FANDOM



Présentation

  • La ligne Villefranche-Vernet-les-Bains - Latour-de-Carol-Enveitg (Ligne n°669 000 du réseau ferrée national) est une ligne ferroviaire à voie métrique électrifiée (3e rail) désenclavant principalement la vallée de la Têt.
  • Cette ligne est desservie par le Train Jaune qui relie les hauts plateaux d'altitude (la Cerdagne) au reste du département des Pyrénées-Orientales et à sa préfecture, Perpignan.

Historique

Généralités

  • La construction de la ligne Perpignan - Villefranche (écartement normal), dont la plupart du tracé se fait en plaine, ne comporta pas d'obstacles majeurs (quelques viaducs et tunnels de faible longueur). Elle fut achevée en 1885 et l'exploitation commerciale du tronçon Prades - Villefranche commença 10 ans plus tard.
  • En 1902, la poursuite du chemin de fer au-delà de Villefranche trouve enfin une solution, après des années de cogitation en raison des contraintes du relief de la vallée. La ligne à voie métrique devra relier sur 56 km Villefranche à Bourg-Madame. Grande nouveauté : elle sera électrifiée via un troisième rail, ce qui d'ailleurs la sauva de la fermeture dans les années 50.
  • Les travaux commencent effectivement en 1904. Parallèlement, le barrage des Bouillouses et l'usine électrique de la Cassagne sont commencés : ce seront les deux pièces maîtresses dans l'alimentation en électricité de la ligne.
  • En 1909 les travaux sont achevés: la ligne est mise sous tension le 9 septembre, et le 18 octobre 1909 a lieu le voyage de reconnaissance officiel. Le 31 du mois survient un accident dramatique : un des trains effectuant les tests de charge sur le pont suspendu de Gisclard a une défaillance de freinage et s'écrase contre la montagne. Bilan : 6 morts, dont Albert Gisclard, concepteur du pont suspendu. Le train d'essai n'était en effet pas équipé du frein électromagnétique qui devait pourvoir les motrices en exploitation commerciale.
  • Finalement, le 18 juillet 1910, la section Villefranche - Mont-Louis est inaugurée. En 1911, la ligne arrive à Bourg-Madame : l'exploitation commerciale débute le 28 juin. Cette section ne comporte pas de difficultés particulières (seulement des ouvrages courants), mais comporte le plus haut point de la ligne : 1592,78 mètres en gare de Bolquère.
  • Parallèlement à la réalisation de la ligne de Cerdagne, la réalisation du Transpyrénéen Occidental avance bon train. En 1918, le tunnel du Puymorens est achevé ; en 1922, du côté espagnol, les trains arrivent à Puigcerdà, et en 1925 les lignes françaises et espagnoles arrivent toutes deux à la gare internationale de Latour-de-Carol, dont la construction vient de s'achever.
  • Afin de permettre une correspondance pour Perpignan depuis Latour-de-Carol, il est décidé de prolonger la ligne de Cerdagne jusqu'à Latour-de-Carol. Les 6 kilomètres de voie métrique reliant Bourg-Madame à Latour-de-Carol seront achevés en 1927. Elle atteint alors son terminus définitif : le point kilométrique 62,8.

Déclarations d'utilité publique

  • 04 03 1903 : section Villefranche-de-Conflent - Bourg-Madame
  • 04 09 1922 : section Bourg-Madame - Latour-de-Carol

Conventions de concession

  • 05 12 1902 : section Villefranche-de-Conflent - Bourg-Madame
  • 23 03 1914 : section Bourg-Madame - Latour-de-Carol

Ouvertures

  • 18 07 1910 : section Villefranche-de-Conflent - Mont-Louis
  • 20 05 1911 : section Mont-Louis - Bourg-Madame
  • 07 08 1927 : section Bourg-Madame - Latour-de-Carol

Électrification

  • 18 07 1910 : section Mont-Louis - Bourg-Madame (850V CC par 3e rail latéral)
  • 20 05 1911 : section Mont-Louis - Bourg-Madame (850V CC par 3e rail latéral)
  • 07 08 1927 : section Bourg-Madame - Latour-de-Carol (850V CC par 3e rail latéral)

