WikiSara
Advertisement
Article principal.png Article principal : RCEA.

Généralités sur l'actualité de la RCEA

  • Après des décennies d'atermoiements, marquées par une absence de volonté politique et une pénurie de crédits, les pouvoirs publics semblent avoir enfin pris la mesure de l'importance de cette infrastructure et de l’urgence de son aménagement à 2x2 voies.
  • Ainsi, suite à l’achèvement en 2011 du tronçon central A20 - A71, par la transformation de la RN145 en voie express et son prolongement par l’A714, des engagements sont pris pour la finalisation des 3 extrémités principales de la RCEA :
    • Depuis l’A6, les branches Nord-Est et Sud-Est feront l’objet d’un programme spécifique dit d’accélération entre 2015 et 2030 d’un montant total de 660 M€. Elles seront prolongées jusqu’à l’A71 par concession autoroutière.
    • Depuis l’A20, la branche Sud-Ouest sera achevée jusqu’à Cognac à l’issue du prochain CPER 2020-2025. Le contrat de plan en cours mobilise à lui seul 140 M€ pour l’aménagement de deux des quatre tranches restantes et le lancement des études sur une troisième.
  • Cette nouvelle dynamique permet d'espérer un achèvement de l’aménagement de la RCEA entre l’A10 et l’A6 à l’échéance 2030, à condition de maintenir sur la prochaine décennie le rythme d'investissement public actuel et plus localement de solutionner l'épineuse question de la déviation de Cognac. Dans ce scénario, la branche Nord-Ouest vers Poitiers et Nantes, reléguée sans concertation au rang de route nationale ordinaire en dépit de son rôle interrégional, apparaît comme la grande oubliée de l'histoire.

Décisions prises en 2013 pour l'aménagement du tronçon A71- A6

  • Dans le cadre de l'aménagement de la Route Centre Europe Atlantique, Frédéric Cuvillier, ministre délégué aux transports, annonce un programme d'aménagement en trois phases des branches Nord-Est (RN70 et RN80) et Sud-Est (RN79) de la RCEA en Saône-et-Loire, dont les travaux ont débuté en 2014. L’objectif est l'aménagement des deux-tiers de la RCEA d’ici 2025, soit 63 km sur un total de 84. Par ailleurs, la procédure de mise en concession de la RN79 dans l'Allier est lancée, soit 92 km à l'échéance 2021 (Voir le dossier de presse).
  • Le calendrier des travaux envisagé alors est le suivant pour la Saône-et-Loire :

© Ministère des Transports.

RN70

  • Première phase de travaux : période 2015-2020
    • La première phase de travaux a débuté en 2015 pour se terminer en 2020. Une enveloppe de 209 millions d'Euros est débloquée par l’État et les collectivités territoriales (Le Conseil Départemental de Saône-et-Loire s'engageait à reverser à l'axe l'intégralité des recettes censées être issues de l'écotaxe perçue sur ses routes, et le Conseil Régional de Bourgogne-Franche-Comté 2 millions d'euros par an). 104 millions d'euros sont alloués à la RN70 comme suit (le restant l'étant à la RN79) :
      • Rond-point Jeanne-Rose : raccordement de la RN80 à 2x2 voies : 12 M€ - 1,5 km
      • Section Blanzy - Montchanin : mise à 2x2 voies : 43 M€ - 7,7 km
      • Génelard : création d'un créneau à 2x2 voies : 16 M€ - 5 km
      • Dénivellation de la RD25, avec création d'un créneau à 2x2 voies : 20 M€ - 4 km
    • => soit un total de 18,2 km supplémentaires à 2x2 voies en 5 ans.
  • Seconde phase de travaux : période 2020-2025
    • Mise à 2x2 voies de la traversée de Blanzy, avec tunnel : 80 M€ - 3 km
    • Mise aux normes de la 2x2 voies existante (Montceau - Ciry) : 55 M€ - 12 km
  • Dernière phase de travaux : période 2025-2030
    • Suppression du rond-point Jeanne Rose (RN70 - RN80 reliées avec échangeur sur la D680) : 27 M€
    • Aménagement à 2x2 voies des 2 derniers créneaux manquants entre Ciry et Paray : 61 M€ - 5 + 6 km

RN79

  • Première phase de travaux : période 2015-2020
    • Section Paray - Charolles : mise à 2x2 voies : 58 M€ - 8 km
    • Section Prissé - A406 : mise à 2x2 voies : 20 M€ - 5 km (+ 2,2 km financés par APRR)
    • Trivy : création d'un créneau à 2x2 voies : 12 M€ - 3,5 km
    • => soit un total de 18,7 km supplémentaires à 2x2 voies en 5 ans.
  • Seconde phase de travaux : période 2020-2025
    • Section Brandon - Clermain : mise à 2x2 voies : 56 M€ - 5 km
    • Aménagement à 2x2 voies de 2 créneaux entre Charolles et Vérosvres : 40 M€ - 2 x 3 km
  • Dernière phase de travaux : période 2025-2030
    • Section Clermain - Sainte-Cécile : mise à 2x2 voies : 28 M€ - 3 km
    • Aménagement à 2x2 voies du créneau manquant entre Charolles et La Chapelle (Viaduc de Maupré - sortie 12)
    • Doublement des viaducs de la Roche et de Maupré (déviation de Charolles)
  • Mise à 2x2 voies de la RN79 entre Montmarault et Digoin par concession autoroutière
    • Fin 2019 / 2020 : Lancement de l’enquête publique préalable à la déclaration d’utilité publique
    • 1er semestre 2016 : Obtention du décret déclarant d’utilité publique l’opération
    • 2019 : Signature du contrat de concession
    • 2021 – 2024 : Réalisation des travaux sous circulation
    • 2024 : Mise en service avec 3 péages ouverts sur l’autoroute :
      • A hauteur de la commune du Montet.
      • A hauteur de la commune de Montbeugny.
      • A hauteur de la commune du Molinet.

Aménagement du tronçon A10 - A20 par la RN141

  • Entre Angoulême et Limoges, il ne reste que deux sections à aménager à 2x2 voies :
    • La section Roumazières - Exideuil (95 M€ - 12 km), dont les travaux débutent en mai 2017 pour 3 ans.
    • La section Chasseneuil-sur-Bonnieure - Roumazières (8 km), dont les travaux doivent débuter dès 2020.
  • Entre Cognac et Angoulême, il ne reste que deux sections à aménager à 2x2 voies :
    • La section Hiersac - Saint-Yriex (40 M€ - 5,5 km), dont les travaux ont débuté fin 2016 pour 3 ans.
    • La section Bourras - Hiersac (11 km), envisagée dans le cadre du prochain CPER 2020-2025.
  • Entre Saintes et Cognac, les deux sections restants à aménager à 2x2 voies (déviation de Cognac et section Saintes - Dompierre-sur-Charente) ne font l'objet d'aucune programmation. L'indispensable préservation des emprises de la nouvelle déviation de Cognac dans les plans d'urbanisme a même été levée dans l'indifférence quasi-générale le 26 janvier 2015, après 10 ans d'inaction de l’État.

Historique détaillé

  • L'évolution historique du projet de la Route Centre Europe Atlantique, depuis les années 1950 jusqu'à nos jours, est présentée dans la page suivante :
Loupe.pngVoir l'article : Histoire de la RCEA/Détail.

Notes et références


Voir aussi

Sites SARA

Voir ici

Liens externes utiles


Advertisement