Présentation

  • L'A199 est une ancienne autoroute située à l'Est de Paris (Île-de-France) dans le département de la Seine-et-Marne (77). Elle correspondait à l’ancienne VPN, la Voie Primaire Nord du secteur II de la ville nouvelle de Marne-la-Vallée.
  • Classée dans le réseau autoroutier national en 1976 sous le numéro H3 puis renumérotée en 1982, elle a été déclassée en 2006 et directement intégrée dans la voirie départementale sous le numéro D199.
  • Au niveau de Torcy, elle devait rejoindre l’autoroute A104 mais le court tronçon manquant n’a jamais été achevé. Au niveau de Champs-sur-Marne, elle devait être raccordée au prolongement de l'A3 mais celui-ci n'a jamais été construit. De ce fait, l'A199 était complètement isolée du reste du réseau autoroutier francilien et son déclassement n'est pas illogique.

Localisation

Chargement de la carte...

Historique

Généralités

  • Pour la période avant 1982, voir l’historique de la fiche consacrée à l'autoroute H3.
  • Le tronçon terminal de l’A199 avait été mis de côté notamment en raison des incertitudes liées au développement de Marne-la-Vallée, dont la croissance dans ses premières années était loin des prévisions originelles. Les difficultés à placer les droits à construire et à attirer des entreprises dans les années 1977-1980 avaient incité les responsables de l’établissement public d’aménagement à être prudents dans leurs investissements en infrastructures.
  • En 1983-1984 s’engageait la construction de l’autoroute A104 au niveau de la ville nouvelle, entre Saint-Thibault-des-Vignes et Collégien. Compte tenu de la faiblesse des moyens budgétaires de cette époque, il était prévu que les travaux engloberaient le demi-échangeur de type « saut de mouton » avec l’A199 mais pas le raccordement de 1350 mètres avec la section existante, bien que les terrains aient déjà été acquis. Ce raccordement devait être construit dans les 2 années suivantes. Au dernier moment, la baisse autoritaire de tous les programmes d’équipement décidée par le gouvernement Mauroy en mars 1983 dans le cadre du plan de rigueur conduisit, par souci d’économie, à modifier le projet et à ne construire aucun des ouvrages de l’échangeur avec l’A199.
  • Le besoin d’achever l’A199 est réapparu dès les années 1985-87 avec le redémarrage de la ville nouvelle (implantation de la Cité Descartes, lancement du secteur IV, implantation d'Eurodisney, etc.). Tous les responsables locaux plaidaient alors pour que deux projets complémentaires concernant la ville nouvelle soient construits au plus vite : achèvement de l’'A199, à l’Est, et création d’une liaison avec la RN34, à l’Ouest sur le tracé de l’ex-A3.
  • Les études de ces deux courts tronçons ont été financées par des crédits de l’Etat et de la Région en 1988 et tout semblait en place pour une réalisation rapide. Un courrier du préfet de région au député de la circonscription, daté de mars 1989, confirme que les deux projets avaient été inscrits dans le projet de contrat de plan Etat/Région et qu’ils devraient être programmés dans les dernières années du Xe plan.
  • On retiendra que, par rapport au projet de 1973, le nouveau raccordement étudié par la DDE en 1988 comportait, à la demande expresse d’EPAMARNE, des bretelles Sud non prévues dans les emprises préservées jusque là. La conception de ces bretelles dans un espace exigu conduisait à une configuration assez défavorable (courbes serrées imposant une vitesse réduite à 50 km/h pour certaines bretelles) et une augmentation sensible du coût : d’un raccordement chiffré à environ 85 MF dans les années 80, on était passé à nettement plus de 200 MF en 1989.
  • Bien que ce coût ait été finalement assez modeste à l’échelle des investissements routiers annuels de cette époque dans la région Île-de-France, le projet n’a jamais été inscrit dans les programmes de travaux. D’après quelques documents retrouvés dans les archives de la DDE, il semble que le blocage soit venu des discussions sur la répartition des financements : certains décideurs régionaux auraient refusé de participer au financement d’une opération qui ne devait dépendre que du budget consacré aux villes nouvelles, alors que le budget consacré à la voirie primaire des villes nouvelles n'était plus suffisant pour absorber seul cet investissement.

