FANDOM



Présentation

  • La Ligne Moret-les-Veneux-les-Sablons - Lyon-Perrache (Ligne n°750 000 du réseau ferré national) est une voie ferrée française qui se détache de la ligne classique Paris - Lyon - Marseille à proximité de Fontainebleau, dessert les villes de Montargis, Nevers, Moulins, Roanne, Saint-Étienne, et rejoint cette même ligne PLM à Lyon-Perrache.
  • Mis en service autour de 1830, les tronçons de part et d'autre de Saint-Étienne sont les plus anciennes voies ferrées de France. Toutefois, leur tracé initial a été fortement modifié (notamment entre Saint-Étienne et Roanne) au cours des années 1850.
  • Actuellement, la ligne ne joue plus un rôle interrégional majeur. Plus aucun train ne l'emprunte dans son intégralité, mais elle accueille divers trafics de desserte locale ou de grandes lignes :
    • Entre Moret et Montargis, la ligne est desservie par le Transilien R depuis Paris-Gare de Lyon.
    • De Moret à Saint-Germain-des-Fossés, elle est empruntée par les Intercités Paris - Nevers - Clermont-Ferrand.
    • Entre Nevers et Roanne, il subsiste également un trafic transversal Intercités Nantes - Tours - Lyon. Mais ces liaisons ont été fortement réduites depuis la mise en place des TGV intersecteurs via Massy dans les années 1990.
    • Le tronçon Saint-Germain-des-Fossés - Roanne est emprunté par les TER Lyon - Clermont-Ferrand.
    • Enfin, le tronçon Saint-Étienne - Lyon supporte un important trafic TER et TGV. À hauteur de Givors-Canal, la plus grande partie des trains de voyageurs traverse le Rhône pour rejoindre la ligne PLM jusqu'à Lyon-Part-Dieu.

Historique

Déclarations d'utilité publique

  • Pas de DUP : section Moret-Veneux-les-Sablons - Nevers
  • Pas de DUP : section Saint-Germain-des-Fossés - Lyon
  • 21 06 1846 : section Nevers - Saint-Germain-des-Fossés
  • 11 06 1863 : section en surface à Terrenoire[2]

Conventions de concession

  • 26 02 1823 : section La Fouillouse - Saint-Étienne-Pont-de-l'Âne (premier tracé)
  • 07 06 1826 : section Saint-Étienne-Pont-de-l'Âne - Lyon
  • 27 08 1828 : section Le Coteau - La Fouillouse (premier tracé)
  • 05 12 1830 : embranchement du quai de Saône (voies de service)
  • 04 12 1848 : section Nevers - Saincaize
  • 27 03 1852 : section Saincaize - Roanne
  • 17 05 1853 : section Le Coteau - Lyon (second tracé et mise aux normes)
  • 07 04 1855 : section Moret-Veneux-les-Sablons - Nevers et raccordement de Saincaize[3]
  • 26 12 1855 : section Roanne - Le Coteau
  • 11 06 1863 : section en surface à Terrenoire
  • 08 06 1866 : embranchement de Gimouille

