FANDOM



C207 A11 C207
Généralités · Itinéraire · Historique · Ancien numéro ou projet · Aires · Trafic · Radio · Concessionnaires (Cofiroute / ASF) · Péages (Cofiroute / ASF) · Homonymie


Description

  • A compléter

Déclarations d'Utilité Publique

Sections directement aux normes autoroutières

  • 02 04 1962 : Section Chartres-Est - Yvré-l'Évêque (sortie 2 - D323/D357) Lien, (déclaration rendue urgente le 04 01 1963 pour le contournement de Chartres Lien et modifiée le 06 12 1971 Lien)
  • 10 11 1966 : Section Ponthévrard - Chartres-Est (A10 - sortie 2) Lien, (déclaration modifiée le 12 05 1970 Lien)
  • 06 05 1969 : Section Écouflant - Angers-centre (sorties 14 à 15) Lien
  • 26 02 1970 : Section Thivars - Luigny (sorties 3 à 4) Lien, (déclaration modifiée le 06 12 1971 Lien), (remplace la DUP de 1962 pour la section concernée)
  • 18 12 1970 : Section Carquefou - Nantes (A811 - A844) Lien, (déclaration prorogée le 29 12 1975 Lien et le 22 12 1980 Lien)
  • 29 05 1973 : Section Luigny - Sceaux-sur-Huisne (sortie 4 - fin provisoire) Lien, (remplace la DUP de 1962 pour la section concernée)
  • 16 05 1975 : Section Sceaux-sur-Huisne - Le Mans-Ouest (fin provisoire - sortie 8) Lien, (déclaration prorogée le 14 05 1980 Lien), (remplace la DUP de 1962 pour la section concernée)
  • 07 01 1977 : Section Saint-Sylvain-d'Anjou - Carquefou (D323 - A811) Lien1 Lien2, (déclaration partiellement prorogée le 08 01 1982 Lien), (remplace la DUP de 1969 pour la section concernée)
  • 04 03 1980 : Section Le Mans-Ouest - Saint-Sylvain-d'Anjou (sortie 8 - D323) Lien, (déclaration partiellement prorogée le 06 03 1985 Lien1 Lien2)
  • 02 08 1983 : Section Corzé - Saint-Sylvain-d'Anjou (A85 - D323) Lien, (remplace la DUP de 1980 pour la section concernée)
  • 25 06 1984 : Section Le Mans-Ouest - Pruillé-le-Chétif (sortie 8 - fin provisoire) Lien, (remplace la DUP de 1980 pour la section concernée)
  • 16 08 1989 : Section Carquefou - Nantes (A811 - A844) Lien1 Lien2, (remplace la DUP de 1970 pour la même section), (déclaration prorogée le 05 07 1994 Lien)
  • 30 04 1998 : Section Angers-centre - Saint-Jean-de-Linières (sorties 15 à 18) Lien, (déclaration prorogée le 22 04 2003 Lien), (remplace la DUP de 1977 pour la section concernée)

Diffuseurs

  • À compléter

Élargissements

  • 30 04 1998 : Section Saint-Sylvain-d'Anjou - Angers-centre (A87 - sortie 15), (élargissement à 2x3 voies) Lien, (déclaration prorogée le 22 04 2003 Lien)

Tableau des DUP

Section A10 - Angers-Est

Section 1962 1966 1970 1973 1975 1980 1983 1984 1985
Ponthévrard (A10) - Chartres-Est [2] 10/11
Lien
Chartres-Est [2] - Thivars [3] 02/04
Lien
Thivars [3] - Luigny [4] 02/04
Lien
(1967)
26/02
Lien
Luigny [4] - Sceaux/Huisne (FP) 29/05
Lien
Sceaux/Huisne (FP) - Yvré-l'Évêque 16/05
Lien
14/05
Lien
Yvré-l'Évêque - Le Mans-Ouest [8]
Le Mans-Ouest [8] - Pruillé-le-Chétif (FP) 04/03
Lien
25/06
Lien
Pruillé-le-Chétif (FP) - Corzé (A85) 06/03
Lien1
Lien2
Corzé (A85) - Saint-Sylvain (D323) 02/08
Lien

Section Angers-Est - pénétrante Est de Nantes (A811)