Concessionnaires

  • 1902 : Cie du Midi
  • 1934 : PO-Midi
  • 1938 : SNCF
  • 1997 : RFF
  • 2015 : SNCF Réseau

Caractéristiques

  • Écartement des voies : 1,000 m. (écartement métrique)
  • Voie unique
  • Croisements / dépassements possibles en gares d'Olette, Fontpédrouse, Mont-Louis, Font-Romeu, Saillagouse, Bourg-Madame et au terminus Latour-de-Carol uniquement.
  • Longueur : 62,8 kilomètres
  • Durée du trajet : environ 2h30
  • Déclivités : pas plus de 60mm/m (60 ‰)
  • Rayon de courbure : minimum 80 m
  • Vitesse maximale : 55 km/h (environ 30-40 sur la plupart du parcours)
  • Charge maximale de la ligne : 150 tonnes (fortes déclivités et passage du pont suspendu Gisclard)
  • Traction
    • Électrification via un troisième rail (850V continu)
    • 7 sous stations (courant transporté en 20000 volts) situées à Villefranche, Thuès-les-Bains, Fontpédrouse, Mont-Louis, Font-Romeu, Sainte-Léocardie et Bourg-Madame.
    • Production du courant par le complexe hydraulique de la vallée de la Têt, dont la pièce maîtresse est le barrage des Bouillouses.
  • 650 ouvrages d'art dont :
    • 19 tunnels
    • 2 viaducs remarquables : le Pont Séjourné et le Pont suspendu Gisclard
  • Ligne gérée depuis Villefranche par un chef de ligne (gestion informatique)
  • pK début : -0,218 (de Villefranche-Vernet-les-Bains)
  • pK fin : 62,561

Matériel roulant

  • Maximum de 6 véhicules par convoi de voyageurs, soit 250 passagers en raison de la charge maximale de la ligne.
  • Automotrices :
    • 4 moteurs fournissant une puissance de 300CV
    • Freinage : rhéostatique, automatique Westinghouse modérable au serrage et desserrage, à vis.
    • Attelage : automatique (système LEDUC-LAMBERT) double complété par des chaînes de sécurité.
  • Voitures :
    • type "Midi" : 44 places.
    • type "Nord" : 46 places, plateformes aux extrémités.
    • type "panoramique" : non couvertes, 59 places, utilisées à la belle saison (surnommées "barques" ou "baignoires").

Notes et références :

Tracé

Chargement de la carte...
Légende de la carte
En marron Voie ferrée classée dans le réseau national.
Pour plus d'informations sur les sources cartographiques, consulter cet article.
La carte ne s'affiche pas ? Merci d'éditer l'article et de le sauvegarder sans aucune modification.

Chargement de la carte...
Légende de la carte
En marron Voie ferrée classée dans le réseau national.
Notes Gare ferroviaire : Arrêt/halte ferroviaire de voyageurs en service
Gare ferroviaire Gris : Ancien(ne) arrêt/halte ferroviaire de voyageurs désaffecté(e)
Gare ferroviaire Bleu : Gare/station ferroviaire de fret et de voyageurs en service
Gare ferroviaire Vert : Gare/station ferroviaire de voyageurs en service
Gare ferroviaire Rouge : Ancienne gare/station ferroviaire de fret/voyageurs désaffectée
Gare ferroviaire Marron : Gare de fret (marchandises)/de triage
Pour plus d'informations sur les sources cartographiques, consulter cet article.
La carte ne s'affiche pas ? Merci d'éditer l'article et de le sauvegarder sans aucune modification.

