Présentation

  • La ligne Le Teil - Alès (ligne n°805 000 du réseau ferré national) est une voie ferrée française qui a connu une grande fréquentation pour le trafic voyageurs et le trafic de marchandises depuis sa création en 1857.
  • Dans le Gard, elle doit son existence à l'exploitation des mines de charbon dans la vallée de la Cèze (Molières-sur-Cèze, Robiac) et des industries (Alès, Bessèges, Salindres, Saint-Ambroix). En Ardèche, cette ligne permet d'assurer dans un premier temps un trafic voyageurs avant l'ouverture de nouvelles voies desservant les mines de Largentière, ainsi que celle de la Transcévenole reliant Vogüé au Puy-en-Velay par Aubenas.
  • La section Alba-Aubignas - Le Teil qui n'est pas utilisée n'a pas fait l'objet d'un déclassement à ce jour.

Relation Alès - Bessèges

  • La ligne Alès - Bessèges faisait partie du réseau ferroviaire du Piémont Cévenol mis en place à partir des années 1850 pour desservir les mines de charbon de la région.
  • Le déclin de ces exploitations à partir des années 1950 a eu raison d'une bonne partie de ce réseau, qui a été désaffecté et démantelé jusqu'à très récemment.
  • Aujourd'hui, la ligne Alès - Bessèges (32 km) semble être en sursis. L'état des voies est assez alarmant (de nombreuses sections ne sont parcourables qu'à 40 Km/h), et le service qui y était maintenu est loin d'être satisfaisant (3 AR par jour avant sa fermeture). Cette ligne est en effet jugée non rentable, et il y a des risques qu'elle ferme d'ici définitivement quelques années.
  • Le matériel roulant a été remplacé avant la fermeture : circulait un X73500, c'est à dire un autorail diesel.
  • En décembre 2009, un 1er comité de ligne s'est tenu aux Mages : il pouvait se résumer à de sympathiques déclarations d'intention de la part des élus mais rien de concret en ce qui concerne d'éventuels travaux (montant engagé, échéancier, participants, etc) évalués entre 3 et 7 millions d'euros par RFF. Les recettes s'élevaient à environ 200.000 euros par an pour des frais d'entretien évalués à 600.000 euros et un trafic moyen de 50 voyageurs par jour. Seules les gares de Bessèges et Alès étaient ouvertes à la vente de billets.
  • Le collectif de défense de la ligne estimait quant à lui que les potentialités de cette dernière ont été largement sous évaluées. Selon ce comité, la fréquentation pourrait être dopée par le relèvement de la vitesse ainsi que l'augmentation du nombre de trains. Une entente et une meilleure coordination entre la SNCF, RFF, l'agglomération d'Alès, les conseils régional et général (les bus de ce dernier moins chers et plus rapides concurrencent le train) lui semblaient indispensables.
  • En raison de la vétusté des voies qui ne faisait que s'aggraver faute de travaux de rénovation, la SNCF avait annoncé pour le 4 juillet 2010 une baisse de la vitesse en ligne à 30 km/h sur la plus grande partie du trajet. En conséquence, il fallait 1 heure et 2 minutes pour parcourir l'ensemble de la ligne (voir fiche horaire sur le site du Ter Occitanie).
  • La section entre Alès et Robiac a été neutralisée à toute circulation ferroviaire pour manque d'entretien le 8 juillet 2012, sauf pour le fret sur la section Alès - Salindres, la desserte d'une usine chimique rendant préférable le maintien d'une liaison ferroviaire intermittente. Elle permettait d'assurer un service voyageurs entre Alès et Bessèges. Le 15 octobre 2012 a suivi la suspension de la circulation des TER par la route.

Historique

Déclarations d'utilité publique

  • 07 06 1854 : section Robiac - Alès[1] [2]
  • 29 05 1867 : section Le Teil - Robiac

Conventions de concession

  • 07 06 1854 : section Robiac - Alès[2]
  • 29 05 1867 : section Le Teil - Robiac

Ouvertures

  • 31 08 1857 : section Robiac - Alès (service marchandises)[3]
  • 01 12 1857 : section Robiac - Alès (service voyageurs)
  • 11 09 1871 : section Gagnières - Robiac
  • 22 05 1876 : section Le Teil - Gagnières
  • 16 09 1940 : section Le Teil - Vogüé (réouverture, service voyageurs)[4]
  • 15 11 1940 : section Vogüé - Robiac (réouverture, service voyageurs)[5]

Fermetures voyageurs

  • 22 05 1940 : section Vogüé - Robiac
  • 31 05 1940 : section Le Teil - Vogüé
  • 09 03 1969 : section Le Teil - Robiac
  • 07 07 2012 : section Robiac - Alès