Section 1969 1974 1977 1982 1998 2000 2003
Saint-Sylvain (D323) - Écouflant (A87) 07/01
Lien1
Lien2
08/01
Lien
Écouflant (A87) - Angers-centre [15] 06/05
Lien
(1974)
Angers-centre [15] - Saint-Jean-de-L. [18] 08/01
Lien
(1986)
30/04
Lien
22/04
Lien
Saint-Jean-de-L. [18] - Carquefou (A811)
A811 Carquefou (A11) - Sainte-Luce [23]
A811 Sainte-Luce [23] - Porte d'Anjou (RN844) 01/04
Lien
29/03
Lien
07/04
Lien
A811 Porte d'Anjou (RN844) - Nantes-Prairie de Mauves 26/04
Lien
C11 Nantes-Prairie de Mauves - Nantes-Champ de Mars 07/04
Lien
(1979)

Nord de Nantes (A11, A844, A82)

Section 1970 1975 1980 1989 1994
A11/A844 Carquefou (A811) - Porte de Rennes (RN137) 18/12
Lien
29/12
Lien
22/12
Lien
(1983)
16/08
Lien1
Lien2
05/07
Lien
A844/A82 Porte de Rennes (RN137) - Sautron (RN165) 16/08
Lien1
Lien2
Légende des couleurs
Vert DUP initiale (ou nouvelle DUP après expiration) de section autoroutière en tracé neuf
Vert clair DUP de réaménagement d'une section autoroutière en service (élargissement, seconde chaussée)
Bleu DUP de mise aux normes autoroutières d'une section en service
Bleu clair DUP de classement autoroutier d'une section en construction
Bleu ciel Renouvellement d'une DUP autoroutière
Violet DUP avec des sections neuves et des sections mises aux normes autoroutières
Jaune Prorogation d'une DUP autoroutière
Jaune clair Prorogation tardive d'une DUP (après mise en service)
Orange Modification d'une DUP en cours
Rouge Déclassement d'une section autoroutière en service
Rouge clair Déclassement d'un projet autoroutier, ou DUP d'une section non autoroutière (ou classée à une date inconnue)
Gris clair DUP (ou dernière prorogation) sans suite d'un projet autoroutier (entre parenthèses, l'année d'expiration)
Noir Annulation d'une DUP
Les modifications mineures de DUP (concession sans modification de tracé, caractère urgent ajouté) n'apparaissent pas dans le tableau

Mises en service

Sections directement aux normes autoroutières

  • 22 12 1966 : Section Chartres-nord - Thivars (sorties 2 à 3), (sens Nantes - Paris)
  • 14 04 1967 : Section Chartres-nord - Thivars (sorties 2 à 3), (sens Paris - Nantes)
  • 25 10 1972 : Section Ponthévrard - Chartres-nord (A10 - sortie 2)
  • 19 12 1975 : Section Thivars - Sceaux-sur-Huisne (sortie 3 - fin provisoire)[1]
  • 12 07 1978 : Section Sceaux-sur-Huisne - Le Mans-est (fin provisoire - sortie 6)
  • 12 08 1978 : Section Le Mans-est - Le Mans-ouest (sorties 6 à 8)[2]
  • 23 12 1980 : Section Saint-Jean-de-Linières - Carquefou (sorties 18 - A811)
  • 23 06 1987 : Section Durtal - Angers-centre (sorties 11 à 15)
  • 28 06 1988 : Section Le Bailleul - Durtal (sorties 10 à 11)
  • 24 03 1989 : Section Le Mans-ouest - Le Bailleul (sorties 8 à 10)
  • 12 08 1993 : Section Carquefou - Nantes (A811 - A844)
  • 24 04 2008 : Section Angers-centre - Saint-Jean-de-Linières (sorties 15 à 18)

Tableau des mises en service

Section 1966 1972 1975 1978 1980 1987 1988 1989 1993 2008
Ponthévrard (A10) - Chartres-Est [2]
Chartres-Est [2] - Thivars [3]
Thivars [3] - Sceaux/Huisne (FP)
Sceaux/Huisne (FP) - Le Mans-Ouest [8]
Le Mans-Ouest [8] - Le Bailleul [10]
Le Bailleul [10] - Durtal [11]
Durtal [11] - Angers-centre [15]
Angers-centre [15] - Saint-Jean-de-L. [18]
Saint-Jean-de-L. [18] - Carquefou (A811)
Carquefou (A811) - Nantes (A844)

