FANDOM



AutobahnCH Autoroute suisse A16 AutobahnCH
Généralités · Itinéraire · Historique · Ancien numéro ou projet · Aires · Radios (La Première RTS / Radio SRF 1 / RSI Rete Uno) · Gestionnaire · Vignette



Présentation

  • L'autoroute suisse A16 ou Transjurane ou A16 est une route nationale suisse divisée en trois classes : autoroute, semi-autoroute et route à trafic mixte. Longue de 85 km, elle relie Bienne à la frontière française à Boncourt en desservant Delémont.
  • Cet axe a pour objectifs de désenclaver la région jurassienne et de la relier aux autoroutes françaises et suisses, de relier de façon optimale les diverses régions du canton du Jura et du Jura bernois.

Tableau indiquant les classes émises par l'arrêté fédéral :

N° administratif N° de la
route
Section de la route Classe
N.16 (future N.6) Autoroute suisse A16 frontière française (Delle) - Delémont-Est 2
N.16 (future N.6) Autoroute suisse A16 Delémont-Est - Choindez 2
N.16 (future N.6) Autoroute suisse A16 Choindez - Court 2
N.16 (future N.6) Autoroute suisse A16 Court - Loveresse 2
N.16 (future N.6) Autoroute suisse A16 Loveresse - La Heutte/Péry 2
N.16 (future N.6) Autoroute suisse A16 Bretelle de sortie à Tavannes 2
N.16 (future N.6) Autoroute suisse A16 6 La Heutte/Péry - Bienne-Nord 3
N.16 (future N.6) Autoroute suisse A16 Bienne-Nord - Bienne-Est 2

NB : Classe 1 : Autoroute ; Classe 2 : Semi-autoroute ; Classe 3 : Route à trafic mixte ; Classe 1 E : Route express de 1ère classe ; Classe 2 E : Route express de 2ème classe ; Classe 3 E : Route express de 3ème classe.

Localisation

Chargement de la carte...
Légende de la carte
En vert Tracé actuel de l'autoroute
En vert clair Tracé actuel de la semi-autoroute
En vert foncé Tracé actuel de la route à trafic mixte
Pour plus d'informations sur les sources cartographiques, consulter cet article.
La carte ne s'affiche pas ? Merci d'éditer l'article et de le sauvegarder sans aucune modification.

Description du tracé

Autour de l'autoroute

Cantons

Sites naturels

  • Parcs naturels suisses Parc naturel Doubs Parc naturel régional du Doubs
  • Parcs naturels suisses Parc naturel Chasseral Parc naturel régional du Chasseral
  • Corniche du Jura
  • Gorges de Court
  • Taubenloch Schlucht

Sites touristiques

  • Porrentruy
  • Saint-Ursanne
  • Delémont
  • Bienne

Historique

Principales variantes de tracé proposées

Dans le canton du Jura (JU) :
  • avant 1966 : liaison Berne - région Belfort par un itinéraire rectiligne Clos-du-Doubs - Franches-Montagnes.
  • 1966 : Boncourt (Déridez) - Mont de Coeuve - Ouest d'Alle, et de là, deux variantes :
    • 1) Rangiers - La Roche - Saint-Brais - Tramelan - Pierre-Pertuis - Bienne ;
    • 2) La Malcôte - Tunnel des Rangiers - Nord-Montavon - Bois de Robe - Sud-Develier - Delémont - Moutier - Oensingen.
  • 1970 : en raison des difficultés rencontrées par la traversée de Delle en France, le point de passage à la frontière est déplacé à l'ouest entre les fermes de la Queue-au-Loup et des Boulaies, à la demande des autorités françaises.
Dans le district de Moutier (BE) :
  • 1966 : liaison Court - Romont.
  • 1968 : liaison Bévilard - Péry.
  • 1977 : en variante du tracé antérieur à 1966, liaison Tramelan - Corgémont par un tunnel.
  • 1977 : tunnel sous le Harzer d'Elay - Welschenrohr (liaison avec Laufon et Delémont) et tunnel sous le Balmberg jusqu'à Balm près de Günsberg.
  • 1979 : tunnel sous le Weissenstein de Gänsbrunnen à Oberdorf (transformation du tunnel ferroviaire du SMB en tunnel routier).
  • 1979 : initiative pour un tunnel sous le Balmberg, Welschenrohr - Günsberg - Wiedlisbach.
  • 1992 : Moutier - Granges par un tube parallèle au tunnel ferroviaire.

Le projet général de 1979

  • De 1975 à 1979, plusieurs variantes sont étudiées, aboutissant au "Projet général 1979" qui servit de base au "Groupe de travail Transjurane" pour l'établissement de son "Rapport de 1981", un argumentaire destiné aux parlementaires fédéraux en vue de l'inscription de la Transjurane dans le réseau des routes nationales.
  • Le Rapport de 1981 retient le tracé suivant : Boncourt - Porrentruy - Saint-Ursanne - Delémont - Moutier, et de là, une branche en direction de Tavannes - Bienne et une branche en direction de Balsthal - Oensingen (A1). Cette branche correspondait à l'étude de la N30.
  • Les autorités fédérales donnèrent alors la priorité à la première branche (section Tavannes - Bienne), la seconde étant différée en raison des coûts et des réticences du Canton de Soleure (SO).