Ouvertures

  • 30 06 1827 : section La Fouillouse - Saint-Étienne-Pont-de-l'Âne (premier tracé, voie unique)
  • 28 06 1830 : section La Grand-Croix - Givors-Ville (deux voies)
  • 03 04 1832 : section Givors-Ville - Lyon-Bourbonnais (deux voies, sauf tunnel de la Mulatière)
  • 10 04 1832 : section Feurs - Veauche (première voie)
  • 01 08 1832 : section Balbigny - Feurs (première voie)
  • 01 10 1832 : section Saint-Étienne-Pont-de-l'Âne - La Grand-Croix (deux voies, sauf tunnel de Terrenoire)[4]
  • 15 03 1833 : section Le Coteau - Balbigny (premier tracé, voie unique)[5]
  • 15 11 1833 : section Veauche - La Fouillouse (première voie)[6]
  • 05 10 1850 : section Nevers - Saincaize (première voie)[7]
  • 09 05 1853 : section Saincaize - Moulins (première voie)[8]
  • 22 08 1853 : section Moulins - Varennes-sur-Allier (première voie)
  • 19 06 1854 : section Varennes-sur-Allier - Saint-Germain-des-Fossés (première voie)
  • 01 06 1857 : section Lyon-Bourbonnais - Lyon-Perrache[9]
  • 13 06 1857 : section Saint-Germain-des-Fossés - Lapalisse-Saint-Prix (première voie)
  • 07 06 1858 : section Lapalisse-Saint-Prix - Roanne (première voie)[10]
  • 03 11 1858 : section Roanne - Le Coteau (deux voies)[11]
  • 14 08 1860 : section Moret-Veneux-les-Sablons - Montargis (première voie)
  • 21 09 1861 : section Montargis - Nevers (deux voies)
  • 21 09 1861 : raccordement de Saincaize[12]
  • 01 05 1868 : embranchement de Gimouille

Fermetures

  • 15 01 1856 : section à Rive-de-Gier (premier tracé)[13]
  • 26 09 1857 : section La Fouillouse - La Terrasse (premier tracé)[14]
  • 20 11 1857 : section La Terrasse - Saint-Étienne-Pont-de-l'Âne (premier tracé)[14]
  • 24 11 1857 : section Le Coteau - Balbigny (premier tracé)[15]
  • 03 11 1858 : ancien terminus au Coteau[16]
  • xx 04 1892 : section en surface à Terrenoire
  • xx xx 1967 : section à Saincaize (premier tracé)
  • xx xx 1986 : section à Saint-Pierre-le-Moûtier (premier tracé)

Déclassements

  • 19 07 1958 : section en surface à Terrenoire Lien

Élargissements, reconstructions et mises aux normes

  • 01 05 1854 : section Saincaize - Moulins (seconde voie)
  • xx xx 1856 : section en surface à Terrenoire[17]
  • 15 01 1856 : section à Rive-de-Gier[18]
  • 25 03 1856 : section Givors-Ville - Oullins (mise aux normes)
  • 02 03 1857 : section Balbigny - Montrond-les-Bains (seconde voie et mise aux normes)
  • 10 03 1857 : section Tunnel de Terrenoire - Givors-Ville (mise aux normes)[19]
  • 22 06 1857 : section Montrond-les-Bains - La Fouillouse (seconde voie et mise aux normes)[20]
  • 22 09 1857 : section Tunnel de la Mulatière - Lyon-Bourbonnais (mise aux normes)[21]
  • 26 09 1857 : section La Fouillouse - La Terrasse (second tracé, deux voies)
  • 09 11 1857 : section Oullins - Tunnel de la Mulatière (mise aux normes)[22]
  • 20 11 1857 : section La Terrasse - Saint-Étienne-Pont-de-l'Âne (second tracé, deux voies)
  • 24 11 1857 : section Le Coteau - Balbigny (second tracé, deux voies)[23]
  • 07 06 1858 : section Varennes-sur-Allier - Lapalisse-Saint-Prix (seconde voie)
  • 14 06 1858 : section Saint-Étienne-Pont-de-l'Âne - Tunnel de Terrenoire (mise aux normes)
  • 10 10 1858 : section Moulins - Varennes-sur-Allier (seconde voie)
  • 14 04 1859 : section La Pacaudière - Roanne (seconde voie)
  • 15 05 1859 : section Saint-Martin-Sail-les-Bains - La Pacaudière (seconde voie)
  • 15 10 1861 : section Nevers - Saincaize (seconde voie)
  • 12 05 1862 : section Moret-Veneux-les-Sablons - Bourron (seconde voie)
  • 01 07 1862 : section Bourron - Nemours (seconde voie)
  • 15 09 1862 : section Nemours - Ferrières (seconde voie)
  • 10 11 1862 : section Ferrières - Montargis (seconde voie)
  • 18 08 1879 : section à Givors[24]
  • xx xx 1967 : section à Saincaize (rectification)[25]
  • xx xx 1986 : section à Saint-Pierre-le-Moûtier (rectification)[26]

