FANDOM


Présentation

Historique

Organisation du réseau ferroviaire

  • Lors de la construction du réseau ferroviaire, la ville de Bordeaux était desservie par 3 compagnies, ce qui a compliqué la nécessité de relier les gares bordelaises entre-elles en prenant en compte que cette ville est coupée en deux à cause du fleuve Garonne. Voici les principales dates qui ont modifié la consistance du réseau ferroviaire à Bordeaux :
    • 07 07 1841 : La ligne Bordeaux-Ségur - La Teste est la première voie ferrée ouverte par la Cie du chemin de fer de Bordeaux à La Teste (société fusionnée à partir de 1859 par la Cie du Midi).
    • 20 09 1852 : La ligne ferroviaire Angoulême à Bordeaux-Bastide (deviendra Paris-Austerlitz - Bordeaux l'année suivante) est la seconde voie ferrée en partance de Bordeaux, ouverte par la Cie Paris-Orléans.
    • 11 07 1855 : Mise en service la section Bordeaux-Saint-Jean - Tonneins de la future ligne Bordeaux-Saint-Jean - Sète-Ville par la Cie du Midi.
    • 01 09 1860 : Mise en service de la passerelle Eiffel, construite par la Cie du Midi permet le raccordement entre la gare de Bordeaux-Saint-Jean et la gare de Bordeaux-Bastide.
    • 05 11 1860 : Raccordement en demi-cercle vers la gare Bordeaux-Bastide, par la Cie du Midi.
    • 03 08 1861 : Raccordement direct en direction de Paris-Austerlitz, par la Cie du Midi.
    • 15 05 1873 : Mise en service de la ligne Bordeaux-Passerelle - La Sauve par la Cie des chemins de fer des Charentes (société rachetée par l'Administration des chemins de fer de l'État en 1878 ; cette administration cède la ligne à la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans en 1883).
    • 01 07 1893 : Mise en service de la section La Grave-d'Ambarès - Bordeaux-Benauge de la ligne Chartres - Bordeaux-Saint-Jean réalisant la jonction depuis Saintes et Nantes.
    • 01 08 1896 : Mise en service de l'embranchement de Bordeaux-État (ou Bordeaux-Deschamps) de la ligne Chartres - Bordeaux-Saint-Jean par l'Administration des chemins de fer de l'État.
    • xx xx 1954 : Ouverture du viaduc de Lissandre sur la ligne Paris-Austerlitz - Bordeaux-Saint-Jean.

Bouchon ferroviaire de Bordeaux

  • Il s'agit d'un ensemble d'infrastructures ferroviaires situés entre la gare de Bordeaux-Saint-Jean et la bifurcation de Cenon. Ce passage représentait un goulet d'étranglement pour le trafic ferroviaire, notamment avec la passerelle Eiffel à 2 voies qui était régulièrement saturée. Avec la construction de la LGV Sud-Europe-Atlantique (ouverte en juillet 2017) qui s'arrête au nord de Bordeaux, des travaux ont été réalisés pour répondre à la capacité grandissante du trafic. Voici les principales dates qui ont permis de décongestionner le trafic ferroviaire à Bordeaux :
    • 2006 : Lancement des travaux avec la construction du nouveau pont ferroviaire de Bordeaux sur la Garonne à 4 voies.
    • 2007 : Fermeture de la gare de Bordeaux-Benauge.
    • 02 09 2007 : Mise en service du pôle multimodal de Cenon (ou gare de Cenon). Il remplace la gare de Bordeaux-Benauge et de la halte Avenue-Thiers - Cenon.
    • 2008 : Fin de la construction du pont ferroviaire de Bordeaux.
    • 16 05 2010 : Mise en service du pont ferroviaire de Bordeaux avec raccordement sur la ligne Paris-Austerlitz - Bordeaux-Saint-Jean, remplaçant la passerelle Saint-Jean dite « Passerelle Eiffel » conservé et l'ex-viaduc de Paludate détruit.
    • 28 09 2010 : Inauguration du pont ferroviaire de Bordeaux par le Ministre de l’Écologie, Jean-Louis Borloo.
    • 2011 : Destruction de la gare de Bordeaux-Benauge.
    • 08 05 2016 : Fin des travaux avec la disparition de la bifurcation de Cenon et le prolongement de la Ligne Chartres - Bordeaux-Saint-Jean jusqu'au nouveau pont ferroviaire.