Fermetures marchandises

  • 01 02 1971 : section Beaulieu-Berrias - Robiac
  • 26 09 1976 : section Grospierres - Beaulieu-Berrias
  • 04 04 1988 : section Le Teil - Grospierres[6]
  • 01 07 1990 : section Robiac - Salindres

Déclassements

  • 26 07 1973 : section Beaulieu-Berrias - Robiac (pK 722,000 à 736,000) Lien1 Lien2 Lien3
  • 31 08 1989 : section Grospierres - Beaulieu-Berrias (pK 717,020 à 722,000) Lien1 Lien2 Lien3
  • 20 09 1991 : section Aubignas-Alba - Grospierres (pK 674,460 à 717,020) Lien1 Lien2

Concessionnaires

  • 1854 : MM. Deveau de Robiac, Varin d'Ainvelle, Émile Silhol (section Alès - Robiac)
  • 1855 : Compagnie des houillères de Bessèges (section Alès - Robiac)
  • 1863 : PLM
  • 1938 : SNCF
  • 1992 : Association Viaduc 07 (section Vogüé - Saint-Jean-le-Centenier)
  • 1992 : SEBA - Syndicat des Eaux de la Basse-Ardèche (section Saint-Jean-le-Centenier - Saint-Pons)
  • 1997 : RFF (section Alès - Robiac)
  • 2015 : SNCF Réseau (section Alès - Robiac)

Gares

  • 1857 : 3e gare d'Alais (Embarcadère) utilisée jusqu'à la construction définitive de la gare Alès-Tempéras en 1870
  • 1883 : Gare de Saint-Julien-de-Cassagnas rebaptisée en Saint-Julien-les-Fumades
  • 1995 : Gare de Salindres démolie

Exploitation touristique

  • La décision de vouloir déclasser la ligne ferroviaire à la fin de l'année 1987 a entraîné la création d'une association de sauvegarde du patrimoine ferroviaire Viaduc 07. Grâce à cette association, de 1992 à 1995, la section située entre Vogüé et Montfleury (Villeneuve-de-Berg) a fonctionné pour assurer un itinéraire touristique (Train Viaduc 07). L'exploitation de cette ligne en train touristique sera prolongé jusqu'à Saint-Jean-le-Centenier de 1996 à 2012. Suite à des difficultés financières de l'association Viaduc 07, la liquidation judiciaire aura eu raison de ses déboires et a été prononcée à la fin de l'année 2011.
  • En 2008, une exploitation de cette section en train touristique était prévue avec le rapprochement de l'association Les Amis du Chemin de Fer Teillois qui rejoint cette année-là l'association Viaduc 07. Cependant la liquidation judiciaire de Viaduc 07 a réduit à néant au début de l'année 2012, le projet de train touristique entre Vogüé et Le Teil.
  • Cependant, l'exploitation touristique de cette ligne va continuer à se développer avec la création d'un vélo rail entre Saint-Jean-le-Centenier et Saint-Pons à partir de l'été 2016. Il est prévu dans le schéma départemental en faveur du vélo d'avril 2011, de réaliser une voie verte allant du Teil à Saint-Paul-le-Jeune, avec une branche allant en direction du Pont-d'Arc et des Gorges de l'Ardèche. Cette voie verte est porté par les différents conseils communautaires du Sud de l'Ardèche.

Caractéristiques

  • Écartement des voies : 1,435 m (écartement normal)
  • Nombre de voies : 1
  • Tension : non électrifié
  • Signalisation :
    • Block automatique lumineux (BAL) du pK 764.215 au pK 764.444
    • Autre mode de cantonnement du pK 736.249 au pK 764.215
  • Gradient maximal :
Section(s) de la ligne Pente Rampe
Alès - Saint-Julien-les-Fumades 9 ‰ 5,5 ‰
Saint-Julien-les-Fumades - Robiac 6 ‰ -
Robiac - Gagnières non connu non connu
Gagnières - Beaulieu-Berrias non connu 16 ‰
Beaulieu-Berrias - Vogüé non connu 6 ‰
Vogüé - Aubignas-Alba non connu 14 ‰
Aubignas-Alba - Le Teil 3 ‰ 25 ‰
  • Vitesse maximale : 30 km/h
  • pK début : 665.540 (de Paris-Gare de Lyon via Le Teil)
  • pK fin : 764.444