Diffuseurs et péages

  • 06 10 1978 : Partie ouest du diffuseur du Mans-est (sortie 6)
  • 05 07 1991 : Diffuseur du Mans-sud (sortie 9, A11.1)
  • 12 08 1993 : Diffuseur de Carquefou (sortie 22)
  • 05 01 1996 : Diffuseur de Saint-Germain-des-Prés (sortie 19)
  • 10 01 1997 : Élargissement de la barrière de péage de Corzé[3]
  • 27 10 2000 : Diffuseur du Mans-est (sortie 6), (fermeture et remplacement par l'échangeur avec l'A28-sud)
  • 27 10 2000 : Diffuseur du Mans-nord (sortie 7), (reconfiguration et intégration de l'échangeur avec l'A28-nord)
  • 27 06 2012 : Partie est du diffuseur de Pellouailles-les-Vignes (sortie 13)
  • 07 03 2013 : Partie nord de l'échangeur de Gatignolle (A87), (bretelle Ecouflant - Paris), (fermeture et remplacement par la sortie 15 de l'A87)
  • 07 03 2013 : Partie sud de l'échangeur de Gatignolle (A87), (bretelles Cholet - Nantes et Cholet - Ecouflant)
  • 17 06 2014 : Partie sud de l'échangeur de Gatignolle (A87), (bretelle Nantes - Cholet)
  • 09 07 2015 : Diffuseur d'Illiers-Combray (sortie 3.1)

Élargissements

  • Sauf indication contraire, il s’agit en général d’un passage de 2 à 3 voies par sens de circulation.

Élargissement dans les deux sens

  • xx xx 2000 : Section Le Mans-Nord - Le Mans-Nord-Ouest, PK 170,949 à 173,000 (A28 - A81), (élargissement à 2x4 voies)

Élargissement dans le sens Paris - Nantes

  • xx 06 1992 : Section Ablis - Chartres, PK 31,970 à 55,377 (sorties 1 à 2)
  • xx 07 1994 : Section Ponthévard - Ablis, PK 26,100 à 31,970 (A10 - sortie 1)
  • xx 06 1995 : Section Chartres - Thivars, PK 55,377 à 68,245 (sorties 2 à 3)
  • xx 10 1995 : Section Thivars - Illiers-Combray, PK 68,245 à 87,750 (sortie 2 - Aire de repos de la Chardonnerie)
  • xx 06 1996 : Section Illiers-Combray - Saint-Bomer, PK 87,750 à 118,860 (Aire de repos de la Chardonnerie - Limite départementale entre l'Eure-et-Loir et la Sarthe)
  • xx 11 1996 : Section Saint-Bomer - La Ferté-Bernard, PK 118,860 à 138,000 (Limite départementale entre l'Eure-et-Loir et la Sarthe - Aire de La Ferté-Bernard)
  • xx 06 2000 : Section La Ferté-Bernard - Le Mans-Nord, PK 138,000 à 170,949 (Aire de La Ferté-Bernard - A28)
  • 09 11 2010 : Section Saint-Sylvain-d'Anjou - Angers-centre, PK 259,150 à 262,760 (sorties 14 à 15)

Élargissement dans le sens Nantes - Paris

  • xx xx 1990 : Section Le Mans-Nord - Le Mans-Nord-Ouest, PK 170,949 à 173,000 (A28 - A81)
  • xx 06 1991 : Section Ablis - Chartres, PK 31,970 à 55,377 (sorties 1 à 2)
  • xx 12 1992 : Section Chartres - Thivars, PK 55,377 à 68,245 (sorties 2 à 3)
  • xx 10 1993 : Section Ponthévard - Ablis, PK 26,100 à 31,970 (A10 - sortie 1)
  • xx 05 1997 : Section Thivars - Illiers-Combray, PK 68,245 à 86,700 (sortie 3 - Aire de Repos de la Leu)
  • xx 04 1998 : Section Illiers-Combray - La Ferté-Bernard, PK 86,700 à 130,394 (Aire de Repos de la Leu - sortie 5)
  • xx 10 1999 : Section La Ferté-Bernard - Le Mans-Nord, PK 130,394 à 170,949 (sortie 5 - A28)
  • 26 10 2010 : Section Saint-Sylvain-d'Anjou - Angers-centre, PK 259,150 à 262,760 (sorties 14 à 15)

Concession

Anciens numéros

  • Section Chartres-Est - Thivars (sorties 2 à 3) : de 1966 à 1967 sous le nom d'A10.
  • Section Carquefou - Nantes (A811 - A844) : de 1993 à 1996 sous le nom d'A821.

Renumérotations

  • L'actuelle A811 était numérotée C11 de 1972 à 1982, puis A11 de 1982 à 1996.