La Transjurane devient une route nationale

  • Le vote populaire du 7 mars 1982 dans le canton du Jura est une date importante dans l'histoire de la Transjurane : par 18 426 de oui (71%) contre 7'514 de non, les Jurassiens acceptent le principe de la construction d'une route nationale de Boncourt à la Roche Saint-Jean. La participation à cette votation a été de 57%.
  • La Transjurane a été intégrée dans le réseau des routes nationales par décision des Chambres fédérales le 1er octobre 1984 en tant que N.16.
  • La phase concrète de l'établissement du projet général, avec la définition exacte du tracé, peut dès lors démarrer. Le tracé retenu est le suivant : BONCOURT - LE MAIRA - BURE - COURTEDOUX - PORRENTRUY - COURGENAY - SAINT-URSANNE - GLOVELIER - BASSECOURT - DELÉMONT - COURRENDLIN - ROCHES - MOUTIER - COURT - SORVILIER - BÉVILARD - MALLERAY - PONTENET - LOVERESSE - RECONVILIER - TAVANNES - SONCEBOZ - LA HEUTTE - BIENNE.
  • Le premier coup de pioche de la construction de l'A16 dans le canton du Jura a été donné le 23 septembre 1987 à Saint-Ursanne, avec le démarrage des travaux d'excavation de la galerie d'accès à la future galerie de reconnaissance du Mont Terri.
  • Dans le Jura bernois, le 1er coup de pioche est intervenu le 8 septembre 1989 avec le début des travaux de la galerie de reconnaissance du tunnel du Pierre-Pertuis, entre Sonceboz et Tavannes.

Mises en service

  • 1965/1995 : section La Heutte - Frinvilliers / Péry - Bienne-Est ; comprend :
    • xx xx 1975 : section Taubenloch (Biel/Bienne-Nord) - Champs de Boujean (2,2 km)
    • xx xx 1980 : section La Heutte - Taubenloch (Biel/Bienne-Nord) (5,2 km)
    • xx xx 1995 : section Sonceboz-Sud - La Heutte (2,8 km)
  • 18 11 1997 : section Tavannes - Sonceboz-Sud (4 km)
  • 13 11 1998 : section Porrentruy-Est - Delémont-Ouest (23,1 km)
  • 30 09 2005 : section Porrentruy-Ouest - Porrentruy-Est / Delémont-Ouest - Delémont-Est (2,9 km / 3,2 km)
  • 30 11 2007 : section Choindez - Moutier-Nord (4,3 km)
  • 17 12 2007 : section frontière française - Boncourt (0,3 km)
  • 11 11 2011 : section Boncourt - Bure (4,6 km)
  • 25 11 2011 : section Moutier-Nord - Moutier-Sud (2,1 km)
  • 29 11 2012 : section Loveresse - Tavannes (3,7 km)
  • 05 11 2013 : section Moutier-Sud - Court (3,1 km)
  • 21 08 2014 : section Bure - Porrentruy-Ouest (8,8 km)
  • 05 12 2016 : section Delémont-Est - Choindez (4,9 km)
  • 03 04 2017 : section Court - Loveresse (9,4 km)

Futur

Itinéraire

Boncourt - Bienne

Les noms des jonctions, des ramifications et des communes sont indiquées dans la langue officielle de leur zone linguistique géographique.

  • De La Heutte à la jonction 23 ; route à trafic mixte avec la H6 ; section gratuite gérée par l'OFROU.
Chaussée Ouest de la route à trafic mixte (sens La Heutte - Bienne)
Chaussée Est de la route à trafic mixte (sens Bienne - La Heutte)

Bretelle de sortie à Tavannes

Les noms des jonctions, des ramifications et des communes sont indiquées dans la langue officielle de leur zone linguistique géographique.

  • Semi-autoroute (Bretelle de sortie de Tavannes)
    •  Sortie bleue   (Tavannes) 6 30 : Villes desservies : Delémont, Moutier, Tavannes, Col de Pierre Pertuis
  • Fin de la semi-autoroute (Bretelle de sortie de Tavannes)
    • AB3a 248 Saignelégier, Tramelan | Delémont, Moutier, Tavannes

Légende

Aires

LoupeVoir l'article : Autoroute suisse A16 (Aires).

Voir aussi

Sites SARA

Liens externes


AutobahnCH Autoroute suisse A16 AutobahnCH
Généralités · Itinéraire · Historique · Ancien numéro ou projet · Aires · Radios (La Première RTS / Radio SRF 1 / RSI Rete Uno) · Gestionnaire · Vignette


Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-NC-SA .