Caractéristiques

  • A compléter

Tracé

Nord

Chargement de la carte...
Légende de la carte
En noir Ligne Paris-Austerlitz - Bordeaux-Saint-Jean.
En bleu Pont ferroviaire sur la Garonne.
En bleu clair Ex-viaduc de Paludate.
En rouge Ligne Chartres - Bordeaux-Saint-Jean.
En rouge clair Voie ferrée déposée (Embranchement de Bordeaux-Deschamps[1]).
En jaune Voie ferrée déposée (ligne Bordeaux-Benauge - La Sauvetat-du-Dropt).
En jaune clair Voie ferrée déposée (Embranchement de Bordeaux-Passerelle[2], mis en service de 1873 à 1892).
En vert Raccordement circulaire de Bordeaux-Bastide à Bordeaux-Benauge.[3].
En vert clair Voie ferrée déposée (Raccordement de Bordeaux-Benauge à Bordeaux-Bastide[4], mis en service en 1860).
En bleu ciel Passerelle Saint-Jean dite « Passerelle Eiffel » qui n'est plus emprunté.
En magenta foncé Viaduc de Lissandre.
En marron Voie ferrée déposée (Voies des quais rive droite - port de Bordeaux[5].
En gris clair Voie ferrée déposée (Raccordement de Bordeaux-Benauge vers Lormont[6] de 1861 à 1954).
En gris foncé Ligne Lormont - Bordeaux-Bastide.
Lettres A : Bifurcation de Lormont.
B : Ancienne bifurcation de Cenon (ou de Saintes).
C : Bifurcation du raccordement circulaire.
D : Bifurcation de la Souys.
E : Bifurcation de Monrepos.
Note Gare ferroviaire : Arrêt/halte ferroviaire de voyageurs en service
Gare ferroviaire Gris : Ancien(ne) arrêt/halte ferroviaire de voyageurs désaffecté(e)
Gare ferroviaire Bleu : Gare/station ferroviaire de fret et de voyageurs en service
Gare ferroviaire Vert : Gare/station ferroviaire de voyageurs en service
Gare ferroviaire Rouge : Ancienne gare/station ferroviaire de fret/voyageurs désaffectée
Gare ferroviaire Marron : Gare de fret (marchandises)/de triage
Pour plus d'informations sur les sources cartographiques, consulter cet article.
La carte ne s'affiche pas ? Merci d'éditer l'article et de le sauvegarder sans aucune modification.
Notes et références :
  1. Constitue la ligne n°638100 du réseau ferré national.
  2. Constitue la ligne n°637100 du réseau ferré national.
  3. Raccordement en demi-cercle, constitue la ligne n°503300 du réseau ferré national.
  4. Raccordement en demi-cercle, constitue la ligne n°501300 du réseau ferré national.
  5. Constitue la ligne n°637506 du réseau ferré national.
  6. Raccordement direct, constitue la ligne n°502300 du réseau ferré national.

Sud

Chargement de la carte...
Légende de la carte
En bleu Ligne Bordeaux-Saint-Jean - Sète.
En rouge foncé Raccordement de Bonnaous à Beyreman.
En rouge Ligne Ravezies - Pointe-de-Grave.
En rouge clair Portion de la ligne Ravezies - Pointe-de-Grave déclassée.
En vert Ligne de Ceinture de Bordeaux.
En vert clair Ligne de Ceinture de Bordeaux déclassée.
En vert foncé Raccordement des Échoppes-Pessac.
En bleu ciel Raccordement circulaire de Bordeaux-Saint-Jean.
En marron Ligne Bordeaux-Saint-Jean - Irun.
En marron clair Voie ferrée déposée (Embranchement de Bordeaux-Ségur).
En gris Voies des quais rive gauche à Bordeaux.
En gris clair Voies des quais rive gauche à Bordeaux déclassées.
En gris foncé Voies des bassins à flots de Bordeaux.
Note Gare ferroviaire : Arrêt/halte ferroviaire de voyageurs en service
Gare ferroviaire Gris : Ancien(ne) arrêt/halte ferroviaire de voyageurs désaffecté(e)
Gare ferroviaire Bleu : Gare/station ferroviaire de fret et de voyageurs en service
Gare ferroviaire Vert : Gare/station ferroviaire de voyageurs en service
Gare ferroviaire Rouge : Ancienne gare/station ferroviaire de fret/voyageurs désaffectée
Gare ferroviaire Marron : Gare de fret (marchandises)/de triage
Pour plus d'informations sur les sources cartographiques, consulter cet article.
La carte ne s'affiche pas ? Merci d'éditer l'article et de le sauvegarder sans aucune modification.

Parcours actuels

Nord

Paris-Austerlitz - Bordeaux-Saint-Jean

Chartres - Bordeaux-Saint-Jean

Sud

Bordeaux-Saint-Jean - Arcachon/Mont-de-Marsan/Hendaye/Tarbes

Bordeaux-Saint-Jean - Toulouse/Sète

Bordeaux-Saint-Jean - Le Verdon

Voir aussi

Notes et références


Liens internes

Articles Connexes

Liens Externes

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-NC-SA .