FANDOM


Présentation

  • Ce tableau a été réalisé en utilisant le texte de loi de la nomenclature de 1813, les Documents statistiques sur les routes et les ponts de 1873, les cartes Michelin 57 et 62 parues respectivement en 1973, en 1958 et 1970 et les cartes et nomenclatures actuelles.
  • Il est à noter que le département dénommé « Meurte » à sa création le 04/03/1790 présentait une physionomie très différente jusqu'à sa dissolution en 1871. Le département actuel de Meurthe-et-Moselle créé le 07/09/1871, est l'héritier des parties de la Meurthe et de la Moselle qui sont restées à la France en 1871, d'où sa forme très caractéristique en "cou de cygne" entre la frontière belge et Pont-à-Mousson. Le 23/11/1793, les cantons de Drulingen et de Wolfskirchen sont intégrés au département du Bas-Rhin. En 1801, l'ancien Comté de Dabo (ou Dagsbourg) est intégré au département de Meurthe, sauf le village d'Engenthal qui lui est rattaché au département du Bas-Rhin. En 1997, la commune de Han-devant-Pierrepont alors située dans le département de la Meuse (55) est intégrée dans le département de Meurthe-et-Moselle (54).

Périmètre géographique des anciens départements

 Chantier Section en cours de création 

Projet de 1803

  • L'instruction du 19 ventôse an XI (11 mars 1803) émet le principe d'une nouvelle classification des routes établie par le Ministère de l'Intérieur entre 1803 et 1807.
  • On ne connaît pas de projet pour les départements de la Meurthe et de la Moselle en 1803. Aucun document ne nous est parvenu.

Numérotations successives

  • La numérotation de 1813 retiendra 11 RD pour le département de la Meurthe.
  • Ce nombre sera porté à 19 entre 1813 et 1860.
  • Après la défaite de 1871, le département est réorganisé. Certaines routes de la Moselle sont réintégrées au dispositif.
  • En 1918, au retour de la Moselle en France, la situation est inchangée. Les RD n'ont pas été déclassées entretemps.
  • On se trouve avec un réseau qui n'est constitué que de RD et d'Ic (Intérêt commun) avec de nombreuses annexes numérotées en chiffres arabes (ex: Ic 216).
  • En 1933, à l'extension du réseau national, certains de ces Ic sont reversés dans le réseau national.
  • Ce système est supprimé au profit de numéros indépendants. Ainsi on ne trouve plus d'annexes à numéros, mais bien souvent elles sont devenues des nombres à trois chiffres par glissement de leur indice: L'Ic216 est devenu par exemple D216.

Évolution du réseau à partir du projet initial

Nomenclature de 1813 Etat Général au 31/12/1860[1] Après guerre (Situation en 1958) A partir de 1973
R.D. N°1 de Nancy à Landau R.D. N°1 de Nancy à Landau Hors de Meurthe-et-Moselle (D38) Hors de Meurthe-et-Moselle (D38)
R.D. N°2 de Toul à Pont-à-Mousson R.D. N°2 de Toul à Pont-à-Mousson N411 D611[2]
R.D. N°3 de Verdun à Epinal par Panne, Toul et Vézelise R.D. N°3 de Verdun à Epinal[3] N404 D904
/ R.D. N°3 Et, embranchement du chemin d'enceinte de la place de Toul N404 D904
R.D. N°4 de Nancy à Verdun R.D. N°4 de Nancy à Verdun [4] N407 D907
R.D. N°5 de Fénestrange à Phalsbourg R.D. N°5 de Fénestrange à Phalsbourg Hors de Meurthe-et-Moselle (D38, D1) Hors de Meurthe-et-Moselle (D38,D1)
R.D. N°6 de Nancy à Mirecourt R.D. N°6 de Nancy à Mirecourt N413 D913
R.D. N°7 de Lunéville à Moyenvic R.D. N°7 de Lunéville à Moyenvic N414 D914
R.D. N°8 de Lunéville à Rambervillers R.D. N°8 de Lunéville à Rambervillers N414 D914
R.D. N°9 de Lunéville jusqu'au bac de Bayon R.D. N°9 de Lunéville à Charmes [5] D9, D112 D9, D112
R.D. N°10 de Dieuze à Saint-Avold R.D. N°10 de Dieuza à Saint-Avold (Moselle) Hors de Meurthe-et-Moselle (D22) Hors de Meurthe-et-Moselle (D22)
R.D. N°11, Communication de Vic avec la Route Impériale N°75 et celle départementale de Nancy à Landau R.D. N°11, Communication de Vic avec les Routes Impériale N°55 et Départementale N°1 Hors de Meurthe-et-Moselle (D38) Hors de Meurthe-et-Moselle (D38)
/ R.D. N°12 de Ceintrey à Vézelise[6] D5 D5
/ R.D. N°13 de Maizières à Rambervillers[7] D22 D22
/ R.D N°14 de Nancy à Metz [8] N413 D913
/ R.D. N°15 de Nancy à la limite de la Meuse du côté de Verdun[9] D3 D3
/ R.D. N°16 d'Ogéviller à Allarmont[10] N392 D992
/ R.D. N°17 de Sarrebourg à Fénétrange[11] Hors de Meurthe-et-Moselle (D43) Hors de Meurthe-et-Moselle (D43)
/ R.D. N°18 de Vézelise à Vaucouleurs[12] D4 D4
/ R.D. N°19 de Bayon à Vézelise[13] D9 D9


Réferences

  1. selon les Documents Statistiques sur les routes et les Ponts, Paris 1873
  2. Depuis 2006
  3. passe par Panne, Toul et Vézelise
  4. passe par Saint-Mihiel
  5. passe par Bayon. Prolongée par ordonnance la 08/08/1827.
  6. Classée par ordonnance du 08/08/1827
  7. Passe par Baccarat, classée par ordonnance des 25/02/1835 et 21/05/1837 et décision du 31/08/1838
  8. passe par Agincourt et Nomény, classée par ordonnance des 26/02/1835 et 22/12/1838
  9. passe par Pont-à-Mousson et Thiancourt, classée par ordonnance du 26/02/1835
  10. passe par Badonviller, classée par ordonnance du 21/05/1837
  11. Classée par ordonnance du 21/05/1837
  12. Passe par Colombey. Classée par ordonnance du 21/05/1837
  13. Classée par ordonnance du 21/05/1837
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-NC-SA .