Électrifications

  • 17 12 1957 : section Givors-Canal - Lyon-Perrache (1500V CC)
  • 10 01 1958 : section Saint-Étienne-Châteaucreux - Givors-Canal (1500V CC)
  • 08 03 1988 : section Moret-Veneux-les-Sablons - pK 123.550 (6 km au sud de Montargis) (1500V CC)
  • 09 03 1988 : section pK 123.550 - Nevers (25 kV - 50 Hz)
  • 07 09 1988 : section Nevers - Saincaize (25 kV - 50 Hz)
  • 17 05 1989 : section Saincaize - Saint-Germain-des-Fossés (25 kV - 50 Hz)

Concessionnaires

  • 1823 : Cie du chemin de fer de Saint-Étienne à la Loire
  • 1826 : Cie du chemin de fer de Saint-Étienne à Lyon
  • 1828 : Cie du chemin de fer de la Loire
  • 1853 : Jonction du Rhône à la Loire[27]
  • 1855 : Grand Central
  • 1857 : PLM
  • 1938 : SNCF
  • 1997 : RFF
  • 2015 : SNCF Réseau

Caractéristiques

  • Écartement des voies : 1,435 m (écartement normal)
  • Nombre de voies : 2
  • Tension :
    • 1,5 kV continu de Moret-Veneux-les-Sablons à Montargis
    • 25 kV 50 Hz de Montargis à Saint-Germain-les-Fossés
    • Non électrifié de Saint-Germain-les-Fossés à Saint-Étienne-Châteaucreux
    • 1,5 kV continu de Saint-Étienne-Châteaucreux à Lyon-Perrache
  • Liste des sous-stations :
    • À compléter
  • Signalisation :
    • À compléter
  • Vitesses maximales :
    • À compléter
  • pK début : 66.490 (origine des pK : Paris-Lyon)
  • pK fin : 559.106/510.445 de Paris-Lyon

Tableau récapitulatif des longueurs des raccordements de la ligne

N° de ligne Ligne ou raccordement ferroviaire pK début pK fin Longueur
750 180 Voie ballastière du Coteau 0.000 0.594 0,594 km
750 306 Raccordement militaire de Saincaize 262.905 263.480 0,575 km
750 311 Raccordement de Montrond-les-Bains 0.000 0.705 0,705 km
750 316 Raccordement de Badan (poste 1) à Chasse-sur-Rhône (poste 3) 0.014 0.753 0,739 km
750 521 Embranchement du port de Roanne 0.000 0.760 0,760 km
750 641 Voie-mère de Saincaize 0.000 1.040 1,040 km
750 670 Voie-mère ZI de La Plaine 0.000 2.925 2,925 km
750 672 Voie-mère n° 2 d'Andrézieux-Bouthéon 0.000 1.584 1,584 km
750 674 Voie-mère n° 1 d'Andrézieux-Bouthéon 0.000 0.532 0,532 km
750 686 Voie-mère de la rue Vuillerme et du cours Charlemagne 0.000 0.371 0,371 km
Non numérotée Ancien embranchement de Gimouille  ?  ?  ? km

Matériel roulant

  • A compléter

Notes et références :