Matériel roulant

  • Alstom DDF X 73500 : autorail diesel en circulation entre Alès et Bessèges
  • Billard-CGC-SNAV X 5600 : autorail diesel desservant la liaison Alès - Vogüé
  • Renault X 5500 : autorail diesel radié de la circulation ferroviaire
  • Renault X 5800 : autorail diesel radié de la circulation ferroviaire
  • ANF X 4500 : autorail diesel utilisé pour la ligne touristique Viaduc 07

Notes et références :
  1. Utilité reconnue de fait avec la concession.
  2. 2,0 et 2,1 Concédée à nouveau le 16 08 1855.
  3. La voie arrive directement à la gare d'Alès via le tunnel du Pèlerin mis à double voie. Cette configuration est supprimée en 1983 lorsque le plan de voies de la gare d'Alès est simplifié et l'aiguille est alors reportée au Nord du tunnel.
  4. Réouverture par suite d'insuffisance du service routier.
  5. Réouverture par suite d'insuffisance du service routier.
  6. La section entre Le Teil et Aubignas-Alba reste toujours classée dans le réseau ferré national, bien qu'inexploitée.

Tracé

Chargement de la carte...
Légende de la carte
En noir Voie ferrée neutralisée.
En vert clair Voie ferrée déclassée.
En marron clair Voie ferrée en service (fret seulement).
Pour plus d'informations sur les sources cartographiques, consulter cet article.
La carte ne s'affiche pas ? Merci d'éditer l'article et de le sauvegarder sans aucune modification.

Chargement de la carte...
Légende de la carte
En noir Voie ferrée neutralisée.
En vert clair Voie ferrée déclassée.
En marron clair Voie ferrée en service (fret seulement).
Notes Gare ferroviaire.png : Arrêt/halte ferroviaire de voyageurs en service
Gare ferroviaire Gris.png : Ancien(ne) arrêt/halte ferroviaire de voyageurs désaffecté(e)
Gare ferroviaire Bleu.png : Gare/station ferroviaire de fret et de voyageurs en service
Gare ferroviaire Vert.png : Gare/station ferroviaire de voyageurs en service
Gare ferroviaire Rouge.png : Ancienne gare/station ferroviaire de fret/voyageurs désaffectée
Gare ferroviaire Marron.png : Gare de fret (marchandises)/de triage
Pour plus d'informations sur les sources cartographiques, consulter cet article.
La carte ne s'affiche pas ? Merci d'éditer l'article et de le sauvegarder sans aucune modification.

Parcours

  • Le Teil (pK 665,634)
    • ---- Ligne Givors-Canal - Grézan (vers Grézan)
    • Tunnel Tunnel de Charonsac (110 m)
    • Tunnel Tunnel de Saint-Pierre (132 m)
    • Pont Viaduc sur le Frayol (110 m)
    • Pont Viaduc (120 m)
    • Tunnel Tunnel d'Aubignas (899 m)
  • Aubignas - Alba (pK 673,832)
    • Tunnel Tunnel de Téoulemale (102 m)
  • Saint-Jean-le-Centenier (pK 681,062)
    • Pont Viaduc sur la Claduègne (154 m)
  • Villeneuve-de-Berg (pK 687,563)
  • Vogüé (pK 692,945)
  • Balazuc (pK 697,695)
    • Tunnel Galerie voutée de Plagues (199 m)
    • Pont Viaduc sur le ruisseau de Combasse (100 m)
  • Pradons (pK 702,547)
  • Ruoms - Vallon (pK 705,781)
  • Grospierres (pK 712,654)
  • Beaulieu - Berrias (pK 719,609)
    • Tunnel Tunnel de Peyrols (121 m.)
    • Tunnel Galerie voûtée de Rouveyrols (109 m)
    • Tunnel Galerie de Cheyrez (52 m)
    • Tunnel Tunnel des Avelas (689 m)
  • Saint-Paul-le-Jeune (pK 728,012)
    • ---- Correspondance pour Les Vans
    • Tunnel Tunnel de Saint-Paul (909 m)

Information Frontière régionale entre Auvergne-Rhône-Alpes et Occitanie. // Frontière départementale entre l'Ardèche (07) et le Gard (30).

Graphiques

Remerciements à Rail21.

Plan de la ligne

Ligne-Ales-Besseges-Plan.jpg

Plan de la ligne Alès - Bessèges.

Profil en long

Ligne-Ales-Besseges-Profil.jpg

Profil en long de la ligne Alès - Bessèges.

Voir Aussi

Liens internes

Articles Connexes

Liens Externes

Autres liens

Bibliographie

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-NC-SA .
… davantage au sujet de « Ligne Le Teil - Alès »
Le Teil - Aubignas-Alba / Robiac - Alès +
Ligne Le Teil - Alès +