Déclaration d'Utilité Publique

  • 30 11 1971 : Ensemble de l’autoroute, en tant que Voie Primaire Nord du secteur II de Marne-la-Vallée.

Mises en service

  • 13 08 1974 : Section Noisy-le-Grand (A3, limite Seine-Saint-Denis (93)) - Champs-sur-Marne (diffuseur de l’avenue des Princes)
  • 12 12 1974 : Section Champs-sur-Marne (diffuseur de l'Avenue des Princes) - Noisiel (voie X4)
  • 15 09 1975 : Section Noisiel (voie X4) - Torcy (voie Y7)
  • xx xx 1989 : Diffuseur de Val Maubuée-nord (réaménagement, bretelle depuis Torcy)[1]
  • xx xx 1989 : Diffuseur de Val Maubuée-nord (réaménagement, bretelle depuis Noisy-le-Grand)[2]
  • xx xx 1999 : Diffuseur de Champs-sur-Marne (partie Sud), (réaménagement)
  • xx xx 1999 : Diffuseur de Champs-sur-Marne (partie Nord), (réaménagement)

Classement

  • 19 07 1976 : Ensemble de l'autoroute Lien

Ancien numéro

  • Ensemble de l'autoroute : de 1976 à 1982 sous le nom H3

Déclassement

  • 23 08 2006 : Ensemble de l'autoroute Lien
Grille de lecture des historiques
Déclarations d'utilité publique La DUP est une procédure administrative qui permet de réaliser une infrastructure de transport ou des aménagements complémentaires sur des terrains privés en les expropriant. La DUP peut être prolongée, complétée ou modifiée. La DUP entraîne le classement de infrastructure dans le réseau routier ou autoroutier.
Mises en service Cette étape marque l'ouverture à la circulation d'une portion de route ou d'un aménagement. Elle se confond parfois avec l'inauguration de cette section et peut être opérée en plusieurs étapes.
Sections directement aux normes autoroutières Désigne des sections ouvertes dès l'origine aux normes autoroutières en vigueur.
Sections mises aux normes autoroutières Désigne des sections existantes converties aux normes autoroutières.
Voies express intégrables Désigne des sections ouvertes avec un statut et des caractéristiques non autoroutières (déviation ou voie express) et appelées à être converties aux normes autoroutières et intégrées à une autoroute.
Voies express complémentaires Désigne des sections ouvertes avec un statut et des caractéristiques non autoroutières (déviation ou voie express) en prolongement d'une autoroute existante. Ces sections ne sont pas appelées à devenir des autoroutes.
Diffuseurs Désigne les ouvertures ou fermetures de diffuseurs ou de diffuseurs réaménagés après la mise en service de l'autoroute.
Aires Désigne les ouvertures ou fermetures d'aires ou d'aires réaménagées après la mise en service de l'autoroute.
Péages Désigne les ouvertures ou fermetures de barrières de péage ou de barrières de péage réaménagées après la mise en service de l'autoroute.
Élargissements Désigne les élargissements d'une autoroute existante.
Concessions Désigne les étapes de la concession d'une autoroute avec la date de signature du contrat et la date de publication au Journal Officiel (entre parenthèses).
Anciens numéros Désigne les anciens numéros d'une autoroute existante.
Renumérotations Désigne les renumérotations d'une autoroute existante.
Déclassements Désigne les sections déclassées d'une autoroute existante.
Source des données Les informations fournies sur les historiques proviennent en grande majorité de différentes sources primaires (Journal Officiel, Ministère des Transports, services déconcentrés de l'Etat, revues spécialisées, journaux locaux, etc.) ainsi que de relevés sur des cartes routières (Michelin). Elles sont données à titre purement indicatif et peuvent évoluer à tout moment. Si vous possédez des informations ou des illustrations permettant d'enrichir les historiques, merci de nous contacter !