  1. Sauf à l'approche de Lyon-Perrache (30 km/h).
  2. Utilité publique du maintien de cette voie.
  3. Liaison directe Nevers - Moulins.
  4. Pour les voyageurs uniquement, le 25 février 1833 pour les marchandises. A noter que la section au voisinage de l'ancien passage à niveau de Terrenoire est mise à voie unique de 1866 à 1890 pour permettre le passage d'un tramway.
  5. Inclut un remarquable double système de plans inclinés à Neulise et Balbigny.
  6. Finalise la première version de la ligne Roanne à Lyon par Saint-Étienne.
  7. Inclut le raccordement militaire de Saincaize (liaison Nevers - Bourges).
  8. Rebroussement à Saincaize jusqu'en 1861.
  9. Jonction définitive le 7 juin 1858.
  10. Deux voies entre Lapalisse et Saint-Martin-Sail-les-Bains.
  11. Traversée de Roanne et Pont sur la Loire.
  12. Liaison directe Nevers - Moulins.
  13. Tunnel abandonné lors de la modernisation et toujours visible, bien qu'endommagé.
  14. 14,0 et 14,1 Tracé historique immédiatement abandonné et peu repérable de nos jours.
  15. Une partie des emprises sera récupérée ultérieurement pour la voie ferrée de Roanne à Lyon par Tarare.
  16. Reconverti ensuite en voie de service, puis définitivement abandonné.
  17. Déviation temporaire pour permettre la réparation du tunnel de Terrenoire suite à sa fermeture pour effondrement le 04 08 1855. Le tunnel est remis en service et doublé le 01 09 1856 mais il ferme à nouveau suite à un effondrement le 31 12 1860. La voie de surface est doublée et modernisée le 20 02 1861, puis délaissée à nouveau en mars lorsque le tunnel rouvre. Après un nouvel effondrement en 1862, suivi d'une interruption de trafic, le tunnel modernisé et doublé rouvre le 28 11 1864 aux marchandises et le 15 05 1865 aux voyageurs. Le tunnel ferme à nouveau de 10 1890 à 04 1892 en raison d'un nouvel affaissement de voûte et la voie de surface est alors réactivée une dernière fois.
  18. Nouveau tracé par le tunnel de Couzon.
  19. Tunnel exclu, première voie modernisée le 15 janvier 1856.
  20. Quartier de La Jacques à La Fouillouse.
  21. Tunnel inclus.
  22. Tunnel exclu.
  23. Achève la reconstruction intégrale de la première section de voie ferrée en France.
  24. Nouveau tracé concomitant à l'ouverture de la Ligne Givors-Canal - Grézan.
  25. Évitement du Tunnel de Sampanges, trop vétuste ; nouveau tracé se substituant en grande partie à l'ancien embranchement de Gimouille.
  26. Évitement de la Galerie du Pignier, difficilement modernisable en vue de électrification de la ligne.
  27. Fusion des compagnies préexistantes.

Tracé

Chargement de la carte...
Légende de la carte
En rouge Tracé originel des sections le Coteau - Balbigny et la Fouillouse - Saint-Étienne, abandonnées en 1858.
En jaune Anciens tracés rectifiés à Rive-de-Gier (1856), Givors (1879), Saincaize (1967) et Saint-Pierre-le-Moûtier (1986).
En vert clair Tracé de la section en surface de Terrenoire, utilisée entre 1856 et 1865 puis épisodiquement, déclassée en 1956.
En marron Voie ferrée classée dans le réseau national.
Pour plus d'informations sur les sources cartographiques, consulter cet article.
La carte ne s'affiche pas ? Merci d'éditer l'article et de le sauvegarder sans aucune modification.

Chargement de la carte...
Légende de la carte
En marron Voie ferrée classée dans le réseau national.
Notes Gare ferroviaire : Arrêt/halte ferroviaire de voyageurs en service
Gare ferroviaire Gris : Ancien(ne) arrêt/halte ferroviaire de voyageurs désaffecté(e)
Gare ferroviaire Bleu : Gare/station ferroviaire de fret et de voyageurs en service
Gare ferroviaire Vert : Gare/station ferroviaire de voyageurs en service
Gare ferroviaire Rouge : Ancienne gare/station ferroviaire de fret/voyageurs désaffectée
Gare ferroviaire Marron : Gare de fret (marchandises)/de triage
Pour plus d'informations sur les sources cartographiques, consulter cet article.
La carte ne s'affiche pas ? Merci d'éditer l'article et de le sauvegarder sans aucune modification.