Parcours actuel

  • Villefranche de Conflent-Vernet les Bains - Fuilla (alt. 427 m / pK 0.000 / pK 513.126 de Bordeaux-Gare Saint-Jean)
  • Serdinya (alt. 526 m / pK 4.990)
  • Joncet (alt. 550 m / pK 6.229)
    • Pont Pont sur la Têt
  • Olette-Canaveilles les Bains (alt. 608 m / pK 9.720)
    • Tunnel Galerie du PK 11,062
    • Pont Pont sur la Têt
  • Nyers (halte) (alt. 664 m / pK 11.613)
    • Pont Viaduc de Nyers
    • Tunnel Tunnel de Nyers
    • Pont Viaduc
    • Tunnel Tunnel de Sans n°1
    • Tunnel Tunnel de Sans n°2
  • Thuès les Bains (halte) (alt. 720 m / pK 13.860)
    • Pont Viaduc
  • Thuès entre Valls - Carença (halte) (alt. 789 m / pK 16.273)
    • Pont Ravin de Ramounails
    • Pont Viaduc de Fontpédrouse (ou Séjourné) (237 m) (alt. 960 m / pK 18.002) : 30 m. de hauteur / franchit la Têt
    • Tunnel Tunnel de San Rouma
    • Tunnel Tunnel de Molles
    • Tunnel Tunnel de Liou
  • Fontpédrouse-Saint Thomas les Bains (alt. 1051 m / pK 19.704)
    • Tunnel Tunnel de la Devèze
    • Tunnel Tunnel de l'Oratory
    • Tunnel Tunnel de Castagnal
    • Pont Pont de la Castagnal
    • Tunnel Tunnel de Naneille
    • Tunnel Tunnel de Coste Littge
  • Sauto (halte) (alt. 1224 m / pK 22.727)
    • Tunnel Tunnel de Paillat
    • Pont Pont de Rafines
    • Tunnel Tunnel de Terre Blanque
    • Pont Ravin de la Cassagne
    • Pont Pont Suspendu Gisclard (ou de Cassagne) (253 m) (alt. 1325 m / km 24.25) : 80 mètres de hauteur / franchit la Têt
  • Planès (halte) (alt. 1373 m / pK 25.222)
    • Tunnel Tunnel de Planès
    • Tunnel Tunnel de Saint-Pierre
    • Pont Viaduc du Jardo
  • Mont Louis-La Cabanasse (alt. 1511 m / pK 27.871)
  • Bolquère-Eyne (halte) (alt. 1593 m / pK 30.214) : Point culminant de la ligne et plus haute gare de France
  • Font-Romeu-Odeillo - Via (alt. 1534 m / pK 34.925)
    • Tunnel Galerie de Via
    • Pont Viaduc d'Eyne
    • Tunnel Galerie du col Rigat
    • Tunnel Tunnel de la Bailladouse
  • Estavar (halte) (alt. 1328 m / pK 42.463)
    • Pont Pont sur la Sègre
  • Saillagouse (alt. 1302 m / pK 44.670)
  • Err (alt. 1395 m / pK 46.613)
  • Sainte-Léocadie (alt. 1287 m / pK 48.389)
  • Osséja (alt. 1241 m / pK 52.835)
  • Bourg-Madame (alt. 1144 m / pK 55.689)
    • Pont Pont sur la Sègre
  • Ur - Les Escaldes (alt. 1188 m / pK 58.711)
    • Tunnel Tunnel du Pla de Llaura
    • Pont Pont sur le Rahur
  • Béna Fanès (halte) (alt. 1228 m / pK 61.348)
  • Latour de Carol-Enveitg (gare internationale) (alt. 1232 m / pK 62.561 / pK 163.038 de Toulouse-Matabiau / pK 52.491 de Ripoll)

Diaporama

Toutes les photos sont de Luchar et sont sous copyright

Sites remarquables à proximité

  • Citadelle Vauban de Villefranche-de-Conflent
  • Forteresse de Mont-Louis
  • Saillagouse
  • Thémis et four solaire d'Odeillo

Bibliographie

  • CAZENOVE Pierre. Le Train Jaune de Cerdagne. Editions Loubatières, 1992. ISBN 2-86266-100-1.
    • Ce livre a été une précieuse source d'information pour l'élaboration de cette page.

Voir aussi

Liens internes

Articles Connexes

Sites Sara

Liens Externes

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-NC-SA  .