3 N396 N396 D996, D903
/ / R.D. N°12[34] R.D. N°12 de Dijon à Seurre[35] Gc12 N396 N396 D996
/ / R.D. N°15[36] R.D. N°15 Embranchement de Diénay à la Route Départementale N°3[37] Gc3a Gc3a D3A D901
/ / R.D. N°16[38] R.D. N°16 de Bar-sur-Seine à Vanvey[39] Gc13 Gc13 D13 D13
/ / R.D. N°17[40] R.D. N°17 d'Arnay-le-Duc à Beaune[41] Gc17 Gc17, N470 D17, N470 D17, D970
/ / R.D. N°18[42] R.D. N°18 de Semur à Auxerre[43] Gc1 Gc1 D1 D1
/ / R.D. N°19[44] / / / / /
/ / R.D. N°20[45] R.D. N°20 de Laignes à Ravières Gc21a N453 N453 D953
/ / R.D. N°21[46] R.D. N°21 de Dijon aux Riceys Gc21 Gc21, N453 D21, N453 D21, D953


Réferences

  1. selon les Documents Statistiques sur les Routes et les Ponts, Paris 1873
  2. depuis Aiserey
  3. de Dijon à Arc-sur-Tille
  4. lire Pontailler
  5. pour partie seulement
  6. avec tronc commun avec la N77Bis
  7. à partir de Sombernon
  8. de Dijon à Sombernon, depuis 1845
  9. de Sombernon à Vandenesse, depuis 1837
  10. depuis 1978
  11. N81 de 1978 à 2006
  12. lire Pontailler
  13. pour partie seulement
  14. reclassée par ordonnance du 15/02/1845
  15. de Chanceaux à Is
  16. de Lamargelle à Diénay
  17. de Dijon à Varois
  18. Classée par décret du 07/01/1813
  19. pour partie seulement
  20. passe par Pouilly, Bligny et Beaune
  21. jusqu'à Boudreville
  22. lire Pontailler
  23. pour partie seulement
  24. lire Pontailler
  25. pour partie seulement
  26. de Semur à Villenotte
  27. classé par ordonnance du 23/12/1829
  28. passe par Recey, Bineuvre, Marey et Thil-Châtel
  29. classé par ordonnance du 23/12/1829
  30. passe par Saint-Jean-de-Losne, Pontailler et Talmay
  31. classé par ordonnance du 24/05/1826
  32. classé par ordonnances du 05/07/1826 et 23/12/1829
  33. passe par Gevrolles, Montigny, Louesne, Voulaines, Essarois, Saint-Broing, Molay.
  34. classé par ordonnance du 25/07/1827
  35. passe par Saulon, Larne (sic: en réalité Saulon-la-Rue) et Citeaux
  36. classé par ordonnance du 23/12/1829
  37. passe près Chaignay
  38. classé par ordonnance du 25/08/1836
  39. passe par Essoyes, Grancey, Autricourt, Brion et Maizey
  40. classé par ordonnance du 18/09/1832
  41. passe par Bligny-sur-Auche (Ouche)
  42. classé par ordonnance du 10/03/1837
  43. passe par Moutiers-Saint-Jean
  44. Itinéraire inconnu, déclassé avant 1860
  45. classé par ordonnance du 13/12/1847
  46. classé par ordonnance du 11/02/1854
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-NC-SA .