Parcours

Moret-Veneux-les-Sablons - Lyon-Perrache

Information Frontière régionale entre Île-de-France et Centre-Val de Loire. // Frontière départementale entre la Seine-et-Marne (77) et le Loiret (45).

Information Frontière régionale entre Centre-Val de Loire et Bourgogne-Franche-Comté. // Frontière départementale entre le Loiret (45) et la Nièvre (58).

  • Neuvy-sur-Loire (pK 182.251)
  • Myennes (pK 191.002)
  • Cosne-sur-Loire (pK 195.104)
  • Villechaud (pK 200.345)
  • Tracy-Sancerre (pK 204.689)
  • Les Girarmes (pK 209.402)
  • Pouilly-sur-Loire (pK 214.004)
    • Tunnel Passage sous l'A77 (pK 214.771)
  • Mesves-Bulcy (pK 219.891)
    • Pont Passage sur l'A77 (pK 224.980)
  • La Charité (pK 226.970)
  • La Marche (pK 231.731)
  • Tronsanges (pK 234.979)
  • Pougues-les-Eaux (pK 2140.119)
  • Garchizy (pK 243.958)
  • Fourchambault (pK 246.636)
  • Vauzelles (pK 250.900)
  • Nevers (pK 253.040)
    • Pont La Loire (pK 253.676)
    • Pont Canal latéral à la Loire (pK 256.845)
    • ---- Début de section déviée
    • ---- Ancien embranchement de Gimouille
    • Ancien tunnel de Sampanges (pK 262.467 sur section déviée)
    • ---- Fin de section déviée
    • ---- Raccordement militaire de Saincaize (vers Vierzon) (pK 262.905)
  • Saincaize (pK 263.602)
  • Mars (pK 273.687)
  • Saint-Pierre-le-Moûtier (pK 280.733)
    • ---- Début de section déviée (pK 281.418)
    • Ancien tunnel de Saint-Pierre-le-Moûtier (pK 282.109 sur section déviée)
    • ---- Fin de section déviée (pK 285.499)
  • Chentenay-Saint-Imbert (pK 289.942)

Information Frontière régionale entre Bourgogne-Franche-Comté et Auvergne-Rhône-Alpes. // Frontière départementale entre la Nièvre (58) et l'Allier (03).

Information Frontière départementale entre l'Allier (03) et la Loire (42).

Information Frontière départementale entre la Loire (42) et le Rhône (69D).

    • Tunnel Tunnel de Burel (163 m) (pK 528.484)
  • Trèves-Burel (pK 528.783)
    • Tunnel Tunnel de Bertarion (217 m) (pK 528.963)
    • Tunnel Tunnel de France (293 m) (pK 529.358)
    • Tunnel Tunnel de Chollet (69 m) (pK 530.171)
    • Tunnel Tunnel des Fléchettes (43 m) (pK 530.635)
    • Tunnel Tunnel de Bonnard (139 m) (pK 531.320)
  • Saint-Romain-en-Gier (pK 532.803)

Information Frontière départementale entre le Rhône (69D) et la Métropole de Lyon (69M).

Voie ballastière du Coteau

  • La Voie ballastière du Coteau constitue la ligne n°750180. Elle est fermée et déposée.
Chargement de la carte...
Légende de la carte
En vert clair Voie ballastière du Coteau.
Pour plus d'informations sur les sources cartographiques, consulter cet article.
La carte ne s'affiche pas ? Merci d'éditer l'article et de le sauvegarder sans aucune modification.
    • ---- Ligne Moret-Veneux-les-Sablons - Lyon-Perrache
    • Voie ballastière du Cotea