Notes

  1. Barrière de péage provisoire au lieu-dit Les Richardières (commune de Cherré) jusqu'en 1978.
  2. Mise en service sur une seule chaussée entre l'A81 et la sortie 8, jusqu'au 24 03 1989 (prolongement vers Angers).
  3. Dans le cadre de la construction de l'échangeur avec l'A85.
  4. La section Saint-Sylvain-d'Anjou - Angers-centre (D323 - sortie 15), construite par l'État, n'entrera dans la concession qu'à la mise en service du coutournement Nord d'Angers.
  5. Entrée dans la concession dès le 01 01 2008.

Légende

Études de tracé

Variantes de tracés

  • Ci-dessous, la carte représentant les divers tracés étudiés entre 1960 et 1982 pour la section allant de Chartres à Saint-Nazaire.
Chargement de la carte...
Légende de la carte
En bleu Tracé réalisé.
En rouge Variantes de tracé non retenues.
Pour plus d'informations sur les sources cartographiques, consulter cet article.
La carte ne s'affiche pas ? Merci d'éditer l'article et de le sauvegarder sans aucune modification.

Genèse de l'A11

Études de 1964/1965

  • Trois grands tracés furent étudiés entre Le Mans et Angers au milieu des années 1960. Tous avaient pour point commun de passer par le Sud de l'agglomération mancelle. Le premier de ces trois tracés longeait la rivière Sarthe et desservait Sablé. Le second reliait Le Mans à Angers par un tracé direct passant par le Nord-Ouest de La Fléche. Le dernier quant à lui était comme le tracé précédent assez direct mais passait par le Sud-Est de La Fléche.
  • Entre Angers et Nantes, le but recherché était de longer la RN23 en construisant à l'avance les déviations de certaines agglomérations déjà prévues depuis plusieurs années pour pouvoir ainsi améliorer l'écoulement du trafic en attendant la réalisation de l'A11. L'autoroute aurait ensuite intégré ces déviations à son tracé. Plusieurs déviations furent ainsi construites mais finalement aucune d'entre elles ne fut intégrée au final à l'autoroute.

Tracé préférentiel de 1966

  • En décembre 1966, le Service Spécial des Autoroutes ne conserva entre Le Mans et Angers que les solutions passant aux abords de la Flèche, en apportant cependant des modifications aux tracés étudiés les années précédentes.

Variantes étudiées de 1967 à 1969

  • Un nombre important de tracés furent étudiés entre 1967 et 1969. D'une part un passage au Nord et un passage au Sud du Mans, et d'autre part deux grandes familles de tracé entre Angers et Nantes, les uns se tenant au Nord de la Loire, les autres au Sud.
  • A l’issue de ces études, en analysant le coût et la rentabilité des diverses solutions, le choix préférentiel se porta sur un passage par le Nord du Mans avec un passage intégralement au Nord de la Loire.
  • Durant ce même temps des études assez poussées furent entreprises au niveau de Nantes pour déterminer le tracé exact de l'autoroute ainsi que les points d'échange avec leur localisation et leurs formes.
  • C'est le 1er juin 1969 qu'une Décision Ministérielle fixe le tracé général de l'autoroute en stipulant que cette dernière devrait desservir les villes du Mans, Angers et Nantes en passant au Nord de ces localités.