Tracé

  • Seine-et-Marne (77) - D199
  • De Noisy-le-Grand à Torcy ; section gratuite non-concédée (2x2 voies sur 5 km) gérée par le Conseil départemental de Seine-et-Marne.
    • Début de voie express D199
    • Feux tricolores   (Noisy-le-Grand) D370 : Marne-la-Vallée-Cité Descartes, Noisy-le-Grand-Champy, Champs-sur-Marne-Descartes
    •  Sortie gratuite VC  (Champs-sur-Marne) : Villes desservies : Gournay-sur-Marne, Champs-sur-Marne, Champs-sur-Marne-Ancien, Champs-sur-Marne-Nesles
    •  Sortie gratuite D10P  (Noisiel) D10P : Villes desservies : Val Maubuée-nord, Lognes, Noisiel
    •  Échangeur entre des autoroutes gratuites Échangeur entre D499 (77) et D199  : Vers A4 (Paris, Reims) | Sénart | Evry
    •  STOP D128 (77)  (Torcy) : Torcy-centre, Torcy-Sous-Préfecture, Centre commercial régional
    • Fin de voie express D199
Pictogrammes utilisés dans la description
Sortie.svg
Sortie d'une voie non autoroutière.
Rocade.png
Rocade / Périphérique.
Sortie bleue.png
Sortie d'une autoroute à péage en service.
Pont.png
Pont.
Sortie verte.png
Sortie d'une autoroute gratuite en service.
Tunnel.png
Tunnel.
Sortie jaune.svg
Sortie en construction.
CE7.gif
Aire de repos.
Sortie rouge.svg
Sortie fermée.
CE15a.gif
Aire de service.
Echangeur noir.svg
Échangeur entre 2 voies non autoroutières.
Radar.gif
Radar automatique.
Echangeur bleu.svg
Échangeur entre 2 autoroutes à péage en service.
Logo Gare.svg
Gare.
Echangeur vert.svg
Échangeur entre 2 autoroutes gratuites en service.
Logo Aeroport.svg
Aéroport.
Echangeur bleu vert.svg
Échangeur entre une autoroute à péage en service et une autoroute gratuite en service.
Col.svg
Col.
Echangeur bleu jaune.svg
Échangeur entre une autoroute à péage en service et une autoroute en construction.
B14 90.gif
Vitesse maximale autorisée.
Echangeur vert jaune.png
Échangeur entre une autoroute gratuite et une autoroute en construction.
Pente.gif
Pente dangereuse.
C207.gif
Début d'une autoroute.
A18.gif
Route à double sens.
C208.gif
Fin d'une autoroute.
A17.gif
Feux tricolores.
C107.gif
Début d'une voie express.
AB25.gif
Carrefour giratoire.
C108.gif
Fin d'une voie express.
AB6.gif
Route prioritaire.
C29a.gif
Créneau de dépassement à 2x2 voies hors voie express.
AB2.gif
Route prioritaire ponctuellement.
C29b.gif
Créneau de dépassement à 3 voies.
Information.svg
Limites de départements et/ou de régions.

Trafic

  • 21 200 véhicules par jour en 2005 à Torcy.
  • 22 900 véhicules par jour en 2005 à Noisiel.

Notes et références

  1. Fermeture du tourne-à-gauche vers Lognes en sortant de la voie express, pour des raisons de sécurité. Le demi-tour s'effectue au giratoire adjacent situé au Nord.
  2. Fermeture du tourne-à-gauche vers Noisiel en sortant de la voie express, pour des raisons de sécurité. Le demi-tour s'effectue au giratoire adjacent situé au Sud.

Voir aussi

Sites SARA

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-NC-SA.