Raccordement militaire de Saincaize

  • Le Raccordement militaire de Saincaize constitue la ligne n°750306 du réseau ferré national. C'est historiquement le premier accès ferroviaire à Nevers depuis Paris.
  • Il permet d'effectuer la liaison Bourges - Nevers. La quasi-totalité des trains de voyageurs en provenance de la Ligne Vierzon - Saincaize l'empruntent, y compris les trains Nantes/Tours - Lyon qui rebroussent à Nevers.
  • Il est à double voie et électrifié en 25 kV 50 Hz.
Chargement de la carte...
Légende de la carte
En vert clair Ancien tracé jusqu'en 1967.
En marron Raccordement militaire de Saincaize classé dans le réseau ferré national.
Pour plus d'informations sur les sources cartographiques, consulter cet article.
La carte ne s'affiche pas ? Merci d'éditer l'article et de le sauvegarder sans aucune modification.
    • ---- Ligne Moret-Veneux-les-Sablons - Lyon-Perrache (pK 262.905) (vers Moret-Veneux-les-Sablons)
    • ---- Ligne Vierzon - Saincaize (pK 263.480/292.242 de Paris-Austerlitz via Vierzon) (vers Vierzon)

Raccordement de Montrond-les-Bains

  • Le raccordement de Montrond-les-Bains constitue la ligne n°750311 du réseau ferré national. Il permettait la liaison entre la ligne Moret-Veneux-les-Sablons (vers Saint-Étienne) et la Ligne Lyon-Saint-Paul - Montbrison (vers Montbrison), qui se croisaient à angle droit. Cette dernière ligne est déposée, mais le raccordement est toujours exploité en tant que voie de service.
Chargement de la carte...
Légende de la carte
En marron Raccordement de Montrond-les-Bains classé dans le réseau ferré national.
Pour plus d'informations sur les sources cartographiques, consulter cet article.
La carte ne s'affiche pas ? Merci d'éditer l'article et de le sauvegarder sans aucune modification.

Raccordement de Badan (poste 1) à Chasse-sur-Rhône (poste 3)

  • Le Raccordement de Badan (poste 1) à Chasse-sur-Rhône (poste 3) constitue la ligne n°750316 du réseau ferré national. Il permet d'effectuer la liaison entre la gare de triage de Badan (et au-delà, Lyon-Perrache par la rive droite du Rhône) et la Ligne Givors-Canal - Chasse-sur-Rhône qui traverse le Rhône vers la rive gauche.
  • Il est à double voie et électrifié en 1500 V continu. Il est emprunté uniquement par les trains de fret.
Chargement de la carte...
Légende de la carte
En marron Raccordement de Badan (poste 1) à Chasse-sur-Rhône (poste 3) classé dans le réseau ferré national.
Pour plus d'informations sur les sources cartographiques, consulter cet article.
La carte ne s'affiche pas ? Merci d'éditer l'article et de le sauvegarder sans aucune modification.

Embranchement du port de Roanne

  • L'Embranchement du port de Roanne constitue la ligne n°750521 du réseau ferré national. Il se détache de la ligne principale environ 2 km au Nord de la gare de Roanne.
  • Seul un tronçon de 750 m allant jusqu'au rond-point de l'ex-RN7 appartient encore au réseau ferré national et est classé en voie de service, mais à en juger par l'état de la voie, elle n'a pas été utilisée depuis longtemps.
  • Ensuite, la voie est coupée à la traversée du rond-point. Elle se poursuivait au-delà jusqu'au port de Roanne.
Chargement de la carte...
Légende de la carte
En vert clair Ligne déclassée.
En marron Embranchement du port de Roanne classé dans le réseau ferré national.
Pour plus d'informations sur les sources cartographiques, consulter cet article.
La carte ne s'affiche pas ? Merci d'éditer l'article et de le sauvegarder sans aucune modification.