1970-1975

  • Suite à la Décision Ministérielle fixant dans les grandes lignes le tracé, les études auraient dû se tourner vers l'affinement du tracé mais c'était sans compter un rebondissement pour le moins inattendu à ce stade du projet pour la partie Le Mans - Angers.
  • En 1972, un tracé est défini. Ce tracé débutait à Trangé, au niveau de la bifurcation entre l'A11 et l'A81, l'autoroute devait ensuite passer par le Nord-Ouest d'Estival puis par le Sud de Louplande. Il franchissait la Sarthe près de Suze, puis la voie ferrée Le Mans-Angers au Sud-Est de Saint-Jean-du-Bois. Le tracé se poursuivait en passant aux abords de Mézeray, rejoignait Malicorne par le Sud pour reprendre la direction d'Angers à partir de l'intersection avec la RN159. Le tracé, après avoir passé Durtal, se plaçait à quelques kilomètres à l'Est de la D323 en la longeant et ce jusqu'à Angers.
  • Le 29 janvier 1973, la Direction des Routes et de la Circulation Routière prit la décision de réaliser une étude précise de l'autoroute Le Mans-Angers. Le CETE de l'Ouest prit la suite de ces études le 27 avril 1973.
  • La surprise fut grande le 25 juin 1973 quand le CETE de l'Ouest présenta deux tracés dont un avec un parcours très éloigné de ce qui avait pu être étudié auparavant. Le premier des deux tracés qui passait par la rive gauche, était déjà connu et faisait consensus. Le second tracé en revanche adoptait un parcours totalement nouveau avec un tracé par la rive droite de la Sarthe.
  • Dès lors une forte monté de bouclier s'éleva dans la population contre ce nouveau tracé en rive droite. Il se trouva cependant que le rapport émis par le CETE de l’Ouest n’était qu’un élément de discussion qui visait à approfondir les études pour ces deux tracés, car aussi étonnant que cela puisse paraître, malgré les nombreuses variantes étudiées en rive gauche, aucune ne le fut dans le détail.
  • Finalement, après 6 mois d'études et l'affinement du tracé rive gauche, le tracé rive droite fut écarté au vu des plus grands inconvénients qu'il présentait.
  • Un APSS (Avant Projet Sommaire Simplifié) fut présenté en septembre 1974 pour la section allant du Mans à Angers. Quelques mois plus tard en mai 1975, c’est au tour de la section Angers – Nantes de se voir présenter un APSS.
  • Dans le même temps, le passage au Nord d'Angers, et l'arrivée au Nord de Nantes sont étudiés un peu plus en détail.
  • Cela donnera lieu en 1973 à l'étude d'un nouvel échangeur au Nord-Est de Nantes, l'actuel échangeur n° 23. Durant les années suivantes la forme et l'emplacement exact des échangeurs évoluera légèrement jusqu'à la réalisation de l'autoroute.
  • Au niveau d'Angers, les variantes s'écartent bien plus au Nord que les tracés précédemment étudiés pour s'éloigner le plus possible des zones urbanisées. Finalement le projet qui sera réalisé bien plus tard, reprendra approximativement les premiers tracés étudiés à la fin des années 1960 en faisant passer l'A11 en tranchée couverte pour limiter au maximum les nuisances.

1976-1980

  • Il fut envisagé en 1977 par la DDE de réaliser provisoirement l'A11 à 2x1 voies entre Seiches-sur-le-Loir et Angers pour permettre une ouverture plus rapide et ainsi écarter le trafic des différentes localités situées au Nord d'Angers sur la D323. Cette opération devait être combinée avec une demi-déviation Nord-Est de Seiches-sur-Loir.
  • Le CETE et le SETRA voyaient des modifications à apporter à ce projet de phasage. La réalisation de l'A85 devant à l'époque se faire avant celle de l'A11 entre Le Mans et Angers, la solution d'un axe à 2x1 voies entre l'A85 et Angers ne pouvait convenir selon le SETRA et le CETE. Les deux services envisageaient plutôt un axe créé directement à 2x2 voies entre l'A85 et Angers au vu du très faible temps qui devait séparer cette première phase de l'A11 et la réalisation de l'A85. Pour la section Seiches-sur-Loir - A85, le CETE et le SETRA recommandaient de réaliser la phase provisoire de l'A11 sous la forme d'une chaussée à trois voies plutôt qu'une simple 2x1 voies pour la simple et bonne raison que la D323 était déjà à trois voies sur une bonne partie de son parcours entre Le Mans et Angers. Les deux services craignaient des comportements dangereux du fait de la modification de la largeur de chaussée sur cette partie du parcours. La réalisation provisoire à trois voies imposait néanmoins un léger élargissement des ouvrages d'art pour permettre un passage en toute sécurité des trois voies de circulation au niveau des ponts.
  • Finalement cette phase provisoire ne vit pas par le jour sous cette forme étant donné que l'A11 ouvrit sous sa forme définitive entre Durtal et Angers en 1987.
  • La bifurcation A11-A85 bénéficia d'études approfondies quant à son emplacement exact étant donné qu'une multitude de variantes furent étudiées pour le tracé de l'A11 en ce lieu précis. Le tracé qui fut adopté privilégia la préservation des terres agricoles au détriment de la forêt du fait que ce tracé évite un maximum des terres cultivables en passant majoritairement à travers les bois.

Diffuseur de Noyen-sur-Sarthe

  • Un diffuseur (en ouverture différée) était prévu à Noyen-sur-Sarthe sur la D309 :

Voir aussi

Sites SARA

Sites externes


C207 A11 C207
Généralités · Itinéraire · Historique · Ancien numéro ou projet · Aires · Trafic · Radio · Concessionnaires (Cofiroute / ASF) · Péages (Cofiroute / ASF) · Homonymie


Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-NC-SA  .