Voie-mère de Saincaize

  • La Voie-mère de Saincaize constitue la ligne n°750641 du réseau ferré national. Elle dessert l'important faisceau de triage de Saincaize.
  • Elle est électrifiée en 25 kV 50 Hz. Elle est empruntée uniquement par les trains de fret.
Chargement de la carte...
Légende de la carte
En marron Voie-mère de Saincaize classée dans le réseau ferré national.
Pour plus d'informations sur les sources cartographiques, consulter cet article.
La carte ne s'affiche pas ? Merci d'éditer l'article et de le sauvegarder sans aucune modification.
    • ---- Ligne Moret-Veneux-les-Sablons - Lyon-Perrache
    • Triage de Saincaize

Voie-mère ZI de La Plaine

  • La Voie-mère ZI de La Plaine constitue la ligne n°750670. Elle est transférée en voie de service.
Chargement de la carte...
Légende de la carte
En marron Voie-mère ZI de La Plaine classée dans le réseau ferré national.
Pour plus d'informations sur les sources cartographiques, consulter cet article.
La carte ne s'affiche pas ? Merci d'éditer l'article et de le sauvegarder sans aucune modification.
    • ---- Ligne Moret-Veneux-les-Sablons - Lyon-Perrache
    • Triage de Saincaize

Voies-mères d'Andrézieux-Bouthéon

  • Les Voies-mères d'Andrézieux-Bouthéon constituent les lignes n°750672 et n°750674 du réseau ferré national. Elles sont transférées en voies de service.
Chargement de la carte...
Légende de la carte
En marron Voie-mère n° 1 d'Andrézieux-Bouthéon.
En marron clair Voie-mère n° 2 d'Andrézieux-Bouthéon.
Pour plus d'informations sur les sources cartographiques, consulter cet article.
La carte ne s'affiche pas ? Merci d'éditer l'article et de le sauvegarder sans aucune modification.
    • ---- Ligne Moret-Veneux-les-Sablons - Lyon-Perrache
    • Voies-mères d'Andrézieux-Bouthéon

Voie-mère de la rue Vuillerme et du cours Charlemagne

  • La Voie-mère de la rue Vuillerme et du cours Charlemagne constitue la ligne n°750686 du réseau ferré national.
  • Elle est électrifiée en 1500 V continu. Elle est empruntée uniquement par les trains de fret.
Chargement de la carte...
Légende de la carte
En marron Voie-mère de la rue Vuillerme et du cours Charlemagne classée dans le réseau ferré national.
Pour plus d'informations sur les sources cartographiques, consulter cet article.
La carte ne s'affiche pas ? Merci d'éditer l'article et de le sauvegarder sans aucune modification.
    • ---- Ligne Moret-Veneux-les-Sablons - Lyon-Perrache
    • Voie-mère de la rue Vuillerme et du cours Charlemagne

Ancien embranchement de Gimouille

  • L'Ancien embranchement de Gimouille constituait une ligne non numérotée du réseau ferré national. Il se détachait de la ligne principale au Nord de Saincaize. Concédé le 8 juin 1866 à la cie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée, il est mis en service le 1er mai 1868. Il a longtemps desservi le port fluvial de Gimouille.
  • La construction de l'évitement du Tunnel de Sampanges, trop vétuste, sur l'axe principal a conduit à créer en 1967 un tracé de substitution empruntant en grande partie l'ancien embranchement de Gimouille.
Chargement de la carte...
Légende de la carte
En vert clair Section déclassée.
En marron Section reprise par l'axe principal.
Pour plus d'informations sur les sources cartographiques, consulter cet article.
La carte ne s'affiche pas ? Merci d'éditer l'article et de le sauvegarder sans aucune modification.
    • ---- Ligne Moret-Veneux-les-Sablons - Lyon-Perrache (vers triage de Badan et Lyon-Perrache)
    • Ancien port de Gimouille

Voir Aussi

Notes et références


Liens internes

Articles connexes

Sites Sara

Liens Externes

Liens Rue du petit train

Liens Rail21

Liens Wikipédia

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-